Après douze mois intenses, voici quelques conseils pour se détendre, et mieux accueillir ceux qui arrivent.

Ça y est, 2020 touche à sa fin. On l’a fait. On a réussi à venir à bout de cette année particulière (pour ne pas dire pourrie) parsemée de situations sans précédent. On ne va pas vous les lister, vous les connaissez aussi bien que nous – et les effets critiques qu’elles ont engendrés sur nos cerveaux parfois au bord de la crise de nerf. Alors l’espace de quelques jours, de quelques semaines pour les plus chanceux·ses, on veut essayer de récupérer un peu d’énergie mentale et physique. On ne sait pas trop ce qui nous attend en janvier, si ce n’est un froid de canard sur une bonne partie du territoire, mais pour l’instant, ce dont on est sûr·e, c’est qu’on veut se reposer. Et s’enfiler une tonne de classiques au coin du feu. 

Crédit : Universal Pictures

L’heure est aux retrouvailles en petit comité pour ceux et celles qui le peuvent, aux moments privilégiés avec soi-même pour ceux et celles qui en ont besoin. L’occasion de faire le point, d’envisager des projets futurs qui nous font du bien, de se fixer de nouveaux objectifs. Ou tout l’inverse. Les derniers jours de décembre 2020, plus que jamais certainement, on veut surtout se détendre, être indulgent·e, déconnecter. Des écrans d’une part, d’un rythme effréné qui nous épuise de l’autre. Et si la période des fêtes offre parfois un cadre qui s’y prête à la perfection, elle peut aussi être source d’un stress nocif – et clairement inutile – qui met à mal notre plan. 

Heureusement, quelques astuces (pas franchement révolutionnaires mais plutôt efficaces) permettent de lâcher prise. 

« Un peu d’air, de l’air ! De l’air !« 

Le froid appelle à rester chez soi et pourtant, c’est bien en refusant de sortir qu’on risque d’accumuler tensions, anxiété et autres sentiments négatifs dont on se passerait bien. Se prélasser dans son intérieur ou celui de sa famille, c’est génial, mais encore faut-il pointer le nez dehors de temps en temps pour en ressentir de réels bienfaits. (Et éviter par la même occasion de se retrouver à ruminer pendant des heures, voire à jeter un oeil à ses mails alors qu’on devrait juste oublier qu’ils existent.) Les L5 le chantaient si bien en 2001 : on a besoin d' »un peu d’air (de l’air !), c’est juste une question de survie ! » Et elles ne sont pas les seules à jurer par le pouvoir du grand bol d’oxygène comme remède à un quotidien quelque peu oppressant. 

Ann Kulze, experte en nutrition et bien-être, recommande par exemple de se promener à pied autant que possible, préférablement au vert. « Le rythme et la répétition de la marche ont un effet tranquillisant sur le cerveau, et cela diminue l’anxiété et améliore le sommeil« , assure-t-elle au magazine Health. Pour Judith Orloff, professeure adjointe de psychiatrie à UCLA, le rituel devient encore plus positif lorsqu’on réussit en même temps à prendre le soleil – même hivernal. « Il stimule la production de sérotonine qui procure un sentiment de bien-être », explique la spécialiste. 

Bien sûr, ces expéditions vivifiantes sont plus agréables quand on possède un jardin ou qu’on vit dans un endroit aux environs adaptés (la mer, le lac, la montagne, la forêt…). Plus difficile de « prendre l’air » quand on habite en ville dans un petit appartement sans balcon et que le square le plus proche pue l’asphalte. Mais à en croire les expertes, parcourir les rues même bondées, marcher le long d’un canal urbain ou faire le tour d’un parc, c’est mieux que rien. Alors on abandonne son plaid ravagé par trop d’emmitouflage, et on sort pour mieux décompresser. On y reviendra d’autant plus apaisée, et à même de poursuivre nos efforts.

Less is more

Crédit : 20th Television

« Nous en faisons trop pour faire plaisir aux autres pendant les vacances : les courses, cuisiner, envoyer des cartes et assister à tous les événements », énumère le psychologue George Pratt. Super pour les autres, moins pour nous. Car cette surproductivité qui ravit tout le monde a tendance à nous priver d’un repos indispensable. Et se conjugue aisément sur d’autres périodes de l’année. Le spécialiste invite donc à dire « non au moins une fois – et peut-être plus ».

