Non, vous ne rêvez pas. Et on va même aller plus loin : la nouvelle collection Earth Dye de Lululemon a été teinte à partir de déchets de betterave, d'orange ET de palmiers nains…

C’est assez étonnant à imaginer, on sait. Et pourtant, ce n’est que la stricte vérité. Lululemon a sorti une nouvelle collection nommée Earth Dye. Et comme son nom le laisse deviner, toutes les teintures viennent de déchets végétaux. Mais ce n’est pas tout : la collection est en plus composée de produits doux, confortables et faciles à porter. Que demander de plus ?

L’avantage écologique d’une teinture végétale

Earth Dye - © Lululemon
Earth Dye - © Lululemon

Si la marque a choisi de teindre ses pièces à partir de déchets végétaux, ce n’est pas pour rien. Ce n’est pas créer des éditions limitées (même si c’est le cas). Ni même pour intriguer le consommateur, à base de : « dis, tu savais toi, que ces vêtements avaient été teints à partir de déchets d’orange, de betterave et de palmiers nains ? » Dans la réalité, c’est pour un aspect écologique. Évident pour certain·e·s, peut-être, mais important à rappeler. 

La marque de yoga nous explique : « la production de ces teintures consomme moins d’eau, moins de carbone et moins de produits chimiques synthétiques que celle des teintures synthétiques conventionnelles, le tout allié aux vêtements les plus confortables et les plus polyvalents pour un maximum de confort ». Et on n’aurait pas dit mieux !

Earth Dye - © Lululemon
Earth Dye - © Lululemon

La collection Earth Dye sera disponible à partir du 11 mai dans une sélection de magasin Lululemon et sur le site internet.

 

Article de Clémence Bouquerod

Surfrider a (enfin) officiellement collaboré avec Bonjour Darling. Vous retrouverez une collection de produits illustrés par l’artiste, créés pour soutenir l’association - et l'océan.

Après « plusieurs années à partager les mêmes valeurs et à collaborer ensemble », Surfrider Foundation Europe et l’artiste et bloggueuse Bonjour Darling ont sorti une collection ensemble. Au programme ? Un tee-shirt et trois mugs, tous illustrés par l’artiste. Pour les créer, Anne-Laure Saux, aka Bonjour Darling, s’est inspirée de l’océan : « j’ai toujours été proche de l’océan, il m’apaise comme il me rappelle à quel point la nature est indomptable. Je me suis inspirée de sa beauté mais aussi de l’état dans lequel il est aujourd’hui ». 

L’écoresponsabilité au premier plan 

Surfrider Foundation Europe propose des collections de vêtements « durables et de haute qualité, inspirés par la plage pour celles et ceux qui veulent soutenir sa cause ». Et en pratique, le t-shirt unisexe imaginé en collaboration avec Bonjour Darling est fabriqué au Portugal et en coton biologique. Mais pas seulement ! Il est également créé dans des conditions de travail équitables, sans plastique, sans étiquette inutile et est expédié sans emballage unique.

En bonus ? « Les bénéfices servent à financer les programmes d’éducation, de sensibilisation et de protection de l’environnement de l’association dans toute l’Europe. »

 

Et en tout cas, que ce soit les mugs ou le t-shirt, nous, on adore les designs 

Article de Clémence Bouquerod

Pour Noël, Instagram s’associe avec la marque The Bradery, afin de créer une expérience shopping de Noël inédite. 

Jusqu’au 24 décembre, Instagram propose, en collaboration avec la marque The Bradery, « une boutique de Noël ». Au programme, une sélection de cadeaux de tous genres. Vêtements, nourriture, soins, chaussures… Tout le monde trouvera de quoi ravir ses proches. Et en bonus, cette sélection est parfaite pour soutenir les petites et moyennes entreprises éthiques et responsables. 

Un pari risqué 

Cette année, nombreux d’entre vous vont opter pour un shopping de Noël en ligne. Et qu’est-ce qu’on vous comprend ! Mais attention : qui dit en ligne, ne dit pas forcément shopping sur Amazon ou Cdiscount… Impactées lourdement par la crise, les petites et moyennes entreprises ont particulièrement besoin de nous en ce moment. Et cette sélection Instagram X The Bradery vous fera découvrir tous les cadeaux dont vous avez besoin. 

