Vous en avez peut-être déjà entendu parler sur les réseaux sociaux : la couverture lestée serait LE remède pour faciliter le sommeil des anxieux·ses. Très prometteur, dis donc…

Image d'illustration d'une femme endormie - © Vino Li
Image d'illustration d'une femme endormie - © Vino Li

La couverture lestée, comme son nom l’indique, est une couverture lestée de poids. En général, elle pèse entre 5 et 25 kilos. Mais, quelle est son utilité ? À la base, cette couverture a été imaginée pour les personnes avec des troubles autistiques. Se voulant rassurante et enveloppante, elle aurait effectivement de nombreux avantages – et notamment au niveau de la proprioception [ndlr, la perception de la position des différentes parties du corps]. Aujourd’hui, ce type de couverture est également reconnu pour ses vertus auprès des personnes anxieuses et insomniaques.

Comment ça fonctionne ?

La couverture lestée est effectivement reconnue pour ses propriétés enveloppantes. Et ses promesses sont multiples. Comme elle nous enveloppe, elle permettrait ainsi de réduire notre stress, et garantirait un endormissement plus rapide – et une nuit moins agitée. Mais, comment cela peut-il bien fonctionner ?

Concrètement, la couverture est remplie de petites billes, réparties uniformément. Lorsqu’on la pose sur nous, elles viennent donc se déposer tout autour de notre corps. Ces micro-billes étant relativement lourdes, cela exerce une légère pression… Comme un câlin. Et, un peu comme lorsqu’on nous prend dans les bras, le corps génère de la sérotonine [ndlr, l’hormone du bonheur, qui réduit le stress], ainsi que de la mélatonine [ndlr, l’hormone du sommeil]. Et effectivement, les nuits sont tellement réparatrices qu’il en devient difficile de nous tirer du lit…

Comment choisir sa couverture lestée ?

La règle d’or ? Il ne faut jamais acheter une couverture lestée de plus de 10% de son poids. Par exemple, si vous pesez 80 kilos, vous devez choisir une couverture d’environ 8 kilos. Un doute ? Vous n’êtes pas sûr·e·s ? Choisissez le poids le moins lourd entre vos hésitations. Question de confort, mais pas seulement. Parce que, même si c’est très efficace, cela reste du poids qui vient nous envelopper. Et pour certain·e·s, cela peut nécessiter un long temps d’adaptation. À ce propos, n’oubliez pas d’y aller par étapes. D’abord, faites de petites siestes, puis restez de plus en plus longtemps sous la couette… Jusqu’à être assez à l’aise pour la garder une nuit entière.

Ensuite, il suffit de choisir sa taille, sa couleur, sa matière… Et pour ça, on vous fait entièrement confiance ! Pour vous la procurez, on vous conseille celles de Wake Up Serenity.

Attention, cependant, ce n’est pas recommandé si vous êtes claustrophobe ou ne pouvez pas porter vous-même votre couette. Car en cas d’urgence, il faut pouvoir la soulever rapidement.

Article de Clémence Bouquerod