L’aventure, voilà ce qui réunit Vans et National Geographic dans une collaboration plus que surprenante. La collection qui en est le fruit n’est autre qu’un hommage à l’expression créative. On se plonge tout de suite dans un univers plein de découvertes, de couleurs et de matières respectueuses de l’environnement.

Vans et Nationale Geographic signent ensemble une collection de vêtements pour de meilleures aventures. Crédits : ©Vans et National Geographic.
Vans et Nationale Geographic signent ensemble une collection de vêtements pour de meilleures aventures. Crédits : ©Vans et National Geographic.

Depuis déjà 132 ans National Geographic nous fait voyager à travers le monde. Sur notre petit écran, les reportages se succèdent et nous voilà tel un explorateur. À la conquête des Anciens Mondes et de celui de demain, les aventures prennent vie peu à peu. 

Oui nous voilà désormais sur un skateboard, cheveux aux vents et notre paire de Vans préférée aux pieds. L’odyssée se poursuit, entre frissons et sensations. Pour traduire le tout, Vans et National Geographic s’associent pour une collection de vêtements et chaussures qui décoiffe !

Photos et logos National Geographic sur nos paires de Vans emblématiques 

De l’originalité en veux-tu en voilà ! Cette collaboration laisse entièrement place à la créativité. C’est dans les silhouettes classiques Vans de la Sk8-Hi Reissue 138, la Old Skool, la Authentic, la Era, la Slip-On Classic et l’UltraRange EXO que des imprimés hauts en couleur viennent s’ajouter. 

En effet, des photographies et logos National Geographic s’inscrivent sur les toiles d’emblématiques paires de Vans pour un look 100% explorateur. On retrouve également sur les semelles, la bordure jaune de la chaîne télévisée dans un esprit aventurier. 

Les emblématiques paires de Vans se refont une beauté avec de nouveaux imprimés signés National Geographic. Crédits : ©Vans et National Geographic.
Les emblématiques paires de Vans se refont une beauté avec de nouveaux imprimés signés National Geographic. Crédits : ©Vans et National Geographic.

Une ligne de vêtements pour homme et femme 

Cette collaboration est aussi l’expression de la volonté de préserver l’environnement. Les matériaux utilisés ont été soigneusement réfléchis. Tiges en toile de coton biologique, lacets en PET recyclés, le tout en une collection de vêtements et accessoires pour hommes et femmes. 

La collection de vêtements signée Vans et National Geographic promet d'être haute en couleurs avec ce Crop Top. Crédits : ©Vans et National Geographic.
La collection de vêtements signée Vans et National Geographic promet d’être haute en couleurs avec ce Crop Top. Crédits : ©Vans et National Geographic.

On y retrouve un Crop Top à manches longues, un globe sérigraphié Nationale Geographic Society sur le devant ainsi qu’un imprimé en damier Vans le long des manches. Côté homme, la collection se dévoile dans un Tee-Shirt à manche courte National Geographic qui se pare d’un logo Vans à l’avant et d’un globe National Geographic à l’arrière. 

Petit tour dans les accessoires où cette collaboration laisse place à une casquette en sergé recyclé, un sac fourre-tout et une sacoche National Geographic pour vivre son aventure le mieux possible !

Vous pouvez dès à présent retrouver cette collection surprenante sur l’e-shop

Article de Nina Hossein.

Rosaé Paris lance sa première collection éponyme. La marque parisienne a été créée par l’influenceuse Claire Teixeira.

Rosaé Paris

Rosaé Paris propose des pièces intemporelles, sophistiquées et éco-responsables. La collection est fraîche et délicate, tout comme la rose, le symbole de la marque et de la féminité.

Le vestiaire Rosaé est puissant ; il rend les femmes confiantes, affirmées et déterminées. C’est une mode créée par les femmes pour les femmes.

Délicatesse au rendez-vous

La délicatesse est présente dans chaque détail comme les coupes, les boutons et les tissus. On retrouve des détails très féminins tels que des noeuds, des volants, des manches bouffantes… 

Des matières nobles 

Cette nouvelle gamme est composée de mohair, chambray, soie, coton, tweed, fibres naturelles, broderies anglaises, toile de dénim, mérinos, cachemire et cuirs exceptionnels. 