« Non » à l’énième aller-retour à la place de notre frère pour aller chercher sa copine à la gare, « non » au baby-sitting de notre nièce pour la troisième fois d’affilée quand notre même frère (voire les parents de ladite nièce) peut s’en charger. « Non » à soi-même quand on s’entend penser « et si je dessinais mes propres cartes de voeux cette année ? », alors que notre planning est déjà chargé jusqu’à juin prochain. Ou qu’on envisage d’accepter plus de retrouvailles (à six) autour d’un repas copieux et souvent largement alcoolisé que notre organisme ne peut supporter. « Non » à tout ce qui nous rajoute une charge mentale déjà bien pesante, en gros.

En revanche, ce que le psy ne mentionne pas, ce sont toutes ces fois où dire « oui » a du bon. Dire « oui » au fait de concocter des gâteaux et petits plats en famille ou entre ami·e·s, même par écrans interposés, de se confier à ses proches autour d’un thé. Dire « oui » à l’esprit de fêtes, quelles que soient celles qu’on célèbre. « Oui » aussi à la mise en place de notre réponse automatique qui rappellera – gentiment – à nos collègues de nous foutre la paix et de respecter nos vacances. « Oui » à faire moins, mieux, pour profiter plus, ou le concept du less is more décliné à la sauce self-care. Essentiel.

« Oui » à tout ce qui nous réjouit réellement, finalement.

Et puis, « oui » à ces nouvelles habitudes qu’on conserve davantage que quelques jours, qui donneront le ton d’une année 2021 plus douce, plus équilibrée, plus à l’écoute de nos envies et de nos besoins. Et forcément – enfin on l’espère – moins chaotique que 2020. Si ces affirmations s’apparentent sans aucun doute à des privilèges – celui de pouvoir s’accorder ce temps notamment, et d’avoir le luxe de dire « non » – réussir à mettre au point quelques-uns de ces réflexes, même minimes, peut faire une réelle différence aujourd’hui comme demain. Alors, on tente. Et on se laisse aller.

Article de Pauline Machado

En mal d’inspiration pour votre look de fin d’année ? On a la solution, avec cinq coiffures faciles, stylées et élégantes qui ne demandent pas d’être expert·e en la matière. Des idées qu’on réalise avec les produits ghd pour être sûr·e de respecter nos cheveux comme il se doit.

Décembre approche et avec lui la période des fêtes, parenthèse enchantée qu’on attend chaque année avec impatience. L’occasion de se retrouver, de se jeter sur un menu nettement plus appétissant que l’habituel plat de pâtes qu’on se cuisine en vitesse dans notre studio, et de sortir ses plus belles tenues. Des paillettes, de la (fausse) fourrure, des matières texturées dans lesquelles se lover ; bref, Noël et le Nouvel an sont aussi l’occasion de travailler son style. De la tête aux pieds. 

En parlant de la tête justement, force est de constater que si notre enthousiasme est au rendez-vous, notre inspiration, elle, a du mal à se manifester. Surtout niveau coiffure. On a l’impression de miser sur le même chignon haut tous les ans, ou sur des ondulations qui finissent par tomber à plat au milieu du repas. 

En 2020, pour célébrer la fin d’une année compliquée, on veut se surpasser. Pas forcément en technique – nos dix doigts ne sont toujours pas experts – mais en rendu final. On veut des coiffures simples mais impeccables qui viendront ponctuer notre look d’une touche pointue. Des tresses, des queue de cheval, des coupes accessoirisées aussi accessibles qu’élégantes. 

En voici cinq qui exauceront nos vœux. 

1- La queue de cheval perlée

Idéale pour les accros aux cheveux ultra-lisses qui aiment aussi sortir de l’ordinaire, cette queue de cheval basse que l’on peut agrémenter d’un liseret de perles blanches réussit le pari de mêler coiffure réalisable et effet chic. 

