Nouvelle friperie en ligne, Moitié moitié propose des vêtements vintage et des customs inspirés des années 80. Le tout, engagé pour une consommation plus éthique. 

Les friperies avec les rayons hommes ou femmes vous ennuient ? Nous aussi. Ça tombe bien, la friperie Moitié moitié – dont on vous parle aujourd’hui, est clairement contre tout ça. Contre, mais aussi engagée pour prouver qu’un homme, une femme ou une personne non-binaire peut porter ce qu’iel veut. On a échangé avec Elisa Grosman et Josselin Vieu, créateurs de cette marque qu’on aime déjà.

Un projet de colocs

Elisa et Josselin, les deux créateurs de Moitié Moitié
Elisa et Josselin, les deux créateurs de Moitié Moitié – © Elisa Grosman

Le projet vivait dans les pensées de Josselin depuis presque deux ans. En mars, il commence à en parler à sa nouvelle colocataire, Elisa, qui l’encourage grandement. Arrivé en juin, il décide de se lancer et d’aller voir des vêtements chez un grossiste de Rouen – qui deviendra leur lieu d’approvisionnement par la suite, et demande à Elisa de l’accompagner. Sur la route du retour, Elisa rejoint le projet. « J’étais hyper impliquée et je lui ai donné plusieurs idées… Sur le coup, il m’a proposé de le rejoindre et j’ai dit ‘ok’, sans grande réflexion. » Les deux moitiés existaient. Ne restait plus qu’à vraiment se lancer. Et pour Josselin (à la base musicien), il était important de se lancer vite dans ce projet, particulièrement en temps de Covid-19.

C’est donc ce qu’ils ont fait. Tout l’été, les deux colocs ne se sont pas arrêtés. Tous deux étant passés par des études en communication, ils savaient exactement comment faire. Après avoir récupéré leurs premiers vêtements, Josselin imagine le site, ils conçoivent les visuels, une amie leur crée le logo, et tout s’accélère très vite. L’identité de marque créée, Elisa et Josselin font leur premier shooting en Savoie, leur vidéo de lancement, et la marque sort au grand jour en septembre. 

Des engagements forts 

  • Shooting pour la friperie Moitié Moitié
  • Shooting pour la friperie Moitié Moitié
  • Shooting pour la friperie Moitié Moitié
  • Shooting pour la friperie Moitié Moitié
  • Shooting pour la friperie Moitié Moitié
  • Shooting pour la friperie Moitié Moitié
  • Shooting pour la friperie Moitié Moitié
  • Shooting pour la friperie Moitié Moitié

Moitié moitié, c’est selon les créateurs « une marque de seconde main unisexe, inspirée des années 80. » Mais pas seulement ! « On veut faire passer des images fortes à travers la customisation de vêtements. Notre première collection est autour du consentement sexuel, par exemple. » Selon Elisa, c’était évident. Photographe engagée, elle travaillait déjà autour de ces thématiques. « De base, dans mon travail de photographe je défends ces valeurs, et ça se retrouve dans Moitié Moitié. Notre but, c’est de déconstruire les codes. Qu’il n’y ait pas d’onglet homme ou femme sur notre site, qu’on puisse y voir des hommes avec des robes… » 

Globalement, les deux s’accordent pour dire qu’ils militent pour une consommation plus éthique, grâce à leur friperieJosselin ajoute : « au-delà d’une simple friperie année 80, j’ai eu envie de faire de la customisation, de l’upcycling, de customiser des vêtements de seconde main. » Moitié moitié, c’est donc une friperie engagée et non-genrée, dans laquelle vous retrouverez les photos d’Elisa, les customs de Josselin et les broderies de leur acolyte, Anouck Souleliac. Si vous n’êtes pas encore convaincu·e, sachez que tout est fait en France, à Lyon, et tous les vêtements viennent des campagnes de France – hors certains coups de cœur qui viennent de Chine. D’autant plus cool, non ? 

Alors, envie de shopper chez Moitié moitié ?

Article de Clémence Bouquerod 

La marque de produits de salle de bain ouvre un pop-up store vendredi 4 décembre, l’occasion de découvrir le label et sa promesse écologique.

  • Pop-up store 900.care dans le marais
  • Pop-up store 900.care dans le marais
  • Pop-up store 900.care dans le marais
  • Pop-up store 900.care dans le marais
  • Pop-up store 900.care dans le marais

La marque très prometteuse ouvre son pop-up store dans le Marais, à Paris. Au programme, 50m2, quatre univers différents, des baignoires remplies de produits et la possibilité d’en tester certains en direct. Curieux·se ? Rendez-vous du 4 décembre au 31 janvier, au 4 rue Pavée. 