Une production éco-responsable 

Pour éviter une surproduction et du gâchis, la marque a décidé de produire 50 à 100 pièces. Par ailleurs, tous les invendus sont redistribués à des associations qui aident les femmes, près des locaux Rosaé Paris.

La collection contient plus de 95 % de fibres naturelles et est fabriquée en Europe, plus précisément en France et au Portugal. Elle possède également un atelier en Roumanie. Les étiquettes, elles, sont produites à partir de polyester et de cartons recyclés.

Rosaé Paris

Claire Teixeira, ne crée pas de la tendance. Elle imagine une garde-robe intemporelle, durable dans le temps. Avec en prime de belles coupes et matières et de l’éco-responsabilité autant que possible.

Rosaé Paris

La collection est disponible sur le site internet fr.rosaeparis.com et au pop-up store chez Chamberlan – Paris 1er du 17 janvier au 1er février 2020.

Article d’Alicia Desrivieres

La marque Girls In Paris lance pour les fêtes de fin d’année une série de vêtements pleins de sorcellerie pour mystifier votre garde robe. 

« Don’t be afraid, make a witch ». Le thème de la nouvelle collection Girls in Paris ne laisse pas de place au doute. Une sélection de sous-vêtements, pyjamas et body en velours et dentelle qui explore la féminité des femmes avec une touche de magie. 

Dans cette collection pleine de sorcellerie vous retrouvez, entre autres, plusieurs body avec des slogans rappelant l’ambiance : le rose pailleté, « The bizzared of Oz », celui en dentelle noire, « Full moon mood » ou encore en velours rouge  « Le pouvoir de mon Body ».

Girls In Paris propose également de la « sortilingerie » avec deux ensembles pailletés ou en dentelle.  Pour habiller vos nuits, un duo de pyjamas en velours vert émeraude, « Flagrant délit de sorcellerie », ou rouge sang rubis « Your favorite nightmare » sont également disponibles.

Nouvelle des plus magique, le site Girls In Paris, offre -20% durant le Black Friday. Réduction qui sera valable sur tout le site, même sur cette nouvelle collection.

Alors si tu cherches à réveiller la sorcière qui sommeille en toi, tu peux, dès à présent, te rendre sur le site. Certaines pièces de la collection arriveront début décembre.

Article par Charline Bouzon.

EPS, ce mot vous rappelle certainement vos cours de sport à l’école. Sézane décide de le réutiliser pour sa nouvelle collection, mais en changeant un peu sa définition : « Éducation philosophique et sportive ». 

Des tenues qui s’adaptent au quotidien 

Cette collection de tenues de sport est faite pour les femmes qui souhaitent faire une activité sportive tout en se sentant à l’aise et habillée. Si vous souhaitez faire votre sport et enchainer ensuite avec un café et des amies, le confort et le design de la ligne sauront s’adapter ! Des couleurs vives aux couleurs sobres, des designs simples et épurés aux designs graphiques et travaillés, il y en a pour tous les goûts ! 

Une collection variée qui donne envie de faire du sport

La collection est composée de 23 pièces allant du sweat confortable à la combinaison. La collection propose des t-shirts et des sweats en coton 100 % bio certifiés GOTS, des basiques, une brassière de sport légère et des leggings parfaitement coupés, aux imprimés floraux, qui sont l’une des signatures de Sézane. Et pour celles qui préfèrent des séances d’entraînement un peu plus intenses, cette collection comprend également un t-shirt avec la technologie d’évacuation de l’humidité. 

Retrouvez toute la collection sur le site de Sézane. Des pièces sont encore à shopper en exclusivité ! 

Comptez entre 65€ pour les leggings, 45€ pour les brassières et 85€ pour les sweat ! 

Article de Juliette Boulegon 






Après le succès de son concept de friperie « Fripouille Vintage » lancé sur Instagram en 2017, Diane Kari choisit de lancer cet automne sa propre marque éponyme !

Le concept est simple : ressortir du placard ses pièces vintage fétiches et les réinventer pour proposer un vestiaire complet, féminin et coloré.

