Incroyable portail de ressources en libre accès, Pussypedia bouscule les codes de l’information en ligne. A mi-chemin entre éducation et actualité, cette encyclopédie interactive offre une vision nouvelle de la chatte* et pas que.

Pussypedia est une encyclopédie née de la collab' d'une journaliste et d'une illustratrice, et le résultat est fou!
Crédit : Pussypedia
Pussypedia est une encyclopédie née de la collab’ d’une journaliste et d’une illustratrice, et le résultat est fou!
Crédit : Pussypedia

On y parle d’humidité et de décharge de la chatte*, de changements vaginaux pendant et après la ménopause, de masturbation et même de sexe douloureux. Pussypedia est une encyclopédie en ligne -incroyablement riche- illustrée, sexospécifique et inclusive. Dans leurs termes, « Pussypedia est une encyclopédie gratuite et bilingue de la chatte* faite pour que vous compreniez. » Elle a été saluée par ce que le New York Times appelle « la plus haute distinction d’Internet », les Webby Awards. Et on comprend totalement pourquoi!

Pussypedia vise à combler le manque d’informations de qualité concernant notre corps sur Internet. Pussypedia est un projet communautaire : le produit de personnes travaillant dans le monde entier ensemble. Il s’agit d’une plate-forme destinée à faciliter notre capacité à générer collectivement des informations accessibles de haute qualité.

Pussypedia – La connaissance est le pouvoir
Fausse couche
Illustration de Paulina Méndez – Pussypedia

Véritable mine d’informations

Pussypedia, c’est d’abord un portail de ressources. En effet, les informations ne manquent pas sur la toile. Mais elles sont bien souvent difficiles d’accès – surtout quand les mots clés s’apparentent à la sexualité. Dans cette encyclopédie les informations sont triées, vérifiées et révisées si besoin, avant d’être mises en libre consultation sur le site. Pussypedia c’est aussi un modèle interactif 3D du système de la chatte* entière créé par Biodigital. Enfin, Pussypedia rassemble des articles «originaux» – dans le sens des thématiques traitées – rédigés en suivant un protocole d’écriture et de vérification très stricte.

Portails trans, non binaires, intersexués et pour personnes handicapées, rien n’est passé sous silence. Cette interface est très complète et ne cesse d’être alimentée. Il est même possible de soumettre des idées de sujets. A mi-chemin entre l’éducation et l’information, Pussypedia n’est pas seulement destiné au public qui porte une chatte*. Il s’adresse à tous les curieux qu’ils soient concernés ou non. On y trouve également des sujets sur la contraception masculine, des premières règles à la ménopause, des fausses couches à la naissance, des maladies à la façon de se laver…

Changements vaginaux pendant et après la ménopause.
Illustration de Margarita Fedorova – Pussypedia

Une communauté mondiale

Cette mine d’informations est née de la collaboration de Zoe Mendelson, journaliste, chercheuse, conceptrice d’informations et stratège de contenu, et de Maria Conejo, artiste visuelle. Mais ce n’est pas tout, Pussypedia rassemble une incroyable communauté mondiale de contributeurs : plus de 200 personnes, issues de trois continents différents. La quasi totalité du contenu disponible a été rédigée bénévolement et tout le monde peut se joindre à l’effort en contribuant à sa manière.

Pourquoi une astérisque?

* Nous proposons une nouvelle utilisation du mot incluant le sexe et les organes, qui signifie «une combinaison de vagin, vulve, clitoris, utérus, vessie, rectum, anus […] ». Nous reprenons la « chatte ». Parce que nous l’aimons. […]  Si nous appelons le tout un « vagin », nous ignorons un tas d’autres parties importantes, y compris tout ce que vous voyez à l’extérieur, dont le clitoris […]. Si nous appelons cela une « vulve », nous ignorons le vagin et tout le reste à l’intérieur. Donc, nous utilisons « chatte » pour signifier le tout.

Pussypedia – Pourquoi nous utilisons le mot « pussy * »

Articles coup de coeur à lire de toute urgence

Pussypedia est en libre accès, entièrement gratuit, disponible en anglais ou en espagnol (mais très -très- bien traduit par Google en Français)

Article de Aurélie Rodrigo.

L’entreprise Topla a récemment créé Sexploration, une initiative qui permet aux jeunes de 12 à 18 ans d’en apprendre davantage sur leur sexualité de manière ludique et amusante.

TOPLA

Des chiffres inquiétants

Selon l’étude menée par Topla, un dixième des femmes n’a pas consenti à son premier rapport sexuel, 25 % des établissements scolaires ne mettent en place aucune action en matière d’éducation à la sexualité, et le plus inquiétant, ¼ des filles ne savent pas qu’elles ont un clitoris à 15 ans.

