Queen B a inspiré, inspire, et inspirera encore et toujours nos déhanchés, notre sex-appeal, notre girl power mais aussi, nos vêtements ! Soi Paris, cette marque française fondée par deux sœurs, sort une nouvelle collection de vêtements pop, fidèle à elle-même. Focus sur l’imprimé dédié à toutes les "Single Ladies".

© Soi paris

« Toi+moi=soi ».

Julia imagine, dessine et travaille la soie. Aurélie, elle, réfléchit à la stratégie, analyse et organise. Ensemble, les sœurs créent en 2016 leur marque de prêt-à-porter, avec un goût pout l’imprimé festif, bariolé, de la couleur et du soleil. Une grosse envie d’entrepreneuriat et de liberté plus tard, Soi Paris est née ! Et le petit plus qui fait vraiment son importance, c’est que les vêtements sont certifiés label Oeko-Tex®. C’est-à-dire que, le tissu est contrôlé à chaque étape de son traitement et ne contient aucun produit nocif pour la santé. Et ça, c’est cool.

Différentes mais complémentaires

Les deux sœurs l’affirment et le revendiquent : elles sont très différentes et pourtant, elles se complètent. Deux femmes, un rêve commun : mettre à profit leur créativité et leur soif d’entrepreunariat. Soi Paris, c’est une ode au positif et aux bonnes énergies. Julia, l’esprit créatif du duo, se laisse porter par le rythme entrainant de celle que l’on connaît et chérit tou·te·s… Beyoncé.

« All the singles ladies, now put your hands up ». Queen B appelle toutes les célibataires à danser, bouger leurs hanches et lâcher prise ! La co-créatrice s’inspire de la chorégraphie de cette chanson et réalise à la gouache, les dessins des mouvements iconiques du clip. 

Aimez-vous, levez vos mains en l’air et dansez !

Imprimés sur quatre pièces phares de cette nouvelle collection, ces dessins appellent au self-love. Féministes et fêtardes, les sœurs proposent à toutes celles et ceux qui le souhaitent de se vêtir du caraco aux fines bretelles, du chemisier ou de la robe frivole imprimés de Beyoncé miniatures qui se déhanchent. Génial, non ? Incarnez la coolitude de la femme libre jusqu’au bout de vos vêtements ! D’ailleurs, cet été, Soi développe un tout nouveau modèle : la chemisette col pyjama au style rétro !   

Et pour les plus curieux·ses, le reste de la collection est tout aussi coloré et parfaitement dans l’air du temps, à découvrir sur le e-shop.

« Oh,oh,oh,oh,oh,oh,oh,( x13) so put your hands up ! » Allez, on veut voir tout le monde danser ! Dans son salon, dans le métro, où que vous soyez, montrez-nous vos meilleurs déhanchés !  

Les boutiques restent fermées suite aux annonces gouvernementales, mais bien sûr, vous pouvez vous faire plaisir en visitant leur e-shop.

Un article de Margot Hinry

Aigle revient tout en couleur avec une collection d’été pastel et confortable. Pour aller partout, sans pour autant se fondre dans la masse…

AIGLE SS21
© Aigle

Vous connaissez Aigle pour son unique et indémodable modèle de bottes en caoutchouc (naturel, qui plus est). Vous aimez Aigle pour son aspect pratique, durable et fonctionnel. Mais saviez-vous que depuis 1853, la marque promet savoir-faire unique et fabrication made in France ? En fait, Aigle c’est notre allié mode avec une conscience responsable. Aigle, depuis toujours, pour toujours ?

L’aube éveillera ton style

C’est le petit matin, l’heure à laquelle le soleil se lève doucement et où les oiseaux commencent à chanter, qui a inspiré les coloris de cette nouvelle collection. Cet instant précieux, juste avant que le réveil ne retentisse. Ce moment suspendu dans le temps, là où la nuit rentre se coucher et que le soleil perce lentement. Tout n’est encore que pastel, c’est doux et léger. Et c’est ainsi que se compose le coupe-vent de la nouvelle collection, couleur lilas. Ou bien le sweat, couleur vert d’eau. 

"Permettre à chacun de vivre pleinement des expériences sans laisser d’autres empreintes que celles de ses pas."

AIGLE

Des associations inédites pour sortir du lot

Entre le pastel, le parme et le bleu, il y a aussi le tie and die ! Aigle innove et propose quelques pièces imprimées d’un effet décoloré. Pour gambader à votre aise, de la ville à la montagne, la marque au rapace propose des pièces avec des coupes en apesanteur, afin d’accompagner les corps en mouvement. Une palette de nuances et de modèles dans l’air du temps, tout droit venue d’un vestiaire streetwear. Sortez du lot et osez-la couleur avec Aigle, même en pleine nature ! 

© Aigle
© Aigle

La collection est à shopper ici.

Un article de Margot Hinry

La marque Diptyque, fruit d’un amour inconditionnel pour la Méditerranée, sort une nouvelle collection d’objets au goût de soleil et de grand air pour ses 60 ans.

© Diptyque
© Diptyque

Une douce odeur de sel, le soleil qui réchauffe la joue, le bruit des vagues qui viennent se casser sur les rochers, un panier en osier dans les mains. Vous aviez l’impression d’y être, n’est-ce pas ? À la lecture de ces quelques lignes, vous vous imaginiez face à la Méditerranée, entre citron, orange et oliviers en fleurs. C’est cette agréable sensation que permettent de se procurer les objets Diptyque. Ainsi, la marque est bercée et inspirée depuis une soixantaine d’année par l’océan.