Fille d’un père disquaire qu’elle accompagne chiner lors de ses voyages à New York, Diane Kari développe très jeune une passion pour la mode, mais pas n’importe laquelle : celle des fripes, dans lesquelles elle passe des heures à dénicher la perle rare.

De cette passion naît un premier projet : vendre ses trouvailles sur Instagram. « Fripouille Vintage » est lancée en 2017 et connaît un succès immédiat. Après avoir aiguisé son œil et son sens du style, la suite de l’aventure se déroule naturellement. Elle crée sa propre marque éponyme.

Donner au vintage un esprit joueur et audacieux

Pour sa première collection hiver 2020, elle ressort de ses placards ses pièces vintage fétiches et les modernise. On y trouve des mailles dont les volants, perles et motifs ajourés se déclinent dans différentes couleurs vibrantes. Des blouses romantiques se glissent négligemment dans les jupes. Des robes ultra-féminines ainsi que deux références de sacs, inspirés de modèles vintage, complètent cette toute première collection. Et lorsqu’on demande à Diane quelle est sa pièce préférée cette saison ? C’est le pantalon oversize en jersey pied de poule !

« Diane Kari », une marque faite pour qui ? La réponse est sur son site, résumée par son esprit audacieux : « Des filles qui n’essayent pas de ressembler aux autres mais qui cultivent leur singularité. Des filles qui ne cherchent pas à rentrer dans des cases mais qui inventent la leur. Des filles qui savent ce qu’elles veulent sans toujours savoir où elles vont. Des filles qui ne font pas de concessions et qui ne savent pas faire semblant. Des filles qui osent, quitte à se tromper. Des filles qui ont du caractère et qui le revendiquent. Des filles qui rient fort en terrasse et qui n’ont pas peur de chanter faux. Des filles qui portent de la couleur en hiver et des gros pulls en été. »

Vous vous reconnaissez dans cette description ? Retrouvez plus d’informations sur le site de la marque et la page Instagram Diane Kari

Article d’Alexandra Hostier

Une collection capsule dédiée à l’hiver et aux vacances en pleine nature. Ba&sh a trouvé un terme pour ça : le glamping (comprendre : camping et glamour). En d’autre terme, partir à l’aventure tout en restant habillée avec style ! 

Pour la promotion de cette collection, l’équipe de Ba&sh a choisi cinq influenceuses/modèles pour voyager dans les Alpes suisses. Au programme : randonnées, découverte, yoga, parapente … Le tout dans un dôme géodésique à la fois luxueux et éco-reponsable ! Une façon originale de représenter la marque tout en mettant en valeurs leur concept.

Une collection hivernale confortable et habillée

Le but, mettre à l’épreuve cette ligne de vêtements chaudement développés pour affronter l’hiver. Ba&sh nous propose donc un manteau chaud à double boutonnage, une doudoune tout aussi chaude, des cabans en laine, en fausse fourrure et en coton. Mais aussi des cols roulés et pulls en mailles torsadées, des pantalons de velours côtelé à la coupe classique, et des boots en daim ou en cuir à talons fins ! Et puis aussi des jolis robes pour des soirées plus douces en intérieur. Le terme glamping est donc idéal pour décrire cette nouvelle ligne faite pour les femmes qui souhaitent voyager sans abandonner leur style et surtout sans avoir froid.

Parmi les modèles, certains noms vous diront peut-être quelque chose : Gala Gonzalez, Erika Boldrin, Sophia Roe, Belen Hostalet, et Claire Marie ont joué le jeu pendant cette campagne grandeur nature.

La collection est à shopper dès maintenant sur le site de Ba&sh et dans tous les magasins. Les prix varient entre 100 et 500 euros en fonction des pièces choisies. 

Article de Juliette Boulegon

Ce 22 octobre, la marque Maje lance First Stone, une collection capsule de vêtements en denim fabriqués de manière éco-responsable.

C’est un tout nouvel engagement (et pas des moindres) pour la marque parisienne fondée il y a 20 ans, qui s’engage sur le chemin d’une mode durable.