Pour ce faire, on commence d’abord par lisser mèche par mèche avec le styler® ghd gold®, dont le corps arrondi et les plaques mobiles permettent une finition sans frisottis. On ramène ensuite notre chevelure à la base de notre nuque, en laissant une mèche de côté. On attache la queue de cheval à l’aide d’un élastique fin, que l’on recouvre grâce à la mèche, enroulée tout autour. On dispose enfin les perles le long de la queue de cheval en fixant le fil au niveau du sommet de notre tête et de l’attache.

2- Les cheveux plaqués en arrière

Moderne et festive, cette coiffure permet de réduire le temps passé dans la salle de bain à cinq petites minutes – et de changer de l’éternelle demi-queue. On commence d’abord par dessiner une raie au milieu bien nette, puis on ondule, ou crante, légèrement la pointe de notre chevelure grâce au styler® ghd gold®, en effectuant des mouvements rotatifs vers l’extérieur. Ensuite, on plaque les mèches au-dessus et derrière les oreilles à l’aide de barrettes pailletées ou à strass, et le tour est joué.

3- Le carré volumineux

On a toujours voulu donner un peu plus de corps à notre carré archi plat mais nos tentatives sont, jusqu’ici, restées vaines. Heureusement, la technologie fait des progrès quasi miraculeux et notre coupe est en passe de prendre un volume inespéré. Notamment en utilisant la brosse volume ghd rise® qui permet de travailler le cheveu de la racine jusqu’à la pointe, sans l’abîmer – et donc de donner à notre look un style 60s assumé. On rajoute un accessoire brillant pour rester dans le thème.

4- Le chignon à ornements

On mentionnait notre manie de toujours opter pour un chignon haut, autant être honnête et avouer qu’il ne s’agissait pas d’un travail aussi accompli. Généralement, notre version ressemblait à un brouillon de sortie de douche. Là, c’est de l’art. Et de l’art facile à réaliser en plus de ça. Il suffit de lisser chaque mèche avec soin et à l’aide du styler® ghd platinum +, afin de les respecter au maximum, de les brosser en les regroupant au sommet de notre crâne, puis de les enrouler et de les fixer avec des pinces plates. Ensuite, on laisse parler notre créativité en ornant l’arrière de bijoux pour cheveux en tout genre.

5- Le palmier amélioré

Cette année, les fêtes seront empreintes d’un esprit nineties chic. Le palmier, c’est l’emblème de l’époque qu’on modernise en sculptant quelques petites mèches sur les côtés. On peut opter pour le rendu ultra-lisse ou wavy, c’est selon notre envie le jour-J. Pour obtenir un résultat similaire, c’est simple : on coiffe nos cheveux qu’on rassemble sur le haut de notre tête, avant de les attacher avec un élastique fin. On détache une mèche que l’on enroule autour de la base pour le camoufler, puis on s’occuper d’onduler ou de lisser la queue de cheval avec le styler® ghd gold®. Ensuite, touche finale : le contour du visage. A l’aide d’un peu de gel, on structure chaque petite boucle, et c’est fini !

ghd, marque émancipatrice

Crédit : ghd

ghd vient de l’acronyme de « good hair day », en anglais. Une expression qui évoque le fait de passer une bonne journée, de se lever du bon pied, et ce, parce qu’on se sent bien dans sa peau – et notamment, que l’on aime ses cheveux. Pour la marque britannique née il y a presque vingt ans, « être bien coiffé, devient synonyme de confiance et donne le pouvoir de tout entreprendre ». Un argument émancipateur qui séduit. Quinze ans après ses débuts, la marque a d’ailleurs conquis dix-sept pays, dont la France. Quatre stylers® gold sont vendus chaque minute.

Et ça se comprend : au-delà de résultats esthétiques convaincants, les produits ghd sont forts d’une technologie de pointe qui allie performance et respect du cheveux. L’ustensile phare, le styler® ghd gold®, a été créé selon la technologie dual-zone pour offrir « des performances professionnelles incomparables ». Avec le sèche-cheveux ghd helios, qui garantit 30 % de brillance en plus, et le styler® ghd platinum+, conçu pour une expérience sur-mesure et un lissage parfait, il est disponible en édition limitée pour les fêtes dans une toute nouvelle couleur blanc irisé. Une collection baptisée Wish Upon a Star, qui invite à la créativité. 