Rien ne résiste à l’appel de la Méditerranée. Filer droit vers le sud, sentir le ciel s’allumer : l’esprit s’évade face à l’immensité bleue et vagabonde dans l’air chargé de parfums.

Diptyque

Une vague de chaleur pour l’arrivée de l’été

Et ce sera à partir du 4 juin 2021 que l’on pourra mettre la main sur les nouvelles petites merveilles de chez Diptyque. Si vous ne planifiez pas de vacances sur la Côte d’azur cet été, prenez le large avec leurs nouveaux objets ! Ah, qu’il fait bon vivre dans le Sud… Et les trois créateurs de ce label aux senteurs de Provence l’ont compris. Amoureux du plein sud, étourdis de soleil, vagabonds dans l’âme, ils créent à nouveau verres et assiettes en faïence, couverts dorés et bougies aux odeurs de figue.

Manger à table ou faire bronzette au soleil

En effet, dans cette collection, il n’y aura pas à faire de choix. Puisque tout y est, pour tous les goûts ! Après les ustensiles de table, Diptyque pense aussi à nos après-midis plage. Alors, la marque crée un éventail en papier et bois laqué pour s’aérer en se prélassant sur son épais drap de bain bleu, couleur océan. De plus, en travaillant avec les ateliers Vime, Diptyque se voit proposer des plateaux en maille et poignées de cuir. Ces derniers sont conçus avec des méthodes de tressage d’époque.

Une large gamme et des collaborations artisanales

Enfin, si vous n’aviez pas encore été conquis·e·s par la chaleur et la douceur de Diptyque, notez qu’elle s’associe à plusieurs artisans locaux. Ainsi, la marque met en avant son goût du savoir-faire original et de région. Prenons l’exemple des photophores colorés. Pour cet atelier italien (Stories of Italy), perpétuer l’Histoire de l’Italie est essentiel. Alors, il applique la technique ancestrale nommée « Macchia su macchia », littéralement, « tâche sur tâche ». Diptyque donne vie au Sud sous toutes ses formes, ses couleurs, ses odeurs, ses artistes, son savoir-faire.

La nouvelle collection sera en vente à partir du 4 juin juste ici.

Un article de Margot Hinry

La canicule bat son plein, notre libido s’enflamme. C’est les vacances, le moment de s’adonner à quelques plaisirs perso ou partagés. Seul.e, à deux ou à plusieurs. Dans des lieux insolites, des positions inédites, avec quelqu’un.e dont on ne connaîtra jamais le nom, ou qui porte le nôtre. Le but, c’est de prendre son pied et des initiatives jouissives. Voici d’ailleurs 26 expériences à tenter, qui convaincront les moins inspiré.e.s. Bon été !

  • L’amour à la plage, en évitant les rochers et le sable (fourbe) qui se niche dans les moindres recoins.
  • L’amour à la piscine, façon Loana et Jean-Edouard, qu’on conseillera debout contre le rebord plutôt qu’en missionnaire en apnée au fond du bassin (réalisable quoique plus acrobatique).
  • L’amour par téléphone, quand l’autre est parti.e voir sa famille/ses potes/en retraite solo mais a du mal à ne pas fantasmer sur notre corps de déesse (compréhensible).
  • Le sextoy connecté, pour les mêmes raisons.
  • Le sextoy tout court, pour les novices en quête de plaisir 100 % solitaire.
  • La masturbation méditative, pour allier nos deux obsessions du moment : la jouissance, et la sérénité d’esprit.
  • Le tantra, cette discipline ancestrale qui joue sur l’échange d’énergies et la tension, pour pénétrer au plus profond de son âme.
  • La position du Yab yum, ce lotus amélioré qui rapproche les corps et les pensées (version tantra, c’est encore plus excitant).
  • Le cunnilingus pour les timides de la pratique ; c’est les vacances, on est détendue, on en rêve mais on bloque, et cette parenthèse loin du quotidien est propice au lâcher prise.
  • Le 69 pour l’étape du dessus. 
  • Le strip tease, puisqu’il fait, de toutes façons, trop chaud pour porter quoi que ce soit.
  • La lap dance, version sans effeuillage, pour exhiber nos plus beaux pas appris sur Jolie Nana entre copines la semaine d’avant.
  • Le porno féministe, pour se faire du bien éthique en se détachant du male gaze.
  • Le string à perles, inspiration Samantha Jones, pour stimuler notre clitoris l’air de rien en allant boire un verre au bar de la plage.
  • Le nude suggestif (et consenti), pour immortaliser notre beauté et montrer à l’autre ce qui l’attend. Et cajoler notre amour propre, aussi. 
  • L’amour dans la voiture, sur une aire d’autoroute, sous les cyprès après la plage, en revenant de Leclerc sur un chemin à l’écart avant de rentrer dans la maison familiale.
  • Le strip poker (tout est bon pour se foutre à poil), histoire de changer du tarot. 
  • Se perfectionner dans l’art de l’orgasme du téton, une manoeuvre encore plus délicieuse qu’elle en a l’air. 
  • Parcourir son (propre) corps d’un glaçon, pour expérimenter un contraste de température enivrant. 
  • Goûter le sel un peu partout sur la peau de l’autre, et le.la déshabiller avec les dents. 
  • Le plan à trois avec le.la maître nageur.se, qui gardera son maillot (et peut-être son sifflet).
  • Le sexe en silence dans la salle de bain pendant que tout le monde dort, voire trinque au rosé dans le jardin.
  • L’amour au camping, sous la tente. A la tombée de la nuit pour éviter la chaleur, mais aussi pour profiter du bruit des autres qui grillent les saucisses de l’apéro, afin d’en savourer une autre ni vu ni connu.
  • Se faire du bien au son d’une playlist concoctée pour l’occasion (coucou Angela de Hatik). 
  • Le sexe les yeux bandés, pour perdre pied.
  • L’orgasme multiple, parce qu’on a tout le temps de prendre son temps. Mais sans pression, juste en écoutant ses désirs, ses sensations, la voix de l’autre qui nous murmure des mots pas forcément doux (mais toujours excitants) au creux de l’oreille. Se laisser bercer par un rythme moins effréné, qui donne envie de s’abandonner plutôt que de tout contrôler. On est au soleil, on est bien, alors on se laisse guider. Et on en redemande.