Pour nous faire découvrir de nouveaux créateurs, Instagram et The Bradery ont frappé fort. Ils ont créé une shopping list directement sur le compte Instagram de The Bradery, via la fonctionnalité shopping. La particularité de cette liste ? Toutes les marques mises en avant sont des marques éthiques et écoresponsables, comme par exemple Oth-ParisLes Mini Mondes, SelencyImparfaite Paris, ou encore GobilabEt en plus, The Bradery s’est engagée à ne prendre aucune marge sur les ventes réalisées à travers cette boutique éphémère… Encore mieux, la marque compte reverser des bénéfices à l’association Rejoué – « qui collecte, trie, revalorise et revend des jouets ayant déjà servi pour faire le bonheur des enfants. »

Sélection de Noël Instagram X The Bradery à retrouver sur leur compte Instagram, et sur leur site

Article de Clémence Bouquerod 

Les Dance Sneakers de la marque iconique Repetto sont maintenant réalisées en polyester recyclé ! 

Avis à tou·te·s les sportif·ves qui nous lisent ! La marque Repetto fait maintenant attention à la composition de ses Dance Sneakers basses. 

Composition

Ok, mais comment ? Ces chaussures, qui « affirment l’identité sport de la Maison Repetto« , sont aujourd’hui tricotées à partir de fibres recyclées. Pour parler technique : 95 % de polyester recyclé et 5 % de polyuréthane pour le dessus de la chaussure et 100 % d’éthylène-acétate de vinyle pour les semelles. 

Comme toujours, le polyester recyclé vient de bouteilles en plastique fondues et transformées en granules puis en fil. 

Confort

Mais cette composition ne change en rien le confort de ces chaussures ! Selon Repetto, « elles épousent la forme du pied comme une seconde peau et s’enfilent telle une chaussette pour un confort optimal. » De plus, « la semelle en gomme est extrêmement souple et légère et [elles sont] ultra-légères.« 

Disponibles du 35 au 42 sur le site de Repetto, au prix de 150 euros. 

Article de Clémence Bouquerod 

Passionnés de jeans, & Other Stories lance une nouvelle collection de cinq modèles intemporels.

C’est la nouvelle garde-robe denim « ultime« . & Other Stories sort cinq pièces en jean intemporelles et créées pour durer – et à partir de matériaux durables. 

La collection

Coupe pâtes d’éléphant, mom, large, droit ou boyfriend, il y en a pour tous les goûts. Disponible en bleu ou en noir. Et chaque jean est fabriqué à partir de coton biologique et recyclé. Mais ce n’est pas tout ! Car & Other Stories est une marque qui vise à devenir écoresponsable. « Tous les ornements (boutons, rivets, fermetures à glissière et fils) utilisées pour ces jeans, qui sont également d’origine durable.« 

L’engagement

Comme dit plus haut, la marque & Other Stories est une marque aux objectifs désormais écoresponsables. « Dans le cadre d’une vision plus large partagée avec toutes les marques du groupe H&M, nous avons à cœur le présent et l’avenir. […] L’un de nos principaux objectifs est que tous nos matériaux soient soit recyclés soit obtenus de manière plus durable d’ici 2030, ce qui signifie que nous explorons chaque jour de nouvelles idées et possibilités. Nos progrès comprennent l’utilisation de 100% de coton provenant de sources durables », rappelle le label. 

Collection disponible en ligne et dans toutes les boutiques, pièces entre 65 et 69 euros.

Article de Clémence Bouquerod 

La marque de prêt-à-porter a décidé d’être plus écoresponsable et sort le 9 octobre sa collection Software.

Ganni, marque danoise, lance Software, sa ligne de vêtements à faible impact écologique. Comme de nombreuses marques ces derniers temps, elle s’engage à être plus respectueuse de l’environnement.

Software 

  • Nouvelle collection Ganni, "Software"
  • Nouvelle collection Ganni, "Software"
  • Nouvelle collection Ganni, "Software"
  • Nouvelle collection Ganni, "Software"
  • Nouvelle collection Ganni, "Software"

Au programme de cette nouvelle ligne, onze pièces chill comme des sweats, des joggings ou des t-shirts. Pour l’instant, elles restent assez classiques et dans des couleurs neutres – noir, blanc, gris. Mais au fil des saisons, d’autres nuances s’ajouteront à la liste, comme lilas ou noisette. En quoi sont-elles écoresponsables ? Parce qu’elles sont fabriquées à partir de coton, viscose et polyester recyclés. De plus, Ganni a tenu à avoir une conscience totale de toutes les étapes de production de ses vêtements. Aujourd’hui, 75 % de cette chaine de production est traçable, et la gamme Software est réalisée en Grèce. 

