La semaine prochaine, sur le compte Instagram de Nabla Health, vous pourrez retrouver La semaine de l’endométriose. 

Quèsaco ? Nabla Health est une application créée pour suivre sa santé plus facilement, et rassembler tou·te·s ses praticien·ne·s en un seul endroit. Et sur Instagram, ces spécialistes sont très présent·e·s. Ils·elles nous donnent notamment des conseils, nous parlent de notre corps, de maladies, d’actualités… Le tout – évidemment – sur le thème de la santé. Et du 18 au 23 janvier, Nabla Health lance son premier évènement 100 % digital, sur le thème de l’endométriose

La semaine de l’endométriose 

Au programme, six jours de conférences et cinq expert·e·s. Tous les soirs, à 18 heures/18h30 ou 20 heures, vous pourrez retrouver un live. Entre dépistage, fertilité, nutrition, ostéopathie et chirurgie, les intervenant·e·s aborderont tous les sujets. Et vous pourrez poser vos questions en direct. Si vous sentez que vous avez besoin d’aborder d’autres thématiques ou interrogations, les journées du lundi et du samedi seront parfaites pour vous. 

La semaine de l'endométriose - © Instagram de Nabla Health
La semaine de l’endométriose – © Instagram de Nabla Health

On ne sait pas vous, mais nous, on adore l’idée ! Parce qu’en apprendre davantage sur cette maladie qui touche 1,5 à 3 millions de femmes en France, c’est primordial. Qu’on soit touché·e·s, ou pas.

Pour retrouver la semaine de l’endométriose, rendez-vous sur leur Instagram !

Article de Clémence Bouquerod 

Nous avons discuté sommeil avec les créatrices de Chill Silk, marque autour de la soie qui réalise des taies d’oreiller, ainsi que de nombreux accessoires pour mieux dormir. 

Ah, le sommeil. Moment favori pour certain·es, redouté pour d’autres. Et pour cause, tout le monde n’a pas la chance de s’endormir vite ou facilement. Insomnie, pensées envahissantes, ou même nuits agitées, bouffées de chaleur ou de froid, les causes d’un sommeil non réparateur sont nombreuses. Heureusement, il existe des solutions. Et on en a discuté avec Sarah et Lucie, les créatrices de Chill Silk.

Une histoire de famille

Chill Silk vient de l’imagination de Sarah et Lucie, deux sœurs issues du Sud de la France. Aujourd’hui, cette marque vend des produits autour de la soie de mûrier. Plus précisément, des taies d’oreiller, des chouchous, des masques de visage et de nuit. Mais d’où leur est venue l’idée ? Elles racontent : « Initiées depuis l’enfance aux vertus de la soie par notre maman, nous avons souhaité mettre en avant ses bienfaits. […] Lors de nos déplacements et voyages, nous avons réalisé l’importance de la soie pour notre sommeil et notre bien-être. En effet, revenir au coton lorsqu’on est adepte de la soie est impossible. Nous avons donc pu constater une réelle différence en dormant sur les deux matières. Dès notre retour en France, nous nous sommes renseignées auprès de nos proches, et beaucoup d’entre eux n’utilisaient pas de taies en soie à cause de leur prix trop onéreux.« 

Alors étudiantes, Lucie en design et mode, Sarah en finance et luxe, elles décident de créer Chill Silk – dont le nom a été inspiré des mots anglais « chill » et « silk » [ndlr : « se détendre » et « soie« ]. Après deux années de recherche et la fin de leurs études, elles ont réussi à « proposer un produit de haute qualité à prix juste. » Et à l’heure actuelle, elles travaillent et gèrent leur marque en parallèle. 

Comment dormir sur ses deux oreilles

"Sleep Well"
« Sleep Well » – © Chill Silk

Spécialistes du sommeil, elles nous donnent alors leurs conseils pour mieux dormir. Selon elles, il faut avant tout « manger léger et éviter les écrans au maximum ». Ensuite, il est important de « ritualiser son sommeil« . Par exemple, prendre un bain ou lire chaque soir, utiliser des huiles essentielles de lavande ou d’orange douce pour se détendre, etc. L’étape supplémentaire, c’est d’ « utiliser des taies d’oreiller en soie Chill Silk [qui] vous aideront à passer de meilleures nuits. En effet, la soie n’absorbe pas la chaleur et reste fraiche. Elle permet également d’équilibrer et de calmer le système nerveux, améliorant ainsi la qualité de votre sommeil. Pour un sommeil encore plus réparateur, nous vous conseillons nos masques de nuit 100 % soie permettant de ne pas laisser passer la lumière. Ils sont également très doux pour les contours des yeux sensibles.« 

Nous, on fonce appliquer ces conseils. Et en plus, il existe une box de Noël, parfait pour tester la marque. Dites-nous si cela a fonctionné pour vous !