Article de Pauline Machado

Il fait chaud, il fait beau, les oiseaux chantent, on allume la JBL… Que ce soit pour chiller à la piscine, dans vos oreilles à la plage ou même sur la route du boulot, la musique est de la partie ! Elle respire les vacances et la bonne humeur. Voici ces artistes qui rythment notre été.

L'été n'aurait pas le même goût sans eux, voici les cinq artistes qui rythment nos vacances au soleil.
Crédit : Jakob Owens on Unsplash
L’été n’aurait pas le même goût sans eux, voici les cinq artistes qui rythment nos vacances au soleil.
Crédit : Jakob Owens on Unsplash

Julien Doré, le monde a changé

Il est -enfin- de retour et nous donne aussi chaud que le soleil de juillet… Le chanteur de Coco Câline à la crinière dorée revient avec son nouveau titre, La Fièvre. Un premier single qui va sans aucun doute se faire remarquer cet été et qui annonce, peut-être, un nouvel album pour la rentrée.

Clara Luciani et ses notes d’été

Ses premières notes singulières annoncent la couleur : cet été, Clara Luciani aussi aura son tube ! Véritable invitation au voyage, La Baie dépeint un endroit paradisiaque où il semble faire bon vivre. Pour autant, pas question de nommer cet idylle, l’occasion pour chacun.e d’en faire son jardin secret. Note toute spéciale à son clip coloré et animé qui ne fait qu’accentuer l’envie des vacances…

Grand Corps Malade et son nouvel hymne féministe

Dans un tout autre registre cette fois, la voix poignante de Grand Corps Malade. Il nous fait trembler dans son dernier titre, véritable lettre ouverte, hommage, et même déclaration d’amour à toutes les femmes. Il dénonce le « profond machisme de nos coutumes » et souligne l’implication de la femme au foyer, de la caissière, de la docteure, de la mère ou encore de la fille, dans une poésie qu’on lui connaît.

Camélia Jordana, un retour personnel

Elle a signé son retour en studio cette année et pour l’occasion, elle nous dévoile un tout autre style. Après ses nombreux passages à l’écran, Camélia Jordana revient aux sources avec des paroles singulières, comme une confidence personnelle. Sur une mélodie fraîche et entraînante, on se voit déjà balancer la tête, les pieds dans l’eau, sous notre grand chapeau de paille.

Vianney et sa véritable ode à la vie

Son air résonne déjà dans nos têtes depuis quelques semaines. Fidèle à ce qui l’a fait connaître, Vianney offre un nouveau titre porteur d’espoir. Dans ce que l’on pourrait qualifier d’une ode à la vie, le chanteur passe un message très estival : vivre aujourd’hui, comme on l’entend ! Alors pour se lancer sur les routes de France au volant d’un van aménagé ou encore pour partir voir l’océan, « n’attendons pas » !

Article de Aurélie Rodrigo

On ne le présente plus, il se faufile entre vos volets de bon matin et accompagne vos dernières balades du soir : le soleil est là ! Vitamine D chérie et teint hâlé de sirène, tout ce qu’on aime. Mais attention à ne pas cramer. Paulette vous partage ses tips.

Pour un teint hâlé mais pas brûlé, Paulette vous donne ses tips.
Crédit : M k on Unsplash
Pour un teint hâlé mais pas brûlé, Paulette vous donne ses tips.
Crédit : M k on Unsplash

L’évidence, bien choisir sa crème solaire

Cette astuce apparaît comme une évidence : penser à bien choisir sa crème solaire. Pour dompter les UVA et UVB, tous les petits tubes odeur monoï ne sont pas aussi efficaces… L’UFC-Que Choisir rappelle que « le soleil, c’est bon pour le moral mais pas pour la peau« . Tout d’abord, on se penche sur le bon indice à choisir. Tout « dépend de votre type de peau : les plus élevés conviennent aux carnations très claires avec des yeux bleus ou verts et des cheveux blonds ou roux ; les peaux mates qui ne connaissent pas le coup de soleil se contenteront d’une faible protection« .

Cependant, il n’y a pas que l’indice à checker sur le flacon. On pense aussi à contrôler la composition. « Les crèmes solaires sont un des rares produits où l’on peut retrouver la mention [nano] à la suite d’un ingrédient sur la liste de composition […] Cette particularité complique considérablement l’évaluation de la sécurité des nanomatériaux, dont de nombreux aspects échappent encore aux scientifiques« . Enfin, contrairement au reste des produits cosmétiques, il est conseillé d’en appliquer régulièrement et généreusement. En effet, ici, la qualité de protection correspond bien souvent à la quantité d’application. Attention tout de même à ne pas laisser d’impact sur l’environnement.