« Je suis très enthousiaste à l’idée de lancer Software. Nous voulions créer quelque chose qui soit amusant et effortless, mais surtout responsable. Nous avons fini par obtenir une ligne cosy et super écoresponsable. Cela a été un véritable apprentissage, avec de nombreux défis, mais nous sommes super fiers d’avoir travaillé avec des tissus fabriqués à partir de matériaux recyclés – un mélange de coton et de polyester. Nous sommes également très fiers d’avoir atteint une traçabilité de 75 % aux stades 1 à 3 de la chaîne d’approvisionnement de cette collection – mais notre objectif est d’atteindre 100 % de traçabilité à l’avenir », se réjouit Ditte Reffstrup, directrice de la création de Ganni. 

Collection disponible dès le 9 octobre sur le site de Ganni

Article de Clémence Bouquerod

Dans le cadre de son programme Nouveau Regard, Reiko crée sa première collection capsule durable et responsable. 

Nouveau Regard, c’est le nouveau programme écologique de la marque Reiko. Dans cette lignée, ils ont donc lancé Rebirth, capsule de six pièces denim durables. Sur le long terme, la marque a aussi pris une « série d’engagements concrets » à 360°. 

La capsule

Rebirth est née d’une « sélection pointilleuse des matières, recyclées ou en coton biologique. [Leurs] partenaires de productions ont été rigoureusement sélectionnés pour assurer des traitements « water conscious » et « energy conscious » et l’utilisation de produits de traitement 100% biodégradables, pour une toile denim plus responsable », explique Reiko.

Au rendez-vous : six pièces denim, dont une veste loose et cinq jeans. Un mom, un skinny, un cigarette, un boyish et un wide fit : de quoi plaire à tous·tes. 

Les engagements

Depuis quelque temps déjà, la griffe essaye d’être plus engagée. Par exemple, durant le Covid-19, ils ont reversé 20 % de leurs ventes aux Restos du Cœur. Ensuite, ils sont allés ramasser des déchets sur les plages de Marseille en partenariat avec le Project Rescue Ocean, ont organisé une grande collecte de vêtements en partenariat avec Le Relais, et réinventé tous les packagings dans des matières écoresponsables.

Mais ce n’est pas tout ! Après cette collection, Reiko veut continuer dans cette lancée. D’ici 2021, la marque veut avoir une production à 100 % sur le bassin méditerranéen, que 100 % de la gamme Casual soit « substainable« , tous les denims « produits en matières écoresponsables » et supprimer l’avion comme « transport de marchandise ». 

Pour retrouver Rebirth et soutenir Reiko, il vous suffit d’aller sur leur site. 

Article de Clémence Bouquerod 

La marque de vêtements de sport danoise lance sa nouvelle campagne écoresponsable Conscious Training, dans la volonté d’un avenir plus durable pour la marque. 

Conscious Training est « une capsule entièrement produite à partir de matériaux 100 % durables sous forme de bambou, de polyester recyclé et de coton biologique ».  De quoi ravir les sportif·ves qui cherchent à allier confort et écologie, sans pour autant en oublier sa technicité ! Grâce au bambou, par exemple, les vêtements améliorent la régulation de la température corporelle.

Mais Conscious Training, c’est aussi une collection de vêtements de sports minimalistes, sobres, « fusionnés avec des détails plus contemporains », assure la marque. Hummel a imaginé les imprimés de sa collection automne-hiver en « s’inspirant du paysage urbain ». Au programme ? Du noir, du blanc cassé, du bleu, et de l’or. 

La promesse

Hummel cherche au maximum à être une marque durable. Avec cette nouvelle gamme, « 25 % de la collection Sport Style est désormais écoresponsable. » L’objectif, c’est qu’en 2021, la marque danoise crée une collection composée à 50 % de produits durables et écologiques. « L’industrie du vêtement est bien connue comme étant l’un des plus grands contributeurs au changement climatique. Chaque saison, Hummel a à cœur de faire changer cela avec des bénéfices immédiats pour la faune, les agriculteurs et l’approvisionnement en eau ».

Leur but final ? « Changer le monde par le sport ». Et c’est pour cela que leur « offre durable prend désormais une place centrale dans toutes les collections à venir. »

Convaincu·e·s ? La collection Conscious Training sera à retrouver sur leur site internet. 

Article de Clémence Bouquerod