Article de Clémence Bouquerod 

Les règles, depuis l’adolescence, elles nous emmerdent. Qu’on se le dise, c’est naturel mais c’est une période difficile à gérer, avec des douleurs parfois qui sont incontrôlables, des émotions en bataille et des pulsions ingérables. Pourtant, chaque mois, notre corps signe à nouveau pendant plusieurs jours. Pas de panique, on a 5 conseils pour vous aider à mieux vivre vos règles, ou potentiellement, les remettre à leur place (dans votre culotte de règles). 

Crédit : Fempo

On mise tout sur le confort. 

La montée en puissance des culottes menstruelles est justifiée, grâce à elles, exit les tampons ou les serviettes désagréables à porter. Les culottes Fempo, né d’un mouvement d’Empowerment pour les femmes, par Claudette et Fanny, sont une révolution. Pourquoi sont-elles si confortables ? Elles laissent respirer la peau, elles sont ultra absorbantes, anti-bactériennes et anti-odeurs. Autant dire anti prises de tête… Un bonheur en toutes circonstances, le jour, la nuit, au sport, en travaillant. On ne les quitte plus ! À deux doigts de les porter sans avoir ses règles, les Paulette ne peuvent plus se passer de ces dessous mariant confort et confiance en soi. Une solution plus économique et plus responsable, la culotte menstruelle peut se porter jusqu’à 12 heures sans la moindre fuite ou odeur. Un must-have pour nous depuis un moment déjà, la rédac’ compte bien opter pour le modèle de culotte taille haute noire récemment lancé par Fempo ou encore pour la classique désormais déclinée en divers coloris.

Adapter son alimentation pendant cette période

Certains fruits et légumes permettent de mieux vivre ses règles, en aidant contre les crampes ou les sensations de ballonnement par exemple. On opte pour des aliments riches en fer, les lentilles sont une bonne option mais plus largement, toutes les légumineuses. Tous les légumes verts comme les courgettes, les épinards, le chou sont riches en fer aussi et vitamines, très bénéfiques pour l’organisme. On pique quelques noix pour les oméga-3. Parfois, on ressent un inconfort digestif pendant ses règles donc les fruits peuvent diminuer ces troubles. Le chocolat noir, riche en magnésium, peut réduire l’inflammation du corps. Et pour finir, toutes les céréales complètes sont bonnes à manger. On évite des plats trop salés, gras ou sucrés, une surconsommation de café, de thé ou de sodas. En résumé, de bonnes choses pour son corps et pour se sentir à son aise.

Boire de l’eau, tout au long de son cycle

C’est contradictoire mais pendant les règles, on a fréquemment une sensation de ballonnement et donc, on oublie de boire. Et pourtant, il est prouvé que boire beaucoup d’eau pendant les règles permet de s’hydrater (forcément) et de se drainer, contre la rétention d’eau justement. Pour celles qui ont du mal à boire, la technique de la gourde dans la journée est une bonne option : on se fixe l’objectif de la boire deux fois dans la journée, avec de l’eau filtrée, ou de la tisane apaisante, mais rien d’autre. L’eau, c’est la vie, surtout si vous êtes devant un ordinateur toute la journée. Ça assèche bien plus que ce que l’on pense.

Crédit : Fempo

Faire du sport, à son rythme

On a entendu tout et son contraire mais le sport, pendant les règles, même si parfois la motivation n’est pas là, s’avère être super efficace pour soulager les crampes ou les douleurs de règles. Bien sûr, si les syndromes menstruels sont trop intenses, difficile de bouger. Mais si vous en avez le courage, une pratique de yoga adaptée, de pilates, de léger cardio ou simplement des étirements peuvent vous faire le plus grand bien. Et après, en option si vous avez, un bain chaud. Objectif détente assuré, et c’est tout ce qu’il y a de mieux pour votre corps et votre esprit ! 

Faire l’amour ou se masturber

Alors là, vous allez me prendre pour une folle mais c’est encore une fois prouvé… Faire l’amour pendant ses règles soulage et aide à décontracter et décongestionner, donc à réduire les tensions, libérer des fluides, détendre le sexe et donc le corps. En bonus, un lubrifiant naturel – je plaisante (ou pas). Et pour les célibataires, si l’envie est là, se masturber peut avoir des effets immédiats sur la douleur des règles, évader l’esprit, libérer des hormones de plaisir et donc, s’auto libérer. En un mot, on valide tout plaisir. 

Fempo et ses culottes menstruelles

Pour plus d’informations sur les culottes menstruelles, consultez Fempo.co

Depuis la rentrée, vous vivez seule ? Voici mes conseils – parce que j’ai vécu la même chose que vous il y a peu. 