Dompter le soleil en un coup d’oeil

Cette fois c’est le Syndicat National des Dermatologues et Météo France qui volent à votre secours, et qui de plus qualifié pour ça ? Ils ont mis au point l’application SoleilRisk qui permet d’obtenir les indices UV du jour, de votre ville, et de l’ensemble du territoire. Où que vous soyez, l’application vous alerte sur les dangers du soleil, mais pas seulement. Elle propose également les règles de protection à adopter lorsque l’exposition représente un danger. Le petit plus : l’appli propose un timer pour ne pas s’exposer trop longtemps, 2 heures maximum. Le tout, gratuitement et dans votre poche toute la journée !

Traquez les UV dans votre bracelet

Il s’appelle June, mais aurait tout aussi bien pu s’appeler July ou August. Il est le tout premier bracelet connecté de Netatmo et il n’en a pas l’air. Le fabricant français d’objets technologiques a sorti, depuis quelques années, un bracelet qui permet de mesurer l’exposition au soleil de la personne qui le porte. Le bijou envoie directement les informations à l’application mobile qui l’accompagne. Bien que depuis sa sortie, de nombreuses montres connectées s’y soient mises, il reste le seul bijou à adopter cette fonction.

Track UV, mais aussi pollution et humidité

Il ne s’agit pas d’un bijou, mais on reste un peu dans le même registre. La Roche-Posay propose un service similaire, mais plus complet. MySkinTrackUV est un « capteur portable associé à une application mobile pour mesurer votre exposition aux UV, à la pollution, au pollen et à l’humidité« . En plus de la mesure, ce capteur sans piles, sans batterie, et son application mobile, alertent et proposent des recommandations de produits sur mesure pour l’utilisateur.

Crédit : La Roche Posay.

Article de Aurélie Rodrigo

Ahh le soleil, les smoothies frais et les terrasses parisiennes… Bon c’est sympa tout ça, mais il va falloir trouver autre chose à faire au bout d’un moment! Paulette a sélectionné pour vous 10 activités insolites pour occuper vos journées d’été.

Paulette a dressé pour vous le programme de l'été, au menu tout un tas d'activités insolites!
Crédit : Angelo Pantazis on Unsplash
Paulette a dressé pour vous le programme de l’été, au menu tout un tas d’activités insolites!
Crédit : Angelo Pantazis on Unsplash

1 – Un cours pour créer son propre terrarium

On lorgne dessus dans nos vitrines les plus branchées… Ils ont même détrôné le bonsaï roi que l’on achète une blinde sans savoir s’en occuper. Pour cette activité on vous propose de décorer votre appart’ à votre sauce tout en sachant entretenir votre création. Rien n’est foutu, grâce aux conseils de pro’ qui accompagnent cet atelier peut être que vous aussi vous pouvez avoir la main verte!

Notre adresse parisienne : à partir de 65 € chez Wecandoo

2 – Créez vos lunettes de soleil en bois

On reste dans le thème de la saison. Pour flâner à la plage cet été avec votre plus belle monture pourquoi ne pas la faire à votre image jusqu’au bout? Je suis sûre que vous vous y voyez déjà. Une mèche derrière l’oreille, regardant au-dessus du cadre pour laisser échapper votre regard de braise en un coup de doigt sur la branche…

Notre adresse parisienne : à partir de 350 € chez Wecandoo

3 – À la découverte de l’apiculture urbaine

L’été c’est aussi l’occasion de découvrir de nouvelles choses en laissant libre court à votre curiosité. Partez à la découverte de la vie des abeilles, du fonctionnement d’une ruche et goûtez les meilleurs miels de Paris et de France le temps d’une demie-journée!

Notre adresse parisienne : à partir de 50 € chez Wecandoo

4 – Créez votre sac à dos en cuir

Celle-ci on l’aime tout particulièrement. Vous, fashionista qui adorez surfer sur les dernières tendances mode. Vous, qui avez besoin d’un sac qui s’adapte à vote vie à 100 km/h. Jonglez entre sac tendance en cuir et sac pratique en fabriquant votre propre sac à dos grâce aux conseil des pro’ qui vous accompagnent.

Notre adresse parisienne : à partir de 180 € chez Wecandoo

5 – Créez un bouquet de fleurs séchées

Ils sont partout, sur insta’, sur Pinterest, dans votre salon de thé préféré, et même dans les vitrines de vos meilleurs showrooms. Si vous n’avez pas encore craqué faites le à votre image, ce bouquet de fleurs séchées de l’été que vous avez tant rêvé pour agrémenter la table du salon, ou pour remplir cette bouteille en verre chinée en brocante le week-end dernier.

Notre adresse parisienne : à partir de 55 € chez Wecandoo

6 – Découvrez le kintsugi

Le Kintsugi est un art japonais qui mêle restauration et céramique. « Derrière le kintsugi, cet art de la restauration japonaise, se cache une philosophie : la casse d’une céramique ne signifie pas sa fin mais le début d’un renouveau et d’une continuité dans son utilisation. On ne cache donc pas les réparations, on les met en valeur. »

Notre adresse parisienne : à partir de 60 € chez Wecandoo

7 – Composez votre parfum avec un nez

Ce parfum, le votre, celui qui laisse un doux souvenir ou marque votre personnalité, celui est vôtre je dirais même. Quoi de plus singulier que de composer celui qui vous collera le mieux à la peau? Dans cette activité découvrez les secrets de la composition d’un accord olfactif et composez votre propre parfum avec un nez professionnel.

Notre adresse parisienne : à partir de 95 € chez Wecandoo

8 – Créez votre herbier sous verre

Parce que c’est carrément canon, cette note printanière dans notre salon ou sur notre bureau, pourquoi ne pas adopter les techniques de l’herbier sous verre? Quoi de plus original comme souvenir de vacances qu’une fleur, une plante, une feuille, que l’on peut mettre sous verre? Alors prêt.e à collectionner les pétales de l’été?

