Nasty Gal s’associe avec la très suivie Cara Delevingne pour une collection spéciale fêtes de fin d’année. Alors autant vous dire, que, oui, il y’en a des paillettes, des motifs animaliers, des tailleurs et des robes bling bling pour ces moments de partage et festivités.

Une campagne de plus pour le site Nasty Gal 

Dire que Nasty Gal a débuté sur Ebay, avec des vêtements chinés en frippe, et qu’aujourd’hui la marque est mondialement répandue et ne cesse de collaborer avec les plus grandes. En effet, ça motive ! Rachetée par l’entreprise Boohoo depuis quelques années, cette marque continue de plaire et de nous surprendre avec des collections plus belles les unes que les autres. Pour ce mois-ci, Cara Delevingne et Nasty Gal sortent près de 40 pièces composées de robes, jupes, vestes, pantalons et plus pour briller le soir du nouvel an (ou juste demain matin au bureau) !

« J’ai suivi la marque pendant des années et je suis inspirée par leur approche de la mode, toujours rebelle et en constante évolution. J’aime travailler avec des marques qui incitent sur le style, et c’est ce que fait cette collection » 

Cara Delevingne pour sa collection Nasty Gal

Une collection rock et chic 

Pour le choix de cette nouvelle collaboration, Cara Delevingne et Nasty Gal ont décidé de s’inspirer des icônes rock féminines des années 70-80. Toute la collection déborde de strass, mais aussi de simili cuir, de fausse fourrure et de veste à franges, le tout ayant été remis au goût du jour. Une légère préférence pour le costume à motif pied-de-poule et son pantalon patte d’éléphant. Bon, on admettra toutefois que l’on craque aussi pour la robe en velours et la jupe zébrée à sequins ! Bref le choix est cornélien pour ne sélectionner qu’une seule pièce.

Il faudra compter entre 30 et 300 euros par pièce, mais bon… C’est Cara, n’est-ce pas ?

Retrouvez toute la collection dès maintenant sur le site de Nasty Gal.Fraîchement débarqué en France, mais ça on ne vous l’apprend pas. Allez, cela laisse juste le temps pour trouver sa tenue pour le nouvel an ! 

Article par Juliette Boulegon