Les 30, 31 octobre et le 2 novembre, Zalando investit divers abribus de la capitale pour une campagne d’affichage choc qui invite les passants à briser (littéralement) les diktats de la mode.

Cette opération « coup de poing » s’inscrit dans la campagne #FreeToBe de la marque et vise à encourager le public à s’affranchir des idées préconçues dans la mode et à affirmer son style.

« C’est pas de ton âge de porter ça ! »
« T’as mis ton pyjama aujourd’hui ou quoi ? »

Qui n’a jamais été confronté à ce type de préjugés et de remarques déplaisantes sur son style vestimentaire ? Qui ne s’est jamais senti mal à l’aise face à un regard insistant ou un jugement désapprobateur quant à un choix de vêtement qui pourtant lui plaisait tant ?

Chacun devrait être libre de porter ce qu’il ou elle souhaite et c’est bien ce que revendique Zalando avec le lancement de cette grande campagne événementielle déployée sur 3 jours dans Paris.

Une marque de référence sur le marché de la mode

Première plateforme de mode et lifestyle en Europe, Zalando offre une expérience mode de A à Z (en proposant vêtements, chaussures, accessoires et beauté) à plus de 28 millions de clients actifs dans 17 pays.

Zalando – Free to be – Campagne événementielle 2019

« Il était important pour une marque comme Zalando, qui tend à devenir le point de départ de la mode eu Europe, de prendre la parole autour de l’acceptation et la liberté d’être soi. Avec cette opération, nous souhaitons aller directement là où la mode s’exprime pour tous, dans la rue, afin de toucher au plus près le public et les inviter à exprimer librement leurs personnalités », affirme Riccardo Vola, General Manager Southern Europe and Gift Cards de Zalando.

Une campagne coup de poing pour une mode libérée

Accompagnée par l’agence We Are Social, Zalando a réalisé pour cette campagne plusieurs affiches pour les abribus parisiens. Chacune comporte une phrase représentant un des jugements ou clichés persistant dans la mode.

Interpellés par ces messages, les passants s’approchent et comprennent en lisant les panneaux qu’il sont en réalité invités à casser eux-même ces diktats. Une destruction littérale, puis qu’il s’agit ici de détruire véritablement le panneau !

Une fois l’affiche cassée, les passants trouveront derrière celle-ci des vêtements qu’ils sont encouragés à récupérer et à porter, pour défendre le droit à une mode libérée.
L’événement se tiendra sur plusieurs jours, les 30 et 31 octobre et le 2 novembre, dans différents abribus des quartiers de Rivoli, Opéra, Haussmann, Montparnasse, Odéon ou encore St Lazare. Pour toucher un plus large public, les panneaux seront alimentés de vêtements plusieurs fois par jour.

Sur Instagram, une soixantaine d’influenceurs ont invité leurs followers à rejoindre le mouvement #FreeToBe en partageant par exemple en Stories une tenue qu’ils affectionnent mais qui a été critiquée ou jugée, et à l’assumer fièrement.

Zalando : la liberté d’être soi

Cette opération est en adéquation avec le nouveau positionnement de Zalando, dévoilé en septembre dernier avec le lancement de leur grande campagne internationale #FreeToBe prônant la liberté d’être soi. Une liberté de style et d’expression qui transcende âge, origine, genre, morphologie… Incarnations de cette diversité, Alice Hurel, mannequin atteinte d’alopécie, la modèle grande taille Felicity Hayward, l’activiste non-binaire Rain Dove et la top modèle Adwoa Aboah, font partie des ambassadeurs de cette campagne.

Comme le déclare le directeur du marketing et des campagnes de l’enseigne, Jonny Ng : « une fois que vous êtes libre de porter ce que vous voulez et d’être qui vous voulez, rien ne peut vous arrêter ! »

Débutons novembre en beauté avec Zalando ! Retrouvez plus d’informations sur cette campagne inédite et sur Zalando sur le site de la marque.

Article d’Alexandra Hostier