Notre adresse parisienne : à partir de 35 € chez Wecandoo

9 – Les visites à thème

Que vous soyez natif de la ville à visiter ou non n’hésitez pas à opter pour les visites à thème! Qu’elle soit enchantée, rigolote ou complètement barrée il y en a souvent pour tous les goûts…

A Paris, optez pour la visite guidée des légendes de la ville : des histoires mystérieuses qui donnent des frissons.
A Lyon, laissez vous guider par Cybèle, des visites créatives, théâtrales et participatives.
A Toulouse, n’hésitez plus une seconde à suivre Miss Grumpy, cette guide-conférencière tout terrain, un pur produit anglais directement importé de Leamington Spa, une vraie dose d’humour.

10 – Bonus : Jouer les touristes dans sa propre ville

Cette activité là ne vous coûtera rien si ce n’est un peu de préparation. Bien souvent on passe et repasse chaque jour dans des rues chargées d’histoire, que l’on croit connaître, mais ce n’est pas toujours le cas. Renseignez-vous auprès de l’office de tourisme de votre ville et déambulez dans ses rues les plus secrètes pour en apprendre davantage sur son passé historique et présent…

Article de Aurélie Rodrigo.

Vous venez tout juste d’enlever votre dernière paire de mules pour marcher pieds nus dans le sable chaud… mais pas question de s’arrêter sur un mégot ! Voici 5 tips pour profiter d’un été écolo.

Pour profiter des vacances on opte pour un été écolo ! 
Crédit : Toa Heftiba on Unsplash
Cette année, on opte pour un été écolo !
Crédit : Toa Heftiba on Unsplash

1 – Attention aux déchets

Bouteilles d’eau, pique-nique dans la nature ou longue journée à la plage… Plus encore que le reste de l’année, l’été est une saison propice aux déchets. C’est donc aussi la période où il faut faire encore plus attention ! Mais pas de panique, en plus des poubelles qui fleurissent partout dans les lieux touristiques de l’Hexagone, on a quelques tips écolos pour vous.

Pour flâner au marché du bord de plage ou pour les petites courses à la ferme locale, on ne le présente plus, n’oubliez pas votre tote bag. Et si ce que vous voulez, c’est de la nouveauté, vous pouvez aussi opter pour le filet. Même démarche pour la bouteille d’eau. En été, on n’oublie pas de s’hydrater, mais inutile d’acheter des tas et des tas de bouteilles en plastique. On mise sur la gourde en verre ou en inox qui garde le frais ! Et si vous n’êtes pas très motivez pour boire l’eau du robinet sans filtre, équipez vous d’un morceau de charbon.

Enfin, ne jetez pas vos mégots de cigarettes au sol, il n’y a rien de plus désagréable et ils finissent souvent dans les cours d’eau qui nous entourent. Que ce soit la mer, la rivière la plus proche ou à plus long terme dans les nappes phréatiques. De plus, n’oubliez pas que chaque année, les mégots de cigarette sont à l’origine de nombreux incendies. Mais on a la solution toute trouvée : le cendrier de poche !

2 – Attention à la bonne crème solaire

Ce geste paraît anodin sur la plage, celui de s’étaler de la crème solaire. Pourtant, depuis des années les scientifiques tirent la sonnette d’alarme : l’habitude n’est pas très écolo. Ils mettent notamment en avant les filtres utilisés dans ces produits. A l’intérieur, des molécules attaquent les coraux, provoquant leur mort, sans parler de la faune des océans. On sait aussi que l’UFC-Que Choisir a dévalué une partie des crèmes solaires bio, mettant en avant leur faible efficacité contre les UVA. Il n’y a pas de solution miracle, tout est dans le juste milieu. On ne lésine pas sur les protections solaires, cependant on évite avant de faire trempette et on se rince avant la baignade !

3 – Et les insecticides ?

On ne les aime pas beaucoup, ces petites bêbêtes. En effet, l’été rime souvent avec moustiques, tics, ou guêpes… nos grands ennemis. Alors hop, on dégaine notre insecticide le plus coriace. Problème, ces produits ne sont pas très écolos, pas très bons pour la santé et affectent souvent les insectes qui ne nous dérangent pas vraiment. Si vous ne voulez tout de même pas être dérangé.e, rassurez-vous : il n’est pas question de ne plus rien utiliser du tout. Le baume du tigre blanc ou les recettes de bocaux à bougies sont aussi très efficaces, naturels et respectueux. Un peu d’eau dans un bocal, des agrumes, du romarin, des huiles essentielles, une bougie, on allume et le tour est joué !

Bye bye les moustiques par Naturalia.
Crédit : Naturalia
Bye bye les moustiques par Naturalia.
Crédit : Naturalia

4 – Tout doux sur la clim

Vous le savez sûrement déjà mais la clim n’a rien d’écolo… On sait, il fait chaud, très chaud et ce n’est pas très agréable quand il suffit d’appuyer sur un bouton pour que ça aille mieux. Les climatiseurs consomment énormément d’énergie et contiennent des fluides très nocifs pour le climat. Entre nous, il y a des situations où il n’est pas impossible de s’en passer. Quand il fait vraiment trop chaud, le site YouMatter rappelle qu’il ne faut pas excéder les 5 degrés de différence de température.