Maje « First Stone » – Capsule Collection

Le jean, première pierre sur le chemin de l’engagement éco-responsable

Tout projet commence par un premier pas, une première pierre pour paver la voie à construire. Sur ce chemin vers une mode durable, Maje s’est attelée à ce qu’elle a jugé être le plus urgent : le jean. La fabrication de cet indispensable de toute garde-robe est en effet généralement très polluante. En adoptant de nouvelles techniques de délavage pour First Stone, Maje déclare avoir considérablement réduit ce coût environnemental : l’utilisation d’eau serait réduite (jusqu’à 95 %), ainsi que l’utilisation de produits chimiques (jusqu’à 50 %) et l’utilisation d’énergie (jusqu’à 79 %). La marque l’admet volontiers, il reste évidemment beaucoup de chemin à parcourir. Mais elle a choisi de débuter ici.

Cette collection Denim comporte blouson oversize frangé, pantalon taille haute, short évasé, mini-jupe brodée, robe babydoll, robe trompe-l’oeil et chemise en viscose.

Sur son site, la marque présente ses engagements pour l’avenir en objectifs chiffrés :

Les objectifs pour l’hiver 2019 :

  • Jeans eco-wash : 95 % de la collection
  • Manteaux en laine recyclée : 47 % de la collection
  • Fausse fourrure : 100 % de la collection

Les objectifs pour l’été 2020 :

  • Jeans eco-wash: 100 % de la collection
  • T-Shirts en coton organique: 70 % de la collection
  • Viscose FSC ou EcoVero: 5 % de la collection
  • Polyester recyclé: 5 % de la collection

Maje s’engage également sur le cycle de vie de ses vêtements en nouant un partenariat avec le leader mondial du marché de la mode d’occasion, la plateforme Vestiaire Collective. La marque souhaite ainsi encourager une consommation plus raisonnée en alliance avec leur production plus responsable.

First Stone, l’officialisation de cette transition

Contrairement à de nombreuses marques, Maje n’a pas rédigé de Manifeste pour ce nouvel engagement. Elle ancre sa démarche en présentant une collection capsule incarnée par trois femmes engagées pour la protection de l’environnement : Nuria, Michaela et Bianca. Trois femmes créatives et solaires, toutes porteuses de projets qui agissent concrètement pour l’environnement et qui avancent, elles aussi, pas à pas et pierre après pierre, vers un nouveau modèle.

BIANCA VALLE / 25 ans / Etats-Unis
Artiste, écrivain, nutritionniste, Bianca Valle transmet sa philosophie : c’est en apprenant à prendre soin de soi que l’on apprend à mieux traiter notre planète.

NURIA VAL / 30 ans / Espagne
Fondatrice en 2018 d’un label de cosmétiques qui célèbre la beauté naturelle et connecte les gens à l’environnement à travers une gamme de produits exclusivement végétaux.

MICHAELA THOMSEN / 28 ans / France
Elle lance en 2018 avec sa soeur une marque de beauté made in France et 100 % naturelle avec la conviction que respecter sa peau et l’environnement ne sont qu’une seule et même chose.

Maje leur fait nous raconter leur « first stone » à elles aussi, la manière dont leur cheminement vers le changement a débuté. Une façon de nous faire réfléchir et avancer nous aussi vers un engagement concret pour l’environnement. Sur ce chemin là, il semble bien nécessaire que nous posions toutes et tous notre première pierre.

Pour plus d’informations et pour suivre l’avancée du projet, rendez-vous sur Maje.com dès le 22 octobre

Article d’Alexandra Hostier

Pour sa collection automne-hiver 2020, la marque Dickies continue de revisiter le vêtement de travail et nous présente une collection capsule désirable réalisée en velours fin.

Inspirée des silhouettes classiques puisées dans ses archives, cette nouvelle collection combine avec style et habilité les codes des pièces workwear masculines de la marque en proposant des designs aux lignes audacieuses et féminines.

Dickies : la marque de workwear emblématique ne prend pas une ride

Depuis 1922, Dickies offre aux travailleurs des pièces utilitaires durables, fonctionnelles et confortables. Elle constitue une véritable pionnière dans le genre, avec des styles aussi emblématiques que le pantalon de travail 874®. Désormais, la marque propose deux gammes complètes de vêtements : workwear et streetwear.

