Le 30 mai, nous célébrerons la fête des mères. Un hommage à ta mère, à ma mère, à sa mère, à toutes les mamans du monde, qui nous ont conçu·e·s et choyé·e·s pour que l’on ne manque de rien (ou qui ont tenté le plus souvent, de faire de leur mieux). Pour l’occasion, nous souhaitions parler grossesse et accouchement, premiers mois, biberons et angoisses, sommeil et couches, allaitement et choix de prénom, bref : de maternité.

source - Unsplash © camylla-battani
© Unsplash - camylla-battani

Voici notre sélection de podcasts, à écouter si vous êtes – ou souhaitez un jour le devenir – parents (ou pas, les curieux·ses sont également les bienvenu·es !). 

"Mères, parce qu’on ne naît pas mère, on le devient"

C’est le podcast du magazine Les Louves. Il donne le micro, pendant plusieurs minutes (entre 20 et 55 minutes) à une jeune maman. Parce que chaque mère, vit sa grossesse et les premiers jours de son enfant différemment, Mères laisse les témoignages démystifier une réalité. Celle de la maternité « modèle ». 

En écoutant Mères, découvrez les histoires de Candice, Céline, Claire, Joséphine, Sarah, Fanny, Ninon, et bien d’autres. Dans chaque épisode, écoutez le point de vue de femmes ayant vécu un voyage maternel poignant, déroutant, intime, mais finalement aussi, universel. Si vous attendez un heureux évènement ou que vos enfants vous sollicitent au moment où vous lisez ces lignes, ce podcast est fait pour vous. Les journalistes apportent douceur et simplicité à des sujets variés, liés aux mamans. Près d’une trentaine d’épisodes, pour une trentaine de témoignages.

Bonne écoute, juste ici.

Le tourbillon

Le tourbillon, c’est le podcast de Shane Love, Parisienne trentenaire et maman d’un petit garçon. En 2018, elle décide de parler de maternité « la vraie, loin des filtres Instagram », explique t-elle en introduction. C’est une rencontre avec des femmes du monde entier pour évoquer tous les sujets qui y sont liés. Des plus graves aux plus joyeux, toujours touchants et très instructifs. Une jolie manière de comprendre que beaucoup traversent – et ont déjà traversé – les épreuves que vous vivez peut-être aujourd’hui.

Du déni de grossesse, aux triplés surprises, en passant par la maternité dans l’armée ou être maman transgenre, foncez écouter ces mères fortes et inspirantes !

C’est juste .

La Matrescence

En fait, c’est la contraction d’adolescence et maternité, c’est ce qui donne le nom de ce podcast. La matrescence, c’est le processus qui se met en place, plus ou moins douloureusement, dans l’esprit et le corps, pour donner naissance à une mère. Et oui, lorsqu’un bébé naît, sa mère aussi.

Et depuis 2019, la journaliste et professeur de yoga pré/postnatal et maman, Clémentine Sarlat, met en avant des femmes et des hommes pour parler de la vie. 3 saisons de partage, d’expériences de couple, de monoparentalité, de fratrie, d’accouchement, de burn-out, de périnée, d’entrepreneuriat, d’éducation. Enfin, ce podcast, c’est une manière de déculpabiliser les femmes qui vivent la matrescence et de déconstruire les stéréotypes liés aux enfants et à l’éducation.

Des échanges intelligents et bien construits, à binger sans plus attendre juste .

Bliss Stories

Plus qu’un podcast, Bliss est un concept. « Mais pourquoi personne ne prévient ? », c’est la phrase que les jeunes mamans et femmes enceintes répètent trop souvent. Peu informées sur le manque de sommeil des premiers mois, de la table d’accouchement, de l’allaitement… Bref, les questions sont nombreuses. Alors, la communauté des BlissGirls permet de mieux comprendre, de déstresser, de gérer en douceur, l’arrivée du bébé.

« Bienvenue dans le merveilleux monde d’une maternité décomplexée ». À travers une longue conversation de plus d’une heure, Clémentine, la fondatrice, aborde la « bliss story » de ses invité·e·s, tournant autour de nombreuses thématiques. Vaginisme, 4è trimestre, maternité en fauteuil, post-partum, c’est un podcast inclusif, qui laisse la parole à toutes ces femmes.

Retrouvez également les vidéos conseils sur la chaîne youtube avec des BlissGirls. Écoutez le podcast juste ici.

Le podcast des maternelles

Le chroniqueur Benjamin Muller aborde les questions autour de la maternité vécues par la maman et le papa, avec des expert·e·s. Un podcast qui répondra certainement à vos (nombreuses) interrogations, avec bienveillance et douceur. Et dans chaque épisode, une thématique répond à une question. Comment gérer un enfant super relou ? Quel prénom choisir pour mon bébé ? Comment comprendre et gérer la jalousie dans une fratrie ? Des parents témoignent, des spécialistes conseillent.

À écouter juste ici.

Source - Unsplash ©mustafa-omar
Source - Unsplash ©mustafa-omar

Transernité, la maternité transgenre.

