Cette année, notre Nouvel an se fêtera en (tout) petit comité. Mais pas question de s’ennuyer ! La team Paulette vous a préparé une playlist de nouveaux·elles artistes à écouter pour l’occasion.

On sait. Cette année, les fêtes ont été particulières. Le Nouvel an devrait l’être aussi. Exit les grosses soirées où tout le monde se retrouve, exit les festivals… Pour commencer 2021, on devra être 6 maximum. Mais parfois, les plus petits comités font les meilleures soirées. « Plus on est de fous, plus on rit », c’est so 2019 ! Et que vous fassiez un repas posé ou une soirée dansante, la team Paulette vous a préparé une playlist de petit·e·s artistes pépites, pour époustoufler vos invité·e·s et leur faire croire que vous avez un vrai nez pour dénicher les talents… Et surtout, pour passer une douce soirée en bonne compagnie. Que vous soyez seul·e·s, à deux ou à six, vous méritez tou·te·s de vous changer les idées. 

La Fièvre – Liyah 

Chanteuse pop aux sonorités urbaines, Liyah a sorti La Fièvre le 11 décembre. Depuis, on écoute cette musique en boucle. Voix chaude, paroles poétiques, La Fièvre raconte l’histoire d’une idylle. Dans son clip, Liyah est mise en scène très sexy et sensuelle, et on adore cet univers de femme badass. Mention spéciale à la direction artistique, aux looks, plans et à la pochette d’album – hyper stylés.

Son premier EP L’école des femmes sortira en janvier 2021. Et en attendant, vous pouvez écouter (et réécouter) La Fièvre sur toutes les plateformes de streaming. 

Donne-moi une chambre orientale – Estelle Meyer 

Dans un mood plus engagé, on retrouve Estelle Meyer. « Sorcière contemporaine », selon Novaelle est comédienne et chanteuse dans la vie. Ses musiques sont pop et rock, et sa voix claironnante. Féministe, elle a sorti Pour toutes mes sœurs, pour rendre hommage aux femmes du monde entier. Donne-moi une chambre orientale, c’est une musique dont les paroles pourraient être tirées d’un conte. 

Sous ma robe, mon cœur, est le nom de son livre-disque, transformé en spectacle par la suite. Six titres sont à y retrouver, entre musique et théâtre…

Avril Exil – Lonny 

Plus douce, Lonny nous propose Avril Exil, un titre folk, qui met parfaitement en avant la voix envoutante de l’artiste. Ce titre parle des jours qui suivent une rupture, du changement intérieur que l’on ressent, d’un exil et d’une redécouverte de soi. Plus posé, il conviendra parfaitement à un repas entre ami·e·s – à l’instar d’Incandescente, son premier single. 

Lonny sortira son premier album au printemps 2021. Et nous, on a hâte ! 

Le cœur – Dantone

Après trois ans de silence (et une réinvention totale), Dantone fait un retour très remarqué avec son titre Le cœur. Histoire d’un amour déçu et d’une recherche vaine sur Tinder, l’artiste nous offre une musique R&B et type chanson française. Avec sa voix suave et les notes irréalistes de l’ambiance musicale, vous ne pourrez plus vous en passer. Vraie revisite du crooner romantique, vous craquerez pour sa voix et pour les paroles enivrantes. 

Mort-né – Lo 

Prod électro, texte plein de sens, Mort-né de l’artiste Lo plaira à tou·te·s les fans de slam et de rap conscient. Cette musique, c’est l’histoire de sa vie, de ses déceptions et de ses questionnements. Et c’est prenant. En plus, le clip est très esthétique.

EP prévu pour 2021. 

The Cabin – Asphalt 

Envie d’un peu de rock ? Asphalt devrait vous plaire. The Cabin, c’est son premier single et premier clip. Il raconte un trip amoureux en forêt, où Asphalt a l’air d’être perdu. On y retrouve des sonorités garage, pop, et même un peu de folk. Son deuxième single Alligator est lui plus underground. 

On souhaite à tou·te·s une très belle nouvelle année. Et on est sûr·e·s qu’elle sera plus fun que 2021 ! 