5 – A pattes ou à vélo, c’est plus écolo

C’est bien connu, les transports sont ce qui pollue le plus en France. Et quel meilleur moment que l’été pour se mettre à la mobilité douce ? Alors à pied, à trottinette, en skate ou à bicyclette : avec Paulette, on ne se prive pas ! En plus de sauver la planète à son échelle, c’est bon pour la santé et on profite du soleil et des paysages. On fonce !

Article de Aurélie Rodrigo

Les températures caniculaires pointent le bout de leur nez, le soleil brille et le mois de juillet est bien entamé… mais les vacances ne font que commencer ! Alors, voici une sélection d’innovations tech a glisser de toute urgence dans sa valise.

Prendre des photos, mater ses séries préférées ou écouter sa playlist du moment, voici les innovations tech à emporter de toute urgence en vacances!
Crédit : Jan Böke on Unsplash
Pour prendre des photos, mater ses séries préférées ou écouter sa playlist du moment, voici les innovations tech à emporter de toute urgence en vacances !
Crédit : Jan Böke on Unsplash

Jamais sans mon smartphone

Mais qui partirait en vacances sans son smartphone ? Pas nous, bien entendu… Pour capturer vos plus beaux instants en photo ou en vidéo, pour vous passer votre playlist préférée et même pour embarquer le numéro de ce surfeur canon, on glisse son smartphone Oppo dans la valise !

Smartphone Oppo Find X2 Pro 6,7″ 512 Go Orange 5G – 1149 €

Cinéma à la maison ou sous la tente

Les grandes soirées d’été ne riment pas uniquement avec « regarder les étoiles ». Pour mater toutes les séries que l’on vous a recommandées dans votre chambre d’hôtel, ou sous votre toile de tente pour les plus aventurier.e.s n’hésitez pas à emporter un mini vidéoprojecteur portable.

Mini vidéoprojecteur portable BenQ GV1 DLP Blanc – 489,96 €

De la musique, encore de la musique

Que serait l’été sans ses playlists chill au bord de l’eau, ou ses mixes endiablés pour danser jusqu’au bout de la nuit ? Comme vous, on ne peut pas se passer de musique pour la saison estivale. Alors on n’oublie pas d’embarquer tout ce qu’il faut pour écouter nos titres favoris. Pour chiller entre potes au bord de l’eau, j’opte pour la nouvelle version de la populaire Flip 5 JBL, conçue à partir de 90% de plastique recyclé.

JBL FLIP 5 – 129 €

Pour être plus discret.e à la plage, j’emporte les Powerbeats signés Beats. Comprenant la même performance audio et le même design que les Powerbeats Pro, ils arborent un fil stabilisateur au cou, une meilleure autonomie et un prix plus bas! En plus ils sont désormais dispo dans de nouvelles couleurs!

Powerbeats – 149,95 €

Enfin, pour les plus sportif.ve.s, je mise sur le design pratique et épuré des nouveaux écouteurs de Skullcandy. En ce moment, vous pouvez même craquer pour les Push Ultra Feel Strong, en édition limitée.

Article de Aurélie Rodrigo

Plus que quelques jours avant le début des vacances… Paulette a sélectionné pour vous quatre séries pour bien commencer l’été !

Paulette a sélectionné pour vous les séries à ne pas louper cet été!
Crédit : Mollie Sivaram on Unsplash
Paulette a sélectionné pour vous les séries à ne pas louper cet été!
Crédit : Mollie Sivaram on Unsplash

1 – Normal People

Le synopsis : La relation est compliquée entre Marianne et Connell depuis leurs années lycée dans une petite ville de l’ouest de l’Irlande jusqu’à leurs études universitaires au Trinity College, à Dublin. Intelligent, athlétique et populaire, Connell est troublé par Marianne, une camarade intimidante, solitaire et non moins intelligente. Les premiers émois nés à l’abri du regard des autres survivront-ils à la lumière ?

On regarde : Cette série est inspirée du second ouvrage de l’Irlandaise Sally Rooney et il n’a même pas encore été publié en France. La jeune trentenaire explore la génération des Millenials en les sortant du cadre dans lequel on les range. Au-delà de leur image publicitaire et des réseaux sociaux la réalisatrice questionne les dilemmes de cette génération à travers une histoire d’amour bouleversante.

2 – Little Fires Everywhere

Le synopsis : Durant l’été 1997, Mia Warren, une mère célibataire et bohème, s’installe avec sa fille Pearl à Shaker Heights, dans la banlieue riche de Cleveland, dans l’Ohio. Leur chemin croise très vite celui des Richardson, une famille bourgeoise exemplaire du coin. Deux mères de famille et deux visions de la vie s’opposent et s’entrelacent. Leurs relations vont peu à peu se tendre jusqu’à mettre en péril leurs vies.

On regarde : Cette série explore les contrastes de la société américaine. Chaque épisode met en lumière les déchirements frappant entre les différentes strates sociales. Mais Little Fires Everywhere met aussi l’accent sur le racisme, bien installé aux Etats-Unis. Comme un écho aux récents événement, cette série invite à une réflexion personnelle.

3 – Lovecraft Country

https://www.youtube.com/watch?v=tDpSBwZSp3M

Le synopsis : Dans l’Amérique raciste des années 1950, Atticus Black, un jeune homme de 25 ans, embarque avec son amie Letitia et son oncle George dans un road trip à la recherche de son père disparu. Sur la route, ils rencontrent des monstres fantastiques, ainsi que des monstres bien réels…

On regarde : Après le grand succès de son film Get Out, Jordan Peele continue de dénoncer l’horreur en l’utilisant dans ses œuvres. Dans un style qui lui est propre, la réalisatrice propose un road trip plein d’obstacles. Sur sa route de nombreux ‘monstres’ vont se dresser, des monstres qui prennent la forme d’une métaphore frappante avec l’actualité. Entre discrimination et racisme moderne et histoire de la ségrégation américaine, le voyage d’Atticus invite à une réflexion poussée sur la non-évolution de la place de la personne noire dans nos sociétés.