Un jeu ludique et innovant sur la sexualité

Claire Vimont s’est rendu compte que les jeunes manquaient d’informations par rapport à leur propre sexualité. En créant un jeu ludique et engagé, Claire donne la possibilité aux jeunes d’apprendre et de comprendre de manière générale la société, mais plus précisément les différents genres et sexualités qui existent.

Suite à ce constat alarmant, la startup Topla a donc éditée « Sexploration« . Le jeu s’adresse aux jeunes de 12 à 18 ans et aborde plusieurs thématiques : le consentement, les contraceptifs, les infections sexuellement transmissibles (IST), les pratiques, les identités de genre, les orientations sexuelles, etc. Tous les bagages nécessaires pour bien commencer sa vie sexuelle !

SEXPLORATION

Imprimés sur du papier FSC, Forest Stewardship Council, ces jeux éco-responsables sont disponibles à différents prix : le Quizz IST, le Mémo Contraceptif, le Jeu des Privilèges et le Jeu du Consentement au prix de 12,90 €, et C’est pas tabou à 24,90 €. Tous les articles sont à retrouver sur leur site internet.

SEXPLORATION

Article de Sofia Rogozarski

La photographe et réalisatrice féministe belge Charlotte Abramow annonçait il y a une semaine sur son compte Instagram la sortie de son dernier projet, réalisé en collaboration avec Netflix France : un Petit Manuel d’Éducation Sexuelle.
Un projet qui voit le jour à l’occasion du lancement le 17 janvier de la saison 2 de la série Netflix anglaise Sex Education

@charlotteabramow

Sex Education : Un manuel qui vient compléter la série à succès

Si vous n’avez pas encore regardé cette série anglaise, pas de panique, on vous fait un petite résumé ! Créée par Laurie Nunn, Sex Education s’amuse à briser avec finesse et humour les tabous autour des thématiques de la sexualité et de l’adolescence.
On y suit les aventures d’Otis, un adolescent vierge et complexé, noyé sous les conseils de sa mère thérapeute et sexologue. Avec Maeve, une adolescente rebelle du lycée, Otis va ouvrir une cellule (clandestine) de thérapie sexuelle et permettre aux lycéens de mieux comprendre leur corps et leur sexualité. Une série drôle, humaine, qui comme son nom l’indique, nous éduque en nous questionnant sur ces sujets trop souvent considérés comme tabous.

S’éduquer pour mieux profiter

« Tu te poses probablement des questions sur ce qu’on appelle : le sexe. C’est normal. Tout le monde s’en pose, sans jamais s’en parler sans tabou. Plus on communique, plus on apprend, plus on kiffe ! » peut-on lire sur le site sexeducation.fr
Charlotte Abramow (que vous connaissez peut-être comme la réalisatrice des clips Les Passantes et de Balance ton Quoi d’Angèle) en parle ainsi : « 64 pages pour parler de cul sans tabous et pour aborder les bases d’une sexualité plus épanouie… Plein d’infos que j’aurais personnellement adoré savoir dès mon adolescence ! »
Honnêtement, nous aussi ! Complet, le manuel se divise en onze chapitres, qui parlent de consentement, des identités de genre, des orientations sexuelles, d’anatomies, des stéréotypes, de masturbation, des règles et de protection.

Une équipe talentueuse se cache derrière ce projet

Un petit manuel bien fourni en information et rappels bienveillants que Charlotte Abramow a construit à l’aide d’une équipe pleine de talents.
Elle remercie ainsi @Netflixfr pour cette belle collaboration ainsi que l’actrice @emmatmackey, héroïne de la Serie Sex Education dans laquelle elle joue le rôle de Maeve, qui s’est prêté au jeu en devenant le visage du Manuel (c’est elle sur la couverture !) Enfin, pour la conception-rédaction de celui-ci, Charlotte Abramow a travaillé avec les activistes féministes et sexpositive françaises @metauxlourds et @opheliesecq, et avec l’artiste @lisavillaret pour l’illustration.

Comment se le procurer ?

Rien de plus facile ! Il est gratuit et distribué sans frais de port directement dans votre boîte aux lettres en France Métropolitaine. Pour le pré-commander, filez sur sexeducation.fr (il est sold out actuellement, mais réédité régulièrement). À Paris, le Petit Manuel est également disponible gratuitement au Citadium Haussmann. Pour une belle leçon d’éducation décomplexée et accessible à tous.

S’éduquer pour mieux profiter ? Un programme auquel, personnellement, on adhère sans hésiter !

Article d’Alexandra Hostier