« À la bonne étoile », c’est la nouvelle émission Vice TV, où la journaliste va tester les établissements les moins bien notés sur Internet.

Si à cause du couvre-feu, vous avez déjà binge-watché toutes les séries de votre liste, cette émission tombe à pic. À la bonne étoile, c’est la nouveauté Vice TV que vous allez kiffer. Mais qu’est-ce que c’est ? Tout au long des épisodes, la journaliste Marie Klock va tester les établissements les moins bien notés d’Internet.

Le concept

Vous aussi, vous regardez toujours les notes d’un établissement avant d’y mettre les pieds ? Bienvenue en 2020. Parfois méritées, les notes et avis postés sur internet ne reflètent pas toujours la réalité. Parce qu’un mauvais jour peut nous faire rater notre journée, ou tout simplement que le feeling n’est pas passé. Mais aussi – et surtout, parce que peu de gens laissent des avis positifs. En général, pour prendre le temps de laisser un avis, il faut avoir été sacrément déçu·e. Et d’ailleurs, ce serait bien d’inverser la tendance ! Dire quand c’est bien, et quand ça l’est moins. Pour apporter toujours plus d’encouragements et de bienveillance autour de vous. Enfin bref. Le concept, c’est justement ça : aller tester ces établissements mal notés, et se faire sa propre idée – et voir du coup si la note est justifiée. 

La série

Plus qu’une simple émission, A la bonne étoile comptera 5 épisodes de chacun 22 minutes, et avec deux établissements testés à chaque fois. Justesse, humour, frayeur, courage, à travers les restos, vous voyagerez dans le passé ou carrément sur un autre continent. Adaptation française de la série Vice US, One Star Reviews, le premier épisode est à retrouver le 29 octobre à 22 heures 30 sur Vice TV – et sera disponible en replay sur MyCanal.

« Plus largement, A la bonne étoile s’interroge aussi sur notre rapport à l’Autre dans un contexte de généralisation du système de notation et aborde notre difficulté à gérer l’insatisfaction immédiate à l’égard de services en décalage avec nos attentes initiales. A la bonne étoile pose la question d’une approche plus nuancée, plus altruiste dans nos rapports avec autrui », explique Vice TV.

Alors, plutôt 1 ou 5 étoiles ? Rendez-vous le 29 octobre pour se faire son propre avis. 

Article de Clémence Bouquerod 

Le générique se lance et nous voilà parti.e.s pour une nouvelle émission « La Clique Paulette ». En petit comité, de nouveaux sujets sont débattus : celui de la déconstruction du racisme, et cette question du privilège blanc. Pour l’occasion, Lysandra Olames Abiola Obaonrin, et Sarah El Attar, nous aiguillent et nous détaillent ce quotidien racisé qui est le leur. Si vous l’avez manqué, nous vous invitons à (re)vivre ce talk, juste ici !

Lysandra Olames, Abiola Obaorin, et Sarah El Attar avec la team Paulette

« Pour moi, c’est le fait de poser un acte raciste qui fait de toi un raciste. »

Au détour d’une discussion, de près d’une heure, tous.tes trois nous aident à cerner ce qui relève aujourd’hui de racisme et d’actes racistes. Ce temps ensemble est l’opportunité de dépeindre une réalité, souvent peu mesurée, passant sous silence des actions bien ancrées dans la société. Les violences quotidiennes, les paroles, les injustices, les blagues mal placées et les représentations en tout genre. Comme l’indique Abiola Obaonrin, journaliste et fondateur du média Argot : que ça soit réalisé dans un but précis, ou non, l’acte est le déterminant.

Dans cette émission, nous décidons aussi de nous attarder sur ces stigmates intériorisés, y compris par les minorités elles-mêmes. Lysandra Olames, professeure de droit et secrétaire générale, bénévole au sein de l’association Lallab, s’exprime à ce propos : « Nous, les personnes racisées, on nous éduque avec cette idée qu’il faut qu’on s’intègre. » Être racisé.e, c’est vivre dans un quotidien pensé et calculé. Cette leçon, Abiola ne l’a que trop reçue. « Il y a une phrase que j’ai beaucoup entendue dans la bouche de mon père : il va falloir travailler 4 fois plus pour arriver au même niveau qu’un blanc. »

Le privilège blanc et la force des allié.e.s

Ce moment d’échange, reste l’occasion d’aborder cette question de « privilège blanc », et surtout de « racisme anti-Blanc.he.s ». Un sujet parlant, notamment pour Abiola. « Si on parle de racisme anti-Blanc.he.s, on ignore le rapport de dominant.e-dominé.e qui existe. C’est dénier, c’est ignorer et mépriser l’histoire avec la domination européenne sur le monde et surtout la domination des Blanc.he.s sur la société. Donc le racisme anti-Blanc.he.s pour moi, au-delà d’être faux et d’être fake, c’est malhonnête intellectuellement parlant. » Un rapport dominant.e-dominé;e, qui pousse à se battre pour son identité et à lutter encore contre certains stéréotypes. Sarah El Attar, coach en communication et créatrice du programme iCOCO, y fait front au quotidien, elle qui porte un foulard : « On m’a réduite à ce que je portais sur la tête. C’est dévalorisant et réducteur. »