Article de Clémence Bouquerod 

Quand on mentionnait Dubaï, on imaginait de grands hôtels de luxe venant côtoyer les nuages, du doré, des paillettes à foison, des centres commerciaux XXL et de grandes marques de luxe. Depuis, on a pas mal changé d’avis car sachez que Dubaï ne s’arrête pas à tous ces clichés et il faut le voir pour le croire. On a donc posé nos valises à Dubaï pour 5 jours sous 27 degrés à la découverte d’un tout autre visage de la ville. 

Alserkal avenue, le quartier artistique de Dubaï

Indéniablement le coup de coeur de notre séjour. Qui aurait cru que nous aurions pu visiter un quartier totalement dédié à l’art et la culture, dans d’anciens entrepôts réaménagés à Dubaï ? Sûrement pas vous, et nous non plus. Et bien sachez que le secteur de l’art se développe de plus en plus à Dubaï, notamment avec l’organisation festivals artistiques comme la Art Week à Alserkal Avenue. Alors c’est cadeau, on vous donne nos 5 adresses incontournables du quartier le plus branché de Dubaï.

The Third Line

Qui dit quartier dédié à l’art, dit galeries d’art. Et voici celle qu’on a préféré : The Third Line, qui expose le travail d’artistes contemporains du Moyen-Orient. Il faut dire qu’on a eu un coup de chance. Lorsque nous y étions, la galerie était en train d’installer une toute nouvelle exposition dédiée à l’artiste Anuar Khalifi, qu’on a pu découvrir en avant première. Des oeuvres du célèbre artiste photographe anglo-marocain Hassan Hajjaj y étaient également exposées. Si vous êtes allés à la Maison Européenne de la Photographie à Paris en octobre ou novembre dernier, vous avez sans doute vu sa toute première rétrospective en France. A visiter en priorité !

A4 Space

Egalement quartier de vie, vous pouvez prendre une pause et passer une partie de votre journée dans les cafés et restaurants d’Alserkal Avenue. Notre préféré, c’est le café A4 Space, qui s’apparente plus à un espace communautaire qu’à un simple café. Pourquoi ? Parce qu’on peut à la fois y manger, y travailler, y lire, et y regarder des films dans une salle de cinéma. Le genre d’endroit où l’on pourrait passer toute notre journée.

La fabrique de chocolat Mirzam 

Pour les fans de chocolat comme nous, la toute première adresse où vous devrez vous arrêter à Alserkal avenue est la fabrique de chocolat Mirzam. Vous assisterez à la confection artisanale du chocolat, et vous pourrez goûter à toute leur variété de chocolats (on les as tous goûtés, et on peut vous dire qu’il y en a beaucoup). En plus d’être bon, leur chocolat est emballé dans un super packaging arty. Que demande le peuple ?

Le cinéma indépendant Akil

Après avoir goûté à toutes les sortes de chocolat de la fabrique Mirzam, on vous suggère d’aller jeter un oeil à la programmation du cinéma de films indépendant Akil. Lorsque nous y étions, une rétrospective d’Agnes Varda était à l’affiche. On a adoré la décoration vintage de ce cinéma, avec les anciennes affiches de film au mur et les fauteuils dépareillés de la salle qui ont tous été chinés. 

The Good Life Space

On ne pouvait pas terminer cette short-list sans une bonne adresse shopping. En tant que vraies sneakers addicts, on a été obligé de s’arrêter chez The Good Life Space. Là-bas, on trouve forcément son bonheur parmi leur large sélection de sneakers. Il suffit juste de savoir faire un choix pour ne pas se retrouver avec un excédent bagage à l’aéroport. 

Al Fahidi, le vieux Dubaï

Pour un peu d’histoire et d’authenticité, direction le quartier du vieux Dubaï : Al Fahidi. Avec ses bâtiments traditionnels, ses tours à vents, ses souks et ses petites ruelles, on est bien loin des grattes ciel de Dubaï. En vous y promenant, vous tomberez même sur des oeuvres de street art. Oui, à Dubaï, l’art est – presque – partout. C’est parti pour nos 5 adresses incontournables d’Al Fahidi. 