En perpétuelle évolution, Dickies est disponible dans plus de 100 pays et comprend des vêtements, des chaussures et des accessoires modernes pour hommes, femmes et enfants.

Pour cette saison, l’enseigne a créé une collection capsule de quatre modèles en velours fin, déclinés en bleu marine et violine. Elle inclut un ensemble veste-pantalon, une robe et une salopette oversize. Inspirés des authentiques silhouettes classiques chères à l’ADN de la marque, le design et les couleurs de ces vêtements sont résolument modernes et le résultat hautement désirable.

La collection est désormais disponible sur le site de la marque

Article d’Alexandra Hostier

Consciente des grands enjeux environnementaux actuels, la marque Leon & Harper promet en cette rentrée 2019 de faire de l’éco-responsabilité une priorité et donne un nom à cet engagement : « Born Again ».

« Habiller les femmes sans déshabiller la planète » : telle est la nouvelle devise de la marque parisienne créée en 2010, qui devient plus green que jamais cet automne avec le manifeste « Born Again ».

Une marque engagée pour une mode durable depuis ses débuts

Depuis son lancement, tous les t-shirts de Leon & Harper sont fabriqués en coton biologique. Lors du lancement de sa première boutique en 2013, la marque avait fait le choix d’offrir des shopping bags en tissu réutilisable plutôt que des sacs plastiques. Et elle collabore avec le Pérou depuis sa collection Automne-Hiver 17, afin de promouvoir l’artisanat local et leur savoir-faire en matière d’alpaga. Avec « Born Again », Leon & Harper va encore plus loin.

« Born Again », qu’est-ce que c’est exactement ?

L’industrie du textile est la deuxième industrie la plus polluante du monde et Leon & Harper est décidée à agir face à ce constat. « Ignorer cette réalité, feindre qu’elle ne nous concernerait pas, ou se lamenter de notre impuissance à agir ne sont pas pour nous des options », déclare ainsi le fondateur Philippe Corbin.

https://www.instagram.com/p/B20xjpKgxAW/

Publié sur le site de la marque, le manifeste « Born Again » constitue un engagement fort de la part de Leon & Harper. Celui de faire de l’éco-responsabilité une priorité dans tous les aspects de leur activité, depuis la création de leur produits jusqu’à leur distribution, en passant bien sûr par leur fabrication. « Born Again » c’est :

  • L’affirmation d’une vision renouvelée, d’une véritable prise de conscience de la nécessité d’agir aujourd’hui pour préserver demain.
  • La conviction que la mode ne peut plus s’affranchir des exigences et des limites d’un futur dont nous sommes tous responsables et qu’elle doit par conséquent devenir éco-responsable.
  • La promesse de faire l’éco-responsabilité une priorité dans tous les aspects de leur activité et sur toute la chaine de production.

« Nous ne prétendons pas être irréprochables. Nous ne renions rien de nos exigences en matière de création et de qualité. Nous ne pouvons pas tout, mais nous avons conscience qu’en faisant de l’écologie notre priorité, nous pouvons beaucoup. Nous pouvons faire mieux, fabriquer de meilleurs vêtements, des vêtements qui respectent aussi bien les femmes que l’environnement », affirme Philippe Corbin.

Comment se traduit concrètement cet engagement ?

« Born Again » c’est enfin un vêtement, qui respecte aussi bien les femmes que l’environnement. C’est ainsi le choix des matières plus écologiques pour la fabrication des pièces (coton biologique, introduction de la laine recyclée dans la collection Automne 19).

Cet engagement s’incarne aussi dans le choix des packagings, avec l’utilisation d’emballages en plastique recyclé et biodégradable et le choix de cartons recyclés pour toutes leurs livraisons – cartons dont la taille est adaptée au contenu.

Finalement, c’est un engagement qui parle du fonctionnement de l’entreprise toute entière : une entreprise qui imprime moins et sur du papier recyclé, par exemple. Un renouveau que l’on souhaite à tout le milieu de la mode, pour un futur dans lequel l’industrie pourra bel et bien « habiller les femmes sans déshabiller la planète ».

