Confinement saison 2 : comment l’appréhender ? Cette fois-ci, on prend le taureau par les cornes et on en profite pour laisser parler sa créativité. Rester confiné.e, c’est aussi l’occasion de faire une pause dans son train train quotidien et et de modérer sa consommation. Comment ? En remplaçant nos sessions shopping par des activités à la maison. L’Atelier Geneviève, spécialisé dans le DIY, a décidé de nous gâter en développant une série de kits à réaliser chez nous avec de la céramique. Découvrez en exclusivité ses idées pour transformer votre intérieur en moins de 48h !

Réparer les pots cassés

Le concept de l’Atelier Geneviève est inspiré de l’art japonais appelé Kinsugi (kin = or) et (sugi = jointure). Comme son nom l’indique, ce procédé dont la première apparition a lieu durant le XVe siècle, implique de réparer des objets cassés. Grâce à un filet d’or, les fissures sont aussitôt sublimées… D’où la naissance du “home staging”, soit reprendre des forces en redonnant vie à des objets qui nous tiennent à coeur et qui ne demandent qu’à être rénovés. Plutôt plaisant, non ?

N’ayez crainte, pour se lancer pas besoin d’être un as de la déco. L’Atelier Geneviève vous dévoile toutes ses astuces dans leurs kits DIY. Les coffrets sont accompagnés de livrets explicatifs pour aider les débutants et les renseigner sur les techniques de base. Vous serez conduit.es de A à Z mais n’oubliez pas que le plus important reste de vous laisser guider par votre créativité.

La céramique, c’est magique

Le kit créatif dispose de tous les éléments nécessaires à la customisation des objets en céramique : peinture, colle en résine, laiton doré, argenté ou cuivré et surtout pleins d’idées pour vous inspirer. En plus de la notice illustrée, l’Atelier propose des vidéos tutoriels sur deux plateformes : Youtube et l’IGTV de leur page Instagram.

Crédit : @lateliergenevieve_inspiration

De quoi créer en restant connecté ! En quelques clics et quelques coups de pinceaux, votre intérieur sera métamorphosé. Mais avant cela une dernière étape à ne pas louper : l’émaillage. Et ce procédé, c’est l’atelier qui s’en occupe. Il suffira simplement de renvoyer votre objet ou oeuvre à son destinateur. La bonne nouvelle, c’est que votre petite merveille sera de retour chez vous 48 heures plus tard.

Une bonne façon de s’occuper, d’éviter la sur-consommation et surtout une bonne idée à ajouter à sa liste de Noël. Alors, vous voulez tenter ?

Un article signé Exaucée Nzoigba.

Le 24 novembre prochain, au Point Éphémère à Paris, un marché de créations céramique de différents artistes sera proposé.

Ce marché a pour but de présenter plusieurs artistes et leurs créations. Entre les vases, assiettes, bols, tasses et autres objets utiles au quotidien, il y aura le choix. Certains créateurs exposeront pour la première fois, une occasion pour eux de présenter leur travail au grand public. Ils ont été choisis pour leurs oeuvres poétiques, anarchiques, drôles, le tout à travers cette fameuse céramique. 

Petits et grands artistes présents 

Parmi ces noms peut-être que certains vous seront familier. Chaque exposant présentera son univers et sa patte artistique affirmée. Tous sont soit plasticiens, graphistes ou exerçant un métier de la création, et travaillent ce médium comme activité principale ou en écho avec leur pratique. Vous pourrez donc retrouver : Adèle Prost, Amandine Meyer, Charlotte Jankowski, Héloïse Bariol, Mylène Escande, Bonne Aventure, Terre Pain Paix, Amélie Fontaine, Bernard, Louise Parnel, Pablo Grand Mourcel, Coline Oliviero, Marie-Yaé, Laetitia Sévérac, Atelier Bingo, et Kimiko Otaka ! 

Un événement qui tombe un peu avant Noël, une bonne occasion d’offrir des cadeaux originaux, utiles et uniques et surtout de soutenir des jeunes créateurs ou artistes indépendants ! Ça se passe au Point Éphémère, dimanche 24 novembre prochain, de 12h30 à 20 heures. On vous a trouvé une très belle activité pour un dimanche ! Ça vaut le coup d’y jeter un oeil.

Le lien pour retrouver l’événement

Le point Éphémère 200 quai de Valmy 75010 Métro Stalingrad/Jaurès

Article de Juliette Boulegon