Crédit : ghd

Et ce n’est pas tout, la nouvelle brosse chauffante intelligente ghd rise®, qui offre deux fois plus de volume, nous donne aussi envie de réinventer notre look. De quoi s’amuser avec son apparence pour les Fêtes, ou rajouter quelques idées de cadeaux sur notre liste de Noël…

Tous les produits ghd sont à retrouver sur le site.

Article de Pauline Machado

A l’approche de Noël, Maje nous dévoile une nouvelle collection Automne-Hiver dédiée aux fêtes de fin d’année. Oui, et cette capsule a par ailleurs été imaginée avec responsabilité. Au menu, robes élégantes assaisonnées de paillettes et cocktail d’anciennes pièces revisitées et donc engagées !

Brillez de 1000 feux

Pour cette nouvelle collection, Maje remplace stress par strass. Non, ce n’est pas l’angoisse de cette pandémie qui va l’empêcher de rayonner pour les fêtes de fin d’année. Et comme les valeurs de la marque sont l’amour et le partage, laissons-nous shine bright like a diamond grâce à ces robes lumineuses. De quoi faire pas mal d’envieuses… La bonne nouvelle ? Du 1er au 25 décembre, Maje a choisi de nous gâter en lançant un jeu en édition limité. Chaque jour, le calendrier de l’avent de la griffe nous donnera l’opportunité de gagnés des cadeaux de l’enseigne française. Restons connecté.es, c’est sur les réseaux sociaux que l’opération sera lancée.

“25 days of love”

Maje vous transmet également son plaisir d’offrir à travers sa collection Remade with love, une capsule aux saveurs engagées. Effectivement, ce sont les tissus des saisons précédentes qui ont servi pour réaliser ces merveilles. Certaines des pièces ont d’ailleurs servi à habiller les actrices de la série Emily in Paris. Vêtements de tous les jours, homeware et accessoires ont ainsi été développés à partir de matières upcyclées. En gros, on y trouve son bonheur !

Cerise sur le gâteau ou plutôt étoile sur le sapin, Maje a anticipé notre retard sur la préparation des cadeaux, en confectionnant les emballages. Emballé, c’est pesé ! 

Un article signé Exaucée Nzoigba.

Pour sa collection d’hiver, Suncoo choisit de créer une collection capsule scintillante et chic uniquement dédiée aux soirées et aux fêtes de fin d’années ! 

Pour une soirée chic et décontractée 

La marque parisienne Suncoo, d’ordinaire flashy et rock, présente pour cette fin d’année des pièces aux couleurs sombres et scintillantes. Une sortie de zone de confort réussie, puisque l’ensemble des produits restent parfaitement fidèles à la ligne initiale de la marque. À la fois chic, décontractée et parisienne ! Les trois critères sont réunis mais avec une palette de couleurs sombres et perçantes. De la robe aux reflets argentés, au pantalon sequins dorés et à la combi feutrée. La marque réinvente à sa manière la fameuse petite robe noire, en longue robe de soirée, fluide et aérienne. Il y en a pour tous les goûts, et tous les amoureux.ses de la fête chic et détendue.

Suncoo la marque parisienne 

Créée il y a quelques années par Stella et Thomas, la marque souhaitait mettre sa patte dans le vestiaire parisien. Mais un vestiaire moderne, qui vit avec son temps et les femmes modernes. Des femmes qui bougent, qui deviennent maman, qui deviennent indépendantes ou à la tête d’une entreprise. Pour toutes ces femmes qui aiment la mode, mais qui aiment être décontractées et sans prise de tête. Cette collection est composée de différentes pièces uniques et les matériaux utilisés sont de qualité et doux pour la peau.