La collection Automne 19, ainsi que plus d’informations sur cet engagement green sont disponibles sur le site de la marque.

Article d’Alexandra Hostier

H&M lance cet automne sa dixième collection Conscious Exclusive engagée pour une mode durable. Inspirée par le surréalisme et l’élégance envoûtante des grandes fêtes des années 1960, cette collection montre que éco-responsabilité et glamour peuvent être indissociables.

Composée d’essentiels de soirée mais aussi de pièces classiques plus versatiles, le point fort de cette collection est l’utilisation de toutes nouvelles matières innovantes et durables. En plus du laiton et du zinc recyclés, la collection valorise une toute nouvelle fibre de lyocell appelée TENCELTM X REFIBRATM partiellement fabriquée à partir de déchets de coton.

Conscious Exclusive : des collections alliant élégance et engagement

Avec les collections Conscious Exclusive, H&M célèbre l’arrivée de la nouvelle saison en associant responsabilité et raffinement. Ces collections récurrentes sont en effet composées de pièces haut de gamme qui valorisent les innovations en termes de mode durable (via des manières de produire utilisant moins de ressources naturelles ou encore l’utilisation de nouvelles matières éco-responsables).

« Les collections H&M Conscious Exclusive ont chacune été novatrices à leur manière. Il est donc très enthousiasmant de présenter notre dixième collection car cette saison, nous intégrons pour la toute première fois du laiton et du zinc recyclés ainsi que du lyocell TENCELTM X REFIBRATM, une fibre de lyocell en partie composée de chutes de coton recyclé », déclare Ann-Sofie Johansson, Creative Advisor chez H&M.

Il est important de noter que la majorité des innovations lancées avec les collections Conscious Exclusive (nouvelles matières, techniques de fabrications) ont été intégrées aux autres collections de la marque, preuve d’un engagement fort qui s’inscrit dans la durée.

Conscious Exclusive – Automne 2019 : des pièces originales, glamour et intemporelles

Lancée le 26 septembre, cette ligne explore le thème de la fête sous l’angle des bals glamour des années 1960. Dotée de touches de surréalisme, elle comporte aussi bien des accessoires (boucles d’oreille ou épingles à cheveux en zinc et laiton recyclés), des pièces de soirée originales (top aux extravagantes manches à volants, costume en velours réalisé à partir de polyester recyclés) que des essentiels du quotidien intemporels et travaillés (robes romantiques, tricots fins fabriqués à partir de mélanges de fibres de lyocell TENCELTM et de laine).

Une collection éco-responsable et désirable qui nous donne une folle envie d’aller valser entre amies dans l’un de ces bals masqués. Au niveau des prix, les accessoires vont de 12,99 € à 49,99 €, et il faut compter entre 49,99 € et 199 € pour les vêtements.

Alors, on danse ?

La collection Conscious Exclusive est disponible depuis le 26 septembre, exclusivement sur le site de la marque H&M.

Article d’Alexandra Hostier

Le 16 septembre, la marque de bijoux P D PAOLA a lancé sa nouvelle collection Aisha. Engagée pour les droits des femmes, celle-ci s’inspire de l’expédition au Kenya de la fondatrice de la marque Paola Sasplugas.

P D PAOLA « AISHA »

P D PAOLA est une marque de bijoux fantaisie barcelonaise créée en 2014 par Paola Sasplugas avec un objectif : proposer des pièces uniques à des femmes d’exception. Entre esprit minimaliste et touches graphiques soignées, la marque est caractérisée par le design travaillé de ses bijoux et la qualité des détails et des finitions.

Une collection qui lutte pour la liberté et les droits des femmes

En avril 2019, la fondatrice de la marque et son équipe créative voyagent au Kenya pour aider l’ONG Afrikable. Celle-ci a en effet développé un projet de commerce équitable visant à permettre l’autonomisation des femmes par le travail et l’éducation protégée de leurs enfants. Après une période de bénévolat auprès de la fondation, Paola Sasplugas a voulu inscrire cet engagement dans la durée. Comme elle l’explique sur le site de la marque : “Cette expérience nous a ouvert les yeux, nous avons simplement ressenti le besoin de trouver un moyen de collaborer en tant que P D PAOLA, comme une marque et comme personne. Aisha est le résultat.”

