C’est la question que se sont posées ManoMano et Ada Tech School, qui signent un partenariat d’un tout nouveau genre. Au rendez-vous ? Un programme d’apprentissage d’un an au sein de l’entreprise.

© Ada Tech School
© Ada Tech School

En 2019, 88 000 postes ont été créés dans le numérique. Et pourtant, les femmes « ne représentent que 11% des diplômé·e·s en informatique et seulement 17% des développeur·s·es », selon Femmes Numériques. Stéréotypes, conditionnement, biais genrés… Les raisons sont nombreuses. Ce partenariat entre ManoMano et Ada Tech School vise justement à réduire ces inégalités.

Des valeurs communes

ManoMano, c’est une entreprise de e-commerce sur le bricolage, la maison et le jardinage. Et c’est surtout un trafic très important, un site internet de compet’, 50% des effectifs dédiés à la technologie et au numérique… Bref, une fourmilière, toujours à la recherche de nouveaux talents. Et iels sont convaincu·e·s « que la diversité et l’inclusion sont essentielles au développement de l’entreprise. » C’est pourquoi iels ont décidé de s’associer à Ada Tech School, école d’informatique d’un nouveau genre, féministe et inclusive, qui favorise la pratique au théorique… Pour les deux entités, la féminisation des métiers de la tech n’est pas seulement importante, mais obligatoire.

© Ada Tech School

« Conscients du manque de représentation de la diversité dans les métiers de la tech, nous œuvrons, à notre échelle, pour inclure et former plus de femmes et de profils variés au sein de nos équipes. Ce partenariat avec Ada Tech School est une première brique pour concrétiser cette ambition. »

- Sophie Muto, pilote de l’initiative chez ManoMano

Plus qu’un partenariat, une promesse

Dans le cadre de ce partenariat, ManoMano accueillera quatre apprenant·e·s – dont trois femmes – en apprentissage, à partir de juin et pendant un an. Le but de ce Graduate Program ? Faire découvrir plusieurs équipes et projets aux quatre jeunes, les intégrer réellement à l’entreprise… Bref, iels auront l’occasion d’approfondir et de compléter leur formation chez Ada Tech School dans une entreprise déjà installée. « Cette démarche vise à faciliter l’insertion des jeunes sur le marché du travail, en rendant accessible à tous·tes une carrière dans le numérique, grâce à un environnement de travail bienveillant et stimulant », explique ManoMano.

« Nous sommes convaincus que le lien entre entreprise et école doit se faire de manière très étroite pour résoudre les problématiques d'emploi, de diversité et d'inclusion que rencontre le secteur aujourd'hui. Collaborer avec ManoMano a beaucoup de sens car c'est une entreprise qui partage sincèrement nos valeurs mais aussi notre vision. »

- Chloé Hermary, fondatrice et CEO d’Ada Tech School

Et vous, qu’aimeriez-vous voir pour améliorer la diversité dans le numérique ?

Article de Clémence Bouquerod

Cacharel Parfums s’engage sur le long terme avec l’ONG Inspiringirls. Son but ? Encourager l’ambition professionnelle et la confiance en soi des jeunes filles. Et pour ça, iels ont notamment créé un podcast : #SISTASCLUB.

Décidement, 2021 regorge de marque qui collaborent avec des associations. Et si on ne doutait pas de l’engagement de Cacharel envers les jeunes femmes, on est ravi·e·s de voir cet engagement s’afficher au grand public. Parce qu’il suffit d’un·e seul·e pour encourager les autres… Cette fois, Cacharel s’associe sur le long terme à Inspiringirls. Et on trouve ça très inspirant – sans mauvais jeu de mot.

Inspiringirls : par des femmes, pour des femmes

Inspiringirls, c’est une ONG « qui contribue à élargir les perspectives professionnelles des jeunes filles à travers les témoignages de femmes inspirantes ». Et on trouve ça génial ! Parce qu’à notre sens – et comme le prouvent les chiffres, donner des role modelsc’est la meilleure façon de motiver. Dans les faits, Inspiringirls, ce sont des évènements, des conférences, des cours à l’école, une bibliothèque de portraits vidéo sur le site… Bref, une vraie mine de sororité.  Bonus : les vidéos (comme l’association) sont disponibles en six langues – anglais, espagnol, italien, portugais, serbe et français. Impressionnant, n’est-ce pas ?

Cacharel X Inspiringirls donne naissance à #SISTASCLUB

#SISTASCLUB - © Cacharel X Inspiringirls

Cette collaboration a un objectif commun : celui de « permettre aux jeunes filles âgées de 6 à 16 ans d’être ambitieuses dans leurs orientations professionnelles et de se donner les moyens de réussir. De leur donner envie d’explorer des voies en toute liberté, sans s’auto-censurer ». Et c’est déjà énorme. Pourtant, ce n’est pas tout. Si Cacharel tenait tout particulièrement à s’engager avec cette association, c’était aussi – et surtout – pour lui permettre de s’agrandir et de gagner en visibilité. Et pour ça, iels ont sorti un As de leur manche : l’influenceuse Raïssa Gloria, qui animera une série de quatre podcasts intitulés #SISTASCLUB. La recette ? Une cuillère à café d’ambition, d’amitié, de famille et d’école… Sans oublier une montagne de témoignages, d’inspiration et de motivation !

Podcasts à retrouver sur l’Instagram d’Inspiringirls France ou de Cacharel Parfums.

Article de Clémence Bouquerod