Cela fait maintenant trois ans que j’ai quitté le foyer familial pour aller faire mes études dans une autre ville. Jusqu’ici, vous allez me dire : rien de bien original. Oui oui, je sais. Mais, mine de rien, c’est une étape très importante dans une vie. Et que vous la viviez ou pas encore, parfois, ça fait du bien de lire quelques tips. De savoir qu’on n’est pas seul·e à le vivre ou à l’avoir vécu. Et au bout d’un mois, vous devriez savoir où vous avez du mal à avancer. 

Se débrouiller seul·e

Premier problème : lorsque l’on commence à vivre seul·e, il faut pouvoir se débrouiller sans l’aide de personne. Si vos parents sont derrière vous, ils vous auront probablement déjà donné ces conseils. Sinon, les voici. 

Se débrouiller seul·e, cela implique plusieurs choses. Le ménage, les courses et (last but not least) le budget. Attention : ici, je pars du principe que vous ne payez pas encore d’impôts – et si c’est le cas, désolée mais je ne vais pas bien pouvoir vous aider. 

  • Le ménage : La clé pour le ménage, c’est les produits et la musique. Mon conseil ? Aller chez Lidl pour acheter tout le nécessaire à moindre budget. Guettez les nouveautés (parce qu’il n’y a pas toujours de serpillère, balais, etc.), et s’il vous manque des produits, foncez chez Action. Ensuite, je vous conseille de faire un ménage rapide (aspi, serpillère, poussière et surfaces de cuisine et salle de bain) une fois par semaine. Pour le frigo, le four et le micro-onde, une fois par mois suffit ! Niveau playlist, je conseille tes chansons du moment – celles qui te donnent envie de danser. Comme ça, on allie les deux plaisirs. Promis : danser en passant le balai, c’est plus fun que ça en a l’air ! 
Calendrier des fruits et légumes de saison d'Octobre
Calendrier des fruits et légumes de saison d’Octobre – © Instagram de Claire-Sophie Pissenlit
  • Les courses : Pour les courses, 2 choses. La première, c’est de se créer un fond de placard. Huile et vinaigre, sel et poivre, pâtes, riz, conserves qui vous font kiffer et patates. Comme ça, on a toujours un plan B. Ensuite, chaque semaine (ou toutes les deux semaines si vous avez un grand frigo), on fait le plein de frais. Fruits et légumes de saison – que vous pouvez retrouver ici, yaourt, viande, fromage. Pour les végétariens, lidl a de très bonnes options dans le rayon bio. A vous de tester ! Et pour les recettes, foncez sur @recettes.echelon7 ou achetez le petit livre « Les meilleures recettes – Petits Plats Étudiants » de Larousse. Promis, c’est simple et pas cher ! Que vous soyez étudiant·e ou non, c’est toujours utile.
Recette de Poke Bowl
Recette de Poke Bowl – © Instagram @recettes.echelon7
  • Le budget : Du côté du budget, il n’y a pas 1 000 solutions. Soit, vous êtes hyper deter et vous notez tout à la main ou dans un tableur (chose que vous devrez probablement faire un jour), soit, vous suivez ma technique de fainéante. Il suffit de regarder votre compte, de soustraire à l’argent qu’il vous reste tous les frais qui vont arriver plus tard dans le mois – comme Internet ou l’électricité – et de diviser le montant qu’il reste par le nombre de jours dans le mois. Cela vous donnera ainsi une idée de combien dépenser par jour. Et pour économiser : emmenez vos propres repas pour le midi et faites vos courses chez lidl. Et pendant vos courses, sortez l’application calculette pour respecter votre budget !

Survivre à l’anxiété

Second problème. En tant que personne anxieuse, je ne peux que vous envier si vous ne vivez pas tout ça. Vous pouvez sauter ce paragraphe. A tous les autres, bienvenue dans les études vues par quelqu’un qui a des troubles de l’anxiété. Je vous l’avais dit, que vous n’étiez pas seul·e ! Et promis, on y arrive. 

  • Bien s’organiser : C’est le tips n°1. Et pour ça, il y a plusieurs techniques. Avoir des affiches « to do » dans sa chambre, des post-its de partout, des fiches de révision affichées au toilettes… Moi, ce qui a marché – parce que je ne peux parler que de ça, c’est le Bullet Journal. Ça m’a permis de poser mes pensées insistantes et de prévoir l’avenir. Et comme ça, je ne pense pas à tout, tout le temps, mais à la date où c’est noté dans mon journal. Le meilleur carnet, c’est lui. Et je vous conseille les stabilos pastels pour vous amuser. Si vous n’avez pas la foi de le créer de A à Z, il en existe pleins de tout prêt ! Il suffit de trouver sa solution à soi. 
  • Prendre soin de soi : Ok, ça, c’est primordial. Si vous ne voulez pas faire de Bullet Journal, faites au moins ça. Série, bouquin, dessin, sport… Faites chaque jour quelque chose qui n’est pas de l’organisation, des révisions et du ménage – et qui pourra vous défouler. C’est trop important pour la santé mentale. D’ailleurs, le petit manuel de santé mentale de Paulette est toujours dispo !