4 – Stateless

Le synopsis : Quatre étangers se retrouvent coincés dans un centre de détention pour immigrés australien. Chaque personnage aborde les contradictions de la protection et du contrôle des frontières de son point de vue.

On regarde : C’est un sujet d’actualité qui ébranle les médias outre-atlantique, il est désormais documenté. Stateless s’inspire d’une histoire vraie, ce qui rend le scénario que plus poignant. Après son rôle d’anti-féministe dans Mrs America diffusée sur Canal+, Cate Blanchett revient à l’écran et à la production, toujours aussi singulière et frappante.

Article de Aurélie Rodrigo.

Cet été, on a envie d’escapade, de balades en bord de mer et de reprendre le contact avec la nature. Après avoir été enfermé, on attend avec impatience que les rayons du soleil viennent frôler notre visage. Et pour une peau rayonnante, voici la sélection Paulette de produits skincare à privilégier durant les vacances estivales. 

Cet été, privilégions les produits skincare en adoptant une routine soin pendant nos vacances. Crédits : ©Toa Heftiba
Cet été, privilégions les produits skincare en adoptant une routine soin pendant nos vacances. Crédits : ©Toa Heftiba

Des visages frais, la peau bronzée, le teint lumineux, cet été…on a envie de se chouchouter. D’ailleurs, ça tombe bien puisqu’on avait déjà commencé pendant le confinement. Alors on poursuit les soins avec ces quelques produits skincare à ne pas négliger cet été. Parce que si notre peau se gorge de vitamine C, il faut tout de même lui apporter confort et hydratation. 

Amathea, un lait hydratant riche pour une peau douce

Ce que promet ce lait hydratant signé Amalthea ? Une peau protégée et hydratée en profondeur grâce à l’huile de Prune et d’Amande douce. Parfaitement ce dont on a besoin après avoir exposé sa peau sous le soleil de feu. Enrichi en hydrolat de Verveine, ce lait hydratant raffermit également les tissus cellulaires. Ce lait est composé à 99 % de produits d’origines naturelles, ce qui corrobore parfaitement avec ce besoin de reconnecter à la nature. 

Chez Amathea, on opte pour des soins skincare respectueux de la peau pour une hydratation en profondeur. Crédits : ©Amalthea
Chez Amathea, on opte pour des soins skincare respectueux de la peau pour une hydratation en profondeur. Crédits : ©Amalthea

Des produits nettoyants avec Cose Skincare

Plus qu’une tendance, le besoin de créer ses cosmétiques maison est devenu primordial. Mais pas toujours évident à faire comme l’expliquent Chloé et Anouck, fondatrice de Cose Skincare. Pour simplifier la réalisation, les deux jeunes femmes inventent un petit mélange en poudre, contenu dans une bouteille en verre. Diluez le tout avec de l’eau et votre produit nettoyant est prêt. Pratique pour voyager puisque, pour recharger sa bouteille, il suffit de racheter des sachets de poudre. Essentiel en été car entre les cosmétiques, les crèmes solaires et la pollution qui attaquent la peau, un nettoyage sain ne peut que faire du bien ! 

Chez Respire on mise sur la carte de l’après-soleil

En été notre peau est très vite agressée. Malgré les protections solaires, l’exposition au soleil, le sel et le chlore dessèchent radicalement l’épiderme de la peau. Alors pour prendre soin de son teint hâlé tout frais, on opte pour les soins après-soleil. En format voyage chez Respire on trouve un gel-crème après-soleil composé à 98 % d’origine naturelle.

https://www.instagram.com/p/B_KEMxpIumA/

En plus d’être vegan, il est fabriqué en France alors on ne peut que dire oui !

Article de Nina Hossein.

Jeune musicienne de 23 ans, Emma Hoet se démarque par ses chansons saisonnières, chargées de fraîcheur et de nostalgie. Éprise d’écriture et de musique depuis toute petite, ses trois années d’études à Londres, ont été un tournant pour son avenir musical. De retour dans son pays natal, c’est sur les ondes françaises qu’Emma décide de dévoiler ses nouvelles créations. En Chute Libre, et la tête dans les nuages, le temps d’une rencontre, la chanteuse nous invite dans son univers. 

Crédit Photo : Joanna Doukov

L’écriture et la musique ont toujours fait partie de ta vie ? 

Depuis toute petite j’adore écrire et chanter. Comme une suite logique, je me suis mise à jouer du piano. En grandissant, j’ai réalisé beaucoup de covers sur Soundcloud. Je commençais à avoir une petite communauté dans mon Lille originaire. Puis je suis partie à Londres pour mes études. Mes deux frères étaient également là-bas à ce moment-là, et le plus jeune venait d’intégrer une école de musique. Je participais tout le temps à des concerts, j’étais vraiment plongée dans une bulle de sonorités ! Je vivais ma vie à cent à l’heure et j’adorais ça. Je n’avais jamais envisagé de faire de la musique mon métier, puis, un jour, je me suis simplement demandé : « Pourquoi pas moi ? ».