Si vous recherchez une robe ou une tenue pour les fêtes en hiver, c’est Suncoo qu’il vous faut ! Rendez-vous sur le site

Article de Juliette Boulegon 




Il va de soi que faire ses courses à Noël rime avec stress et angoisse, tant les rayons sont bondés de monde. Frichti propose de le faire à votre place en vous livrant une sélection de produits de qualité pour les fêtes ! 

| Supermarché de Noël Frichti |

Bien manger sans se déplacer 

Par bien manger, on entend manger responsable, bio le plus possible, équilibré et en circuit court ! Frichti relève ce challenge pour les derniers jours de l’année 2019. Ils proposent une sélection de 10 produits de fêtes, introuvables en supermarchés classiques, à prix raisonnables.  Des produits vendus par des producteurs locaux qui font leur travail par amour du goût et de la table. C’est donc une sélection de qualité qui vous sera livrée si vous le souhaitez. Frichti c’est la nouvelle génération de livraison à domicile. Manger sain, même lorsque l’on n’a pas le temps de cuisiner. Voilà le concept de ce supermarché en ligne. Des produits de saison, d’une provenance responsable, et surtout des recettes équilibrées. Et bien pour Noël, c’est pareil (même si on mange 3x trop, mais c’est ça qu’on veut) !

Un calendrier de l’avent responsable 

À partir du 2 décembre, le supermarché Frichti devient un supermarché spécial Noël. 1 jour = 1 producteur. C’est le défi du mois, vous faire découvrir des producteurs qui proposent différents produits, et vous prouver qu’il est possible de manger bien tout en ne consommant pas dans les grandes chaines. Vous mangerez local pour la plupart, et vous respecterez l’environnement, sans pour autant dépenser plus ! Frichti s’engage à mettre des prix similaires aux prix des grandes surfaces. Au menu, saumon fumé d’Écosse label rouge, du foie gras de bourgogne, des huitres du golf du Morbihan, des noix de Saint-Jacques de Bretagne, un pain d’épice fait maison par Frichti, du fromage de Beillevaire et un choix de plusieurs vins ! De quoi commencer les hostilités en toute confiance ! Bon repas de Noël ! 

Retrouvez plus d’informations sur le site de Frichti à partir du 3 décembre prochain ! 

Article de Juliette Boulegon 

Les capsules Nespresso se parent de couleur sous le crayon de la designer danoise Louise Campbell. Celle-ci signe une collection capsule appelée « Festive » pour des fêtes de fin d’année aux saveurs nordiques.

Nespresso présente une collection pour les fêtes de fin d’année sous le signe de la culture scandinave et créée par la designer Louise Campbell. Celle-ci a fait sa marque dans le design contemporain danois. Elle détourne simplement mais librement les objets et matériaux du quotidien et est exposée dans des musées du monde entier, en Europe ou aux Etats-Unis. Elle a reçu de nombreuses récompenses pour ses œuvres,  dont la médaille du prince Eugen de Suède qui récompense les réalisations artistiques exceptionnelles. Elle a travaillé avec des entreprises telles que Louis Poulsen, Zanota, Baccarat ou le ministère de la culture danois.

Des desserts scandinaves en capsule

Pour vivre à l’heure scandinave cet hiver, découvrez les capsules festives aromatisées aux gâteaux nordiques les plus emblématiques. On retrouve le roulé à la cannelle à la suédoise qu’il faut appeler Kanelbulle et surtout pas cinnamon roll si vous vous y trouvez dans son pays d’origine. Si vous passez à côté de l’engouement pour la cannelle, découvrez le gâteau à la vanille, le vanilla princess cake rebaptisé prinsesstarta car il est très prisé à la cour royale de Suède. La capsule cloudberry vous fera découvrir les saveurs du petit-mûrier, un fruit qui pousse uniquement dans le climat très froid de l’Arctique. Pour les adeptes du café noir, du vrai, découvrez les capsules Nordic Black et Variation Nordic Black.

Et pour profiter de toutes ces petites saveurs, offrez-vous la nouvelle machine Nespresso Vertuo au design épuré. Disponible à partir du 14 octobre, la machine vous permettra de vous faire un petit café aromatisé Kvaefjordkake un dessert très connu à l’amande, la crème fouettée et la meringue pour une pause douceur avec d’aller faire vos courses de Noël dans la cohue des fins d’années.

Article par Juliette Cardinale