Ainsi, une partie des revenus de la collection Aisha sera distribuée au projet de la fondation Afrikable, des bénéfices qui serviront à la maintenance et à l’équipement des installations créées pour répondre aux besoin de ces familles locales.

Un design élégant et réfléchi

Le design des bijoux d’Aisha s’inspire des formes naturelles et des couleurs des paysages d’Afrique de l’Est. Violet, pomme, pêche et cerise, des bijoux colorés fabriqués à partir d’argent massif 925 et de plaqué or 18 carats. Les mots clés ? Élégance et simplicité.

Au-delà des formes, la collection n’utilise pas les mots au hasard. Chaque bijou porte ainsi le nom d’une femme ou d’un enfant soutenu par l’ONG Afrikable, des personnes rencontrées par Paola pendant son voyage. Le nom de la collection même est porteur de sens. « Afrikable » signifie « prendre soin » et le mot « Aisha » signifie « partager ».

Elégante et engagée, cette collection solidaire est disponible sur le site internet de la marque.

Article d’Alexandra Hostier

La marque belge lance sa nouvelle collection automne-hiver 2019 « Boost it » spécialement conçue pour la génération Z. Des sacs qui répondent aux besoins des jeunes qui se lancent à l’aventure de la vie urbaine.

@kipling

Une marque culte qui a su utiliser la nostalgie pour se réinventer

Créée à Anvers en 1987, la marque belge qui tire son nom de l’auteur du « Livre de la Jungle », Rudyard Kipling, possède une aura nostalgique. L’hommage à ce conteur d’histoires emplies d’animaux extraordinaires se retrouve jusque dans l’iconique porte-clé en forme de singe vendu avec chaque sac.

Connue pour ses sacs pour enfants, cultes pour toute une génération, la marque opère en 2018 une évolution stratégique importante. Tout en continuant de vendre et de moderniser ses modèles mythiques pour les petits, elle décide d’élargir sa cible et se lance auprès des jeunes adultes.

La marque souhaite ainsi jouer habilement sur la nostalgie des années 90 très présente chez cette génération. Elle revisite ses propres archives publicitaires et relance des modèles cultes dans une collection appelée « New Classics », comportant bananes, cabas et sac à dos à l’esprit vintage.

Boost it : 8 nouveaux modèles hyper fonctionnels au style affirmé

La collection « Boost it » s’inscrit dans cette volonté de la marque belge d’accompagner les jeunes adultes dans leur nouvelle vie rythmée.

Live.Light, telle est la philosophie de la marque. « Boost it » offre ainsi à ces nouveaux explorateurs urbains des sacs adaptés à leur style de vie à travers 8 nouveaux modèles pensés spécialement pour leurs besoins : chaque sac comporte ainsi par exemple une pochette spéciale pour ordinateur portable.

@kipling

La collection comporte des indispensables de la rentrée. Ainsi, le modèle TAMIKO, sac solide et léger doté de bretelles palmées, mixe habilement éléments sportswear et look urbain chic, adapté à la vie étudiante. Un extérieur décontracté et un intérieur pratique et audacieux, avec une doublure orange vif permettant de repérer facilement ses affaires et d’éviter les longues fouilles paniquées (que l’on a tous déjà expérimentées).

Elle comporte également des trousses et des sacs à dos plus classiques (mais toujours désirables) comme le modèle YANTIS. On trouve aussi des sacs spacieux et très pratiques avec leur multiples compartiments à zip, comme le sac fourre-tout CHIKA.

Depuis sa création, la marque Kipling a su trouver un bel équilibre entre aura nostalgique et modernité hyper fonctionnelle. Et c’est un beau succès pour la marque, qui vend un sac toutes les deux secondes dans le monde !

La collection « Boost It » est disponible dans les magasins KIPLING et sur leur site.

Article d’Alexandra Hostier