Il s’agit d’un épisode bien particulier des Pieds sur terre (émission de podcasts que vous connaissez probablement déjà) que nous souhaitons vous recommander ici. L’histoire de la première personne transgenre reconnue en France en tant que parent. Ainsi, c’est le récit et témoignage d’un homme trans, né femme, qui tombe enceint. Finalement, il accouche de sa petite fille en étant légalement un homme et raconte son histoire, inédite dans notre pays.

Un épisode essentiel, à écouter ici.

Bonne écoute à tous et à toutes !

À retrouver sur Spotify, Apple Podcast et Acast.

Article de Margot Hinry

C’est du moins le retour qu’a reçu Abritel dans sa dernière enquête. Selon les parents interrogé·e·s, le fait d’être moins parti·e·s en vacances cette année a eu un impact direct sur le bien-être de leur famille. 

Image d'illustration des vacances en famille - © Kevin Delvecchio
Image d’illustration des vacances en famille – © Kevin Delvecchio

Dans la dernière enquête d’Abritel, 65% des parents français affirment que cette année sans vacances a eu un effet direct sur la santé mentale de leur famille – et bien sûr de leurs enfants. Et ce n’est pas étonnant ! Les vacances, c’est LA bouffée d’air frais de l’année, le meilleur moyen de se couper de l’école et/ou du travail, le prétexte pour ne pas allumer son ordinateur ou sortir ses cahiers, la seule et réelle coupure entre la vie pro et perso. Primordial, surtout lorsqu’on fait tout chez soi depuis plus d’un an… Merci, la pandémie ! 

Les vacances, source de bonheur 

Ce n’est un secret pour personne – et on ne va pas se répéter : les vacances sont une réelle source de bien-être. Et en 2020, personne n’a eu la chance de partir. Pour les familles, c’est d’autant plus difficile. 56% des parents affirment que leurs enfants « ont souffert de voir leurs habitudes de vacances modifiées ». Environ 20% d’entre eux les ont senti·e·s tristes et moins explorateur·rice·s. Parce qu’à l’étranger comme sur le territoire, les vacances sont aussi le moyen idéal pour découvrir une autre culture et de nouveaux paysages. 

Graphique sur les préoccupations des parents - © Abritel
Graphique sur les préoccupations des parents – © Abritel

Évidemment, tous ces changements se répercutent sur la santé mentale des papas et mamans. « Passer des vacances en famille correspond à un véritable besoin », explique Abritel. « 44 % des parents indiquent que partager des moments de qualité en famille est ce qui intéressent le plus leurs enfants pendant les vacances »... et réciproquement. 

« La crise sanitaire a révèlé à quel point le fait de partir en vacances est précieux pour la santé mentale de tous, et surtout des enfants. Malgré la situation actuelle, nous constatons un sentiment d’optimisme et d’espoir de la part des familles françaises pour leurs vacances en 2021, notamment celles d’été. »

Xavier Rousselou, porte-parole d’Abritel sur les études consommateurs

De l’espoir pour la suite 

Avec la vaccination, 68% des parents français sont confiants à l’idée de pouvoir partir en vacances cet été. Moment très attendu pour tous·tes. Après une année si difficile, ça va faire un bien fou ! « 44% des parents interrogés attendent de ces vacances en famille de pouvoir enfin se détendre et réduire leur stress après une année difficile, 34% de pouvoir se créer de nouveaux souvenirs ensemble et 28% de rattraper du temps perdu et de se divertir », précise Abritel.

Et pour vous faire rêver, la Team Paulette vous a préparé une sélection de coins sympas où partir cet été.

Le family concept store et la marque espagnole collaborent pour une collection pour enfants mignonne, colorée, et surtout stylée.  

Avis à tous les parents qui nous lisent : cette collaboration est faite pour vous. Bobo Choses X Smallable, ce sont des vêtements mignons et colorés, pour toute la famille. Des sous-vêtements jusqu’aux accessoires, il y a de tout. Et tout ça dans des couleurs douces, comme l’ocre, le bleu, le brique, le jaune ou encore le vert sapin. 

Une collaboration évidente

Smallable a décidé de collaborer avec Bobo Choses parce que la marque espagnole correspondait parfaitement aux valeurs du family concept store. Créée en 2008 par Adriana Esperalba, aujourd’hui directrice de création, la griffe est connue pour ses pièces vitaminées, arty et graphiques. Qualificatifs assez rares lorsqu’on parle de vêtements pour enfants. « Nos collections sont spéciales ; elles commencent […] avec un conte, une histoire, avant de révéler des t-shirts mais aussi des sacs à dos, des tapis, des posters… « , explique Adriana. « Lorsque nous prenons les photos, le temps passe très vite. […] C’est aussi l’un de mes moments préférés ; voir des enfants vêtus de notre nouvelle collection jouer et s’amuser, c’est l’aboutissement de nombreux efforts. C’est fantastique. » Et ça se ressent ! 

Bobo Choses X Smallable, c’est à retrouver sur leur site internet.

Article de Clémence Bouquerod