XVA Art hôtel

Pour vous loger, on vous conseille sans hésiter de booker quelques nuits au XVA art hôtel. Dans cet hôtel, pas de bling bling. La propriétaire a transformé une maison traditionnelle en une boutique hôtel et galerie d’art contemporain, pour mettre en avant la scène artistique locale. On a tout de suite été charmé par cet havre de paix, et son petit café à la cuisine gastronomique végétarienne situé dans la cour centrale de l’hôtel. Pour un peu de shopping, ils ont même une boutique dans laquelle ils vendent des œuvres d’art locales, des objets artisanaux, des sacs à main fabriqués à la main et des bijoux. The perfect place, on vous dit !

Make Art Café

A la recherche d’un endroit pour vous faire une pause dans votre balade ? Entrez donc chez Make Art Café. Installé dans le patio d’une villa, vous pourrez y manger, y travailler, y faire du shopping, et même observer les oeuvres d’art qui y sont exposées. Une fois n’est pas coutume à Dubaï, l’art s’invite dans les lieux de vie et viennent mettre en avant la scène créative locale. Cherry on the cake, vous pourrez observer la ville et ses tours à vent sur leur rooftop en prenant un petit escalier décoré avec des oeuvres d’art locales.

Mawaheb from beautiful people 

Ce café est définitivement notre coup de coeur du quartier. Vous l’auriez deviné, il est encore question d’art. Mais pas n’importe quel art, de l’art engagé. Dans ce café, les serveurs employés sont en situation de handicap, afin de leur permettre de s’intégrer dans la société et d’avoir une activité. Une association de bénévoles accompagne également de jeunes handicapés lors de workshops artistiques. Les oeuvres sont exposées dans le café, et certains arrivent même à se faire connaître et à vendre leur art. Une super initiative qui mérite d’être connue !

Gastronomie et culture Emirati au SMCCU

S’il est aussi important pour vous de découvrir la culture et la gastronomie de la ville ou du pays que vous visitez, arrêtez vous déjeuner au SMCCU (Sheikh Mohammed Centre for Cultural Understanding). En plus de pouvoir profiter d’un repas local dans une maison à vent traditionnelle, vous serez  en présence d’un Emirati qui vous expliquera tout sur sa culture et ses traditions. Un très bon moment de partage et de découverte ! Mention spéciale pour leur spécialité sucrée, le luqaimat. De petits beignets rond et frits recouverts de sirop de datte qui se mangent sans faim. Une tuerie !

Le Musée du Café

On continue dans la tradition avec le musée du café. A Dubaï, le café est la boisson la plus consommée après l’eau. L’expression “But first coffee” prend alors tout son sens : dans la tradition, il est servi avec des dattes et sert à souhaiter la bienvenue. Dans ce musée, vous pourrez découvrir des pièces de collection comme d’anciennes cafetières arabes appelées Dallah, et même des tasses éditées à l’occasion du mariage du Prince et de la Princesse de Galles en 1981. Bien évidemment, vous pourrez goûter des crus de café locaux et internationaux pour vous rebooster avant de reprendre votre découverte du quartier.

Adresse bonus – Le Paramount hotel 

Vous l’avez vu, Dubaï a bien plus de facettes qu’une ville bling bling construite de toutes pièces. Mais on vous l’avoue, on a tout de même voulu découvrir ce Dubaï, histoire que la boucle soit bouclée. Et si on devait vous conseiller une adresse où dîner dans un des hôtels de la ville, ce serait le Paramount Hôtel. Cet hôtel a ouvert ses portes en novembre dernier, et rend hommage au cinéma Hollywoodien. Il y a une salle de cinéma et les chambres vous donnent l’impression d’être une star du cinéma hollywoodien (l’écran de votre TV projetée sur un miroir vous dit que vous êtes la star de votre séjour, et ça nous a tout de suite fait penser à l’expression gravée dans les annales d’Afida Turner, “Everybody is a star, everybody is a star”). Après avoir dégusté leur délicieux poulpe et autres mets (on ne préfère pas vous spoiler), vous pourrez poursuivre la soirée en sirotant des cocktails dans leur speakeasy, caché derrière une bibliothèque. Et on ne vous dira pas où est cachée cette bibliothèque, ce serait trop facile.

Si vous voulez en voir plus sur notre séjour à Dubaï, on vous donne rendez-vous sur notre compte instagram @paulette_map, dans la story épinglée “Dubaï”. 

Article de Fanny Marsaud.