900.care, c’est quoi ? 

Pour tou·te·s ceux et celles qui ne connaissent pas encore, pas de panique ! On vous explique. 900.care, c’est un label de produits de salle de bain à recharger. Quèsaco ? « 900, c’est le nombre de secondes que l’on passe en moyenne à prendre soin de soi chaque matin et chaque soir. Convaincus que ces 900 secondes devraient être aussi joyeuses que respectueuses de l’environnement, [900.care] crée des produits bons pour soi et pour la planète », explique la marque. Les fondateurs Thomas et Aymeric ont un rêve : celui de « faire de votre salle de bain l’endroit le plus propre de la Terre ». 

Aymeric et Thomas, les fondateurs de 900.care
Aymeric et Thomas, les fondateurs de 900.care – © 900.care

Des produits pratiques

Après un lancement très réussi sur Kisskissbankbank et les réseaux sociaux, il est temps de faire tester leurs produits. Et pour l’instant, ils vendent du gel douche, du dentifrice et du déodorant. Mais pas n’importe lesquels ! Le gel douche tient sous la forme d’un bâtonnet à dissoudre avec de l’eau, et est vendu dans sa bouteille réutilisable. Le dentifrice, quant à lui, est ré-imaginé en pastilles à croquer, et le déodorant en recharges à clipser sur un étui. Bonus : les bouteilles et contenants sont designs, et iront dans toutes les salles de bain. 

Produits 900.care
Produits 900.care – © 900.care

Écologique et éthique

Comme vous vous en doutez, tous ces produits rechargeables sont forcément bien meilleurs pour la planète. Les packagings sont réutilisables, et composé avec environ 50 % de plastique recyclé fait pour durer plusieurs années. Toutes ces innovations permettent de consommer moins plastique (environ 3 kilos par foyer par an), et donc reviennent à moins de transport. Parfait pour l’écologie. 

C’est écologique, ok. On adore. Mais 900.care est aussi une marque éthique. Et pour cause ! Tous ses produits sont fabriqués en France, et, après de nombreux tests, sont tous composés d’environ 95 % d’ingrédients naturels. On vous le donne en mille : les produits 900.care sont donc aussi bons pour notre santé. 

Pour voir leurs produits en vrai, rendez-vous du 4 décembre au 31 janvier à leur pop-up store, au 4 rue Ravée et entre 11 et 20 heures. 

Article de Clémence Bouquerod

Deux marques biens distinctes ont décidé ce mois ci de s’associer pour concevoir une ligne de quatre cabas éthiques et sophistiqués

L’éthique et la douceur de Marli 

Depuis quelques années maintenant, Marli s’impose dans le milieu de la mode avec une approche éthique et écologique. Elle propose des cabas, de trois tailles différentes, en tissus upcyclés ou en cuir. Les tissus sont tissés et non imprimés et sont sélectionnés avec soin dans des maisons de luxe et d’éditeurs françaises. De plus, la production, faite en France, permet aux personnes en situations de handicap de valoriser leur travail puisque les pièces sont réalisées grâce à elles.

Le chic et le féminin de Betty London 

Créée en 2014, la marque Betty London a été développée selon un concept simple mais efficace : mêler l’élégance londonienne à la désinvolture chic parisienne. Cette idée donne alors une collection soignée et féminine, tout en étant décontractée et confortable. En effet, la créatrice souhaite que les femmes puissent s’y sentir à l’aise au quotidien. Le tout fabriqué en Europe. La marque comprend une ligne de prêt-à-porter complète ainsi que des chaussures et sacs à main, en vente sur le site de Spartoo !

La collection en édition très limitée, propose quatre cabas dont les matériaux utilisés proviennent des tissages de Gravigny. Les toiles sont en tissu jacquard et tissées directement – donnant ainsi du relief et une qualité certaine au modèle. La hanse en laiton doré lui confère une touche de modernité et d’élégance. Le tout fabriqué en région Rhône-Alpes avec la tradition du tissage lyonnais. Le combo est simple, chic et pratique. Un sac fourre-tout, joli et qui habille une tenue grâce à ses imprimés exclusifs. Et le vrai plus, c’est que c’est une pièce éco-responsable de A à Z !

Vous pouvez shopper la collection, sur le site de Spartoo.

Article par Juliette Boulegon