Autre tips

Mes derniers conseils, c’est de bien dormir et d’appeler un professionnel lorsque vous sentez que vous avez besoin d’aide – d’un petit rhume jusqu’à des symptômes dépressifs. Parce qu’on ne rigole pas du tout avec sa santé. Et qu’on ne peut pas travailler dans de bonnes conditions si on a le moindre souci.

Et si vous testez certains de ces tips, n’hésitez pas à nous dire ce que vous en avez pensé ! 

Article de Clémence Bouquerod

EDF a soudainement décidé de vous couper le courant, une panne a lieu dans votre quartier ? Ça tombe bien, on a quelques tips pour survivre à une longue coupure d’électricité. 

Avoir une coupure d’électricité, cela arrive. Mais aujourd’hui, si d’un coup l’électricité serait coupé mondialement, plus personne ne serait quoi faire. Ni comment manger, ni comment travailler, se divertir… On serait perdus. Pas de panique ! Ce jour est loin d’arriver. Mais si votre courant se coupe – à cause d’une tempête par exemple, vous serez déjà préparés. 

La lumière

  • Lampe torche à manivelle
  • Batterie Externe Decathlon
  • Réchaud Décathlon
  • Chauffage d'appoint
  • Radio à manivelle

C’est évident, mais le premier problème qui se pose est celui de la lumière. En journée, pas si grave, soit. Mais, une fois la nuit tombée, bonne chance ! Le reflexe premier serait de sortir la lampe torche de son téléphone. Sauf que ne sachant pas quand l’électricité reviendra, il paraît inconscient d’utiliser de notre batterie inutilement. 

Première idée : les bougies. Côté négatif : leur puissance. Deuxième idée : les lampes torches. Côté négatif : les piles ! Que faire si on tombe en rade ? Mais à chaque problème sa solution : il suffit d’acheter une lampe-torche à manivelle – oui oui, qui se remonte à la main. Et pour l’avoir testée aux scouts, ça me paraît la meilleure solution. 

Les batteries

Cette solution, on la connaît tous. Parce que oui, l’un des gros problèmes d’une coupure de courant ce serai :« comment recharger son téléphone ? » Le best plan, c’est cette batterie externe décathlon, qui peut recharger entièrement une batterie jusqu’à 5 fois ! En plus, c’est étanche. Et pour les plus petits budgets, il existe aussi la version Ali Express.

La cuisine 

Ces astuces ne seront utiles qu’à ceux d’entre vous qui n’ont pas de gazinière à gaz. En cas de longue coupure de courant, vous serez coincés. Plus qu’à manger des crudités et des aliments froids. Mais dans le cas extrême d’un total blackout, le truc à acheter, ce serai des conserves, et un réchaud au gaz

Le chauffage 

Encore une fois, ce n’est pas un problème pour tous ceux dont l’immeuble ou la maison est chauffé au gaz. Pour les autres, ce n’est pas sorcier : il faudra acheter un chauffage d’appoint

La communication 

4ème problème. S’il y a une coupure de courant dans votre quartier entier, il y a des risques que les lignes téléphoniques et 4G ne fonctionnent plus très bien. Alors, pour s’informer et communiquer, cela compliquera les choses ! Pour communiquer, il n’y a pas vraiment de solution, mis à part aller chez des amis, changer de quartier – ou envoyer un pigeon voyageur. Par contre, pour continuer d’écouter les informations, la radio (à manivelle elle aussi) vous sauvera ! 

Le divertissement 

Ok ok… celle-ci, on n’est pas allée la chercher bien loin. Parce que finalement, si on doit économiser notre batterie, interdit d’utiliser Netflix ou Amazon Prime ! Plus qu’à sortir le livre que vous voulez lire depuis des mois mais que vous avez laissé prendre la poussière sur votre table de chevet. Nos conseils lecture en cas de coupure ? Un truc pas prise de tête et qui donne un peu d’émotion – pour oublier les siennes, comme Changer l’eau des fleurs de Valérie Perrin, ou Amours Solitaires de Morgane Ortin. Ou alors, le dernier magazine Paulette

Rassurés ? Parce que nous, oui. Et si cela vous intéresse de vous renseigner sur un potentiel blackout, voici une conférence à ce sujet :

Article de Clémence Bouquerod