Enfin, nous en profitons pour le rappeler : les allié.e.s ont du poids ! Et ceci, Lysandra n’a de cesse de le répéter : « Quand on est confronté.e.s à un discours extrêmement violent, c’est à nous, les allié.e.s, d’aller déconstruire ce racisme, cette islamophobie pour épargner les personnes qui en sont victimes. » Les allié.e.s comptent. Et leur manière d’agir et de réagir ? Encore plus.

Si ces extraits vous donnent l’envie d’en savoir un peu plus, n’hésitez pas à cliquer juste !

Article écrit par Marie Le Seac’h

On profite de ce confinement pour vous faire (re)découvrir notre travail engagé via Paulette Talks – posts Instagram, podcasts, émission… On a de quoi faire, promis ! 

Illustration par Laura Jones

Paulette Talks met en avant les parcours et les projets de personnes inspirantes, des initiatives solidaires, des prises de conscience positives, et parfois des coups de gueule contre la société. Mais toujours à travers le prisme de l’engagement et de l’ouverture d’esprit, en toute bienveillance !

Sur le site

Toutes les semaines, sur notre site Paulette, nous avons décidé de vous partager des chroniques, des témoignages, des news. De l’actu et de l’inspirationnel, quoi ! 

Et ça tombe bien, on commence dès aujourd’hui. Filez lire notre article sur les protections hygiéniques qui sont, disons-le une fois pour toutes, des produits de première nécessité ! Même si, actuellement, les forces de l’ordre tentent de nous faire croire le contraire pendant les contrôles d’attestation…

Des vidéos

Tous les mois (sauf quand on est confinées…), nous menons une émission sous la forme d’un talk sur la chaîne Clique TV, où nous débattons autour d’un sujet qui fait écho à l’actualité : la confiance en soi, la spiritualité, la santé mentale, le plaisir féminin, l’engagement social, la déconstruction du privilège blanc, etc. 

En cette drôle de période, nous vous proposons de visionner ces émissions, qui sont toutes disponibles ici, sur YouTube ! Sauf le talk sur le racisme et la déconstruction du privilège blanc, qui est juste ici.

Notre talk sur les femmes et l’humour, avec Laurie Peret, Laureen aka La Pote Gênante et Christine Berrou !

Sur Insta

Vous le savez, certain.e.s d’entre vous y ont même déjà assisté, nous avions l’habitude d’organiser des talks devant un public, une fois par mois, au Hoxton Paris notamment. Ce qui n’est plus du tout possible actuellement… Mais pas de problème ! Nous avons des ressources, animées que nous sommes par l’envie de créer du lien avec vous, de discuter ensemble de sujets ô combien importants. Nous nous sommes donc mises aux Lives sur Instagram ! 


Une fois par semaine, pendant une heure, venez nous rejoindre sur le compte Paulette, on se met bien ! On a déjà parlé de santé pendant le confinement (avec Angelo Foley, Imene Shetae et Debora Campailla), d’humour (avec Fatou Guinéa et Laura Domenge), et cette semaine, on s’apprête à parler de… sexualité ! Et promis, on a encore plein de choses à raconter. 

Vous viendrez nous faire un coucou ?

Quelques podcasts

Si vous en avez marre des écrans, on a aussi la solution ! Allongez-vous confortablement, glissez vos écouteurs dans vos oreilles et écouter les histoires de ces femmes aux parcours si inspirants. Cathy Closier, créatrice du restau Season Paris, Marine Parmentier, fondatrice du studio Mirz Yoga, Delphine Cascarino, la footballeuse française, Emyra de la @lacrazyrevolution, et d’autres encore. Vous nous en direz des nouvelles…


Comme vous pouvez le constater, Paulette Talks – et toutes les entités de Paulette d’ailleurs – a VRAIMENT envie de rester en contact avec vous, de vous partager du contenu gratuit de qualité pour égayer votre confinement ou simplement vous dropper quelques infos, que vous soyez seul.e dans votre appart, au sein d’une famille parfois toxique, que vous ayez besoin d’une aide quotidienne, que vous souffriez d’anxiété ou que vous soyiez juste un peu secoué.e par la situation…

Nous sommes bien conscientes qu’il y a autant de conditions de vie que de personnes, mais sachez que vous n’êtes pas seul.e. On est ensemble là-dedans, dans cette crise sanitaire inédite – et on le sera toujours après. Courage à tous.tes !

Article de Juliette Minel