Et à partir de ce moment-là …

Toujours en Angleterre, de collab en collab, j’ai sorti The One (2017), et U Got My Heart (2018). Ce dernier son est même passé sur les radios américaines ! À la suite de ces aventures, j’ai décidé de prendre mon envol, toute seule cette fois. Mes frères sont en groupe, et producteurs, alors il m’était plus facile d’écrire des chansons, d’en créer l’ambiance et de les peaufiner avec eux. On s’entraide beaucoup tous les trois ! Dès nos 16-17 ans on a commencé à réaliser nos chansons ensemble. Alors, même si mon projet est solo, ça reste familial ! 

Il y a une origine à cette passion commune ?

Mon père était vraiment fan de musique ! Il ne jouait pas d’instruments mais c’est lui qui nous a initié à ça : choisir des chansons, avoir un peu de goût on va dire (Rires). Au fur et à mesure, mon grand frère, fan de musiques électroniques, s’est acheté des logiciels de production, et nous y voilà !

Tu n’as jamais eu de problèmes pour t’intégrer dans ce monde, particulièrement masculin ?

Je passe ma vie avec des hommes (producteurs etc,.) et j’ai beaucoup moins d’amies femmes dans la musique. C’est un fait, nous sommes minoritaires ! Mais personnellement, je ne peux pas dire que j’ai eu de réels problèmes d’intégration à ce niveau. 

En France, à ce jour, tu as deux titres qui sont sortis : Hot Chocolate et Chute Libre. J’ai cru comprendre que cette deuxième chanson était un peu plus personnelle. 

Cette chanson, je l’ai écrite il y a un an, exactement à la même période. C’était en avril et le printemps arrivait. À cette époque, je sortais avec une personne. Du moins, je venais de rompre avec ce quelqu’un. Il était mon meilleur pote et je me suis rendu compte que je l’aimais quand même bien ce garçon. Les paroles me sont venues assez rapidement et je me suis mise à chanter cette histoire d’amour, un peu foirée. Ce qui est ironique, c’est que toute l’instru’ de cette chanson avait été écrite pour le mariage de ma cousine. Mais j’ai trouvé que cette prod matchait vraiment avec mes paroles… 

Pour sa sortie, tu as d’ailleurs réalisé un clip homemade avec ton frère, c’était comment de tourner confinée ? 

Un peu stressant ! Forcément, on avait prévu quelque chose d’autre pour notre clip. Mais avec un jardin et un frère designer, qui aime tourner des vidéos, tout s’est bien passé. On a réussi un créer un petit univers. On s’est adapté, et au final on s’est bien amusés (Rires). 

Pendant ce confinement, as-tu remis certaines de tes habitudes en question ? 

J’ai beaucoup repensé à Londres et j’ai écrit sur cette ville. J’ai aussi voulu me perfectionner dans des domaines que j’avais un peu délaissés, comme le piano. J’ai repris des cours pour m’améliorer. J’étais très angoissée par la productivité, tous les jours, je voulais écrire deux chansons. Puis j’ai eu une prise de conscience, du genre : « Non mais en fait, ça ne se passe pas comme ça ! J’ai 23 ans, j’ai deux mois devant moi, comment je peux faire pour être productive et surtout, en ressortir grandie ? » J’ai quand même beaucoup écrit, en gardant en tête de faire ce qui me plaisait. 

Quelles sont tes inspirations quand tu écris et composes ? 

Je suis fan d’Oh Wonder, un groupe aux influences UK. Ils m’inspirent, je les adore ! Tout comme la scène française d’ailleurs. J’aime la fraîcheur de Pomme ou d’Angèle, ce sont de vraies modèles. Et puis, mes inspirations tournent aussi beaucoup autour des saisons, de certaines histoires et de la nostalgie qui s’y mêle. Dans mes textes, j’évoque beaucoup de choses personnelles, et en même temps, universelles : une histoire amoureuse, une rencontre dans un café, la fin de l’été … 

De quelle ambiance se teinte ton EP Cartes postales, bientôt à paraître ? 

Il y a déjà Hot Chocolate et Chute Libre de sorties ! J’y décris la flemme hivernale et les ruptures amoureuses. Pour la suite, je souhaitais des sons plus printaniers, et plus summer. Vous allez d’ailleurs pouvoir découvrir un nouveau titre, très bientôt ! Arrogance Bikini, qui sortira avec l’EP, je l’ai écrite en collaboration avec l’un de mes meilleurs amis, Blowsom. Celle-ci parle de l’été, de summer body, et de mon rapport à cette saison. Puis, avec l’EP suivront de nouveaux titres comme : Jeunesse Exemplaire, ou 12h03, toujours sur ces thématiques. J’essaie de toucher à tout : des musiques un peu calmes, d’autres un peu moins. Je veux que tout le monde s’y retrouve, tout en gardant qui je suis.

As-tu des causes qui te parlent plus que d’autres ? Des sujets de société sur lesquels tu t’engages et que tu souhaiterais développer un jour, en chanson ?

Je suis végétarienne depuis mes 5 ans. Je fais très attention à tout ce que je mange, d’où ça vient. La cause animale me parle beaucoup ! Et même si j’y pense tous les jours, parce que ça compte pour moi, j’avoue ne jamais en avoir parlé dans mes chansons. Mais ça pourrait être quelque chose que je développerai dans le futur !  

Que pouvons-nous te souhaiter pour l’avenir ? 

Arrogance Bikini sort le 10 juillet ! J’espère qu’elle sera bien accueillie, comme l’EP qui suivra ! Alors, que me souhaiter ? Que tout fonctionne (Rires), que je puisse rapidement aller sur scène pour rencontrer les personnes qui me suivent ! Parce que ça, ça me manque.

Article de Marie Le Seac’h