Après Bilal Hassani, Tom Leeb ou encore Amir, Barbara Pravi a été choisie pour représenter le drapeau bleu-blanc-rouge à l’Eurovision 2021.

Barbara Pravi représentera la France lors de la prochaine cérémonie de l’Eurovision. Élue par un jury de célébrités françaises et par le public de l’émission Eurovision France, c’est vous qui décidez !, la jeune Française s’apprête à défendre son pays avec sa chanson Voilà. (Re)découverte d’une artiste engagée en engageante.

On la savait chanteuse engagée…

Barbara Pravi se fait connaître le 8 mars 2018. A l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, elle réécrit Kid, le hit d’Eddy De Pretto. En miroir de l’original, elle reprend les clichés de l’éducation des petites filles. Une vive critique de la place qu’on laisse aux femmes dans la société, à écouter sans se lasser. En parallèle, elle rejoint le collectif 39 femmes, le temps d’une hymne en soutien à la Maison des femmes.

En 2019, à la même date, elle reprend Notes pour trop tard, le tube d’Orelsan. Une chanson qu’elle mixe avec la sienne, Le Malamour, un titre sur les violences conjugales. Elle en tire un morceau féministe, avec un message fort : « Tu veux devenir patronne, alors deviens patronne. Ne laisse personne te dire que t’es pas assez bonne ».

Un an plus tard, on retrouve Barbara Pravi avec un nouveau titre engagé. Elle dévoile alors Chair, un morceau autobiographique sur l’avortement. Touchant et intime, il veut montrer la réalité de l’expérience d’interruption volontaire de grossesse.

On la découvre en artiste affirmée

Elle est désormais en lice pour le concours de l’Eurovision, concours qu’elle connait déjà bien. En effet, avec l’artiste Igit, elle a déjà travaillé avec les équipes françaises. Ce dernier s’est par ailleurs également illustré lors des sélections pour le concours en 2018 avec sa chanson  Lisboa Jerusalem. Ensemble, ils co-écrivent les paroles de Bim Bam Toi et J ’imagine, présentés aux éditions junior du concours, en 2019 et 2020. Un équipe bien rodée, qui se retrouve donc sur le tube Voilà. 

Une chanson autobiographique, là encore, dans laquelle elle se livre sur son parcours artistique. Parfois incertaine, elle s’y met alors à nu. Elle y reprend les questions qui la retenaient au début, mais qui lui ont permis de grandir en tant qu’artiste, pour être aujourd’hui pleinement affirmée. Lors d’une conférence TEDx, elle confie ses craintes, ses hésitations, ses rencontres douloureuses, et sa prise d’indépendance. « Aujourd’hui je peux affirmer que je suis parolière, musicienne et chanteuse. » Plus de doute, Barbara Pravi est désormais une grande dame de la chanson française.

On pourrait la décrire comme une musicienne qui a fait de son engagement féministe le coeur de sa carrière, tout en apprenant à s’ouvrir. Une vulnérabilité qui, on l’espère, lui permettra de remporter le concours international en mai prochain. 

Un article par Shad De Bary