Amatrice de théine, Paulette a décidé de vous concocter une petite liste des endroits où vous pourrez tremper vos lèvres pour apprécier les meilleurs matchas de Paris. 

Traditionnellement utilisé dans la cérémonie du thé au Japon, le matcha est une fine poudre de thé vert. Ses bienfaits sont multiples. Il est connu surtout pour son effet vivifiant et ses vertus anti-oxydantes et détoxifiantes. On vous laisse découvrir les endroits où s’en procurer, qu’on a sélectionnés pour vous.

Umami Matcha Café

En plein cœur de Paris, Umami Matcha Café propose des boissons et des déclinaisons autour du matcha, des cafés de spécialité, ainsi qu’une offre de restauration et un corner épicerie japonaise. Issu d’une agriculture biologique, le matcha est revisité sous la forme de pâtisserie. Il suffit d’aller le déguster au 22 rue Béranger 75003 Paris.

Il existe aussi un Matcha Café To Go, si vous préférez simplement l’emporter avec vous ! Rendez-vous au 22 rue Béranger 75003 Paris. 

https://www.instagram.com/p/B8yo6GfomQw/
Umami Paris

Wild & The Moon

Sous une différente forme, le matcha d’Emma Sawko de Wild & the Moon entraîne vos papilles vers un voyage sensoriel. Dans ce restaurant végan, sa créatrice a élaboré, à base de matcha, un jus détox (Matche Mylk), une barre (Matcha bar), et du matcha en poudre. 

Pour vous délecter des bienfaits du matcha, Wild & the Moon a plusieurs adresses : 9 rue du Plâtre, 75004 ; 4 rue du Helder, 75009 ; 138 rue Amelot, 75011 ; 25 rue des Gravilliers, 75003 ; 55 rue Charlot, 75003 ; 19 Place du Marché Saint-Honoré, 75001. Le Matcha est aussi disponible en livraison (Deliveroo).

https://www.instagram.com/p/B8wEVA9nwfh/
Wild & The Moon

Aki Boulanger

Toujours dans l’innovation, vous trouverez le matcha sous différentes formes chez Aki Boulanger. Là-bas, la poudre de thé constitue la base des muffins, du Paris Brest revisité (Aki Brest), de l’opéra, du mille-feuille ou du marbré. La preuve en photo !

Comment y aller ? C’est simple, il vous suffit de vous rendre au 16 rue Sainte-Anne, 75001 Paris.

akiboulanger.com

Café Kitsune

Avec sa décoration minimaliste et sophistiquée, le Café Kitsune, du japonais « renard », se trouve partout dans le monde. On redécouvre la simplicité avec le célèbre Matcha Latte. Des pâtisseries à base de matcha sont également à déguster sur place. Il suffit de vous rendre au Louvre : 2 place André Malraux, 75001 Paris ; ou aux Tuileries : 208 rue de Rivoli 75001 Paris ; ou encore au Palais Royal : 51 Galerie Montpensier 75001 Paris. 

https://www.instagram.com/p/B8vtc-kqQgB/
Maison Kitsune

Article de Sofia Rogozarski

Mama Shelter, Londres

Un week-end à Londres en perspective ? Découvrez nos 5 nouveaux lieux de prédilection. 

Quoi de mieux qu’un séjour à Londres pour découvrir de nouvelles choses sans prendre l’avion et se dépayser ? La team Paulette vous a concocté une liste de nouvelles adresses à tester absolument. Au programme : un hôtel canon, une destination shopping, un bar à cocktails, un restau branché et une expo captivante. Go !

Le MAMA SHELTER

Pour bien commencer le séjour, direction le MAMA SHELTER. Un hôtel hors du commun qui se veut atypique et plutôt insolite : masques dans les chambres, petit mot de bienvenue directement rédigé sur le miroir et d’innombrables animations premium mais casual proposées dans l’établissement chaque jour. Bien plus qu’une chaîne internationale, c’est un lieu généreux et récent, où l’hospitalité débordante du staff au restaurant comme au bar ou la réception nous a littéralement charméées.

Le MAMA SHELTER se fond dans le paysage de ce quartier cool et accessible de Londres. Situé dans le quartier Est de Londres – pas bien loin de Shoreditch à pieds, ses façades sont couvertes de graffitis. Le Mama vous accueille dans une ambiance chaleureuse, comme à la maison. Un endroit tout confort et convivial, des plats préparés comme si votre propre mama s’occupait de vous et promis vous allez vous régaler.

Le lieu souhaite vous faire vivre une expérience au-delà d’un séjour traditionnel à l’hôtel : déco, ambiace, karaoké, goodies à shopper. Il est même possible de privatiser la salle à manger, finir la soirée dans une de leurs salles de chant et de déguster des cocktails de qualité dans un cadre vraiment bien pensés. Et si vous souhaitez bosser, plusieurs espaces sont à votre disposition pour travailler et être au calme. Chambres au design décalé, lits king size, accès aux chaînes TV, à la radio et au partage de contenu via son mobile.

Circolo popolare, le restau branché

On vous propose un restau italien aussi original que bon, le Circolo popolare. Au menu : de la pasta, des pizzas, de la burrata, du tiramisu. Tout est fait maison ! Les produits sont frais, directement importés de petits producteurs italiens. Ouvert depuis juin 2019, Circolo rencontre un succès fou ! 

À l’intérieur, on y découvre un grand espace, une atmosphère décontractée et conviviale, doublée d’une déco à la fois charmante et cosy qui rappelle les trattorias traditionnelles. Les plats sont audacieux, généreux et délicieux !

https://www.instagram.com/p/B6oLNdJHuNc/

NOUS, le concept-store  

Côté shopping, le concept-store Nous a ouvert ses portes au public le 2 décembre dernier. Déjà implanté à Paris, en Suisse et au Moyen-Orient, c’est dans la capitale anglaise, en plein Mayfair, que le multimarque s’installe. 

Imaginé par deux membres de l’ancien concept-store Colette, on y trouve de tout : du prêt-à-porter, des accessoires, des cosmétiques, de l’horlogerie mais aussi de la haute technologie. Il est ouvert tous les jours !

Expo : l’histoire LGBT+

Enfin une expo sur l’histoire LGBT+. Elle présente le travail de Robert Workman, un célèbre photographe qui a réussi à capter les moments phares de la communauté LGBT+ à travers le temps. On y aperçoit également le documentaire Are you Proud, d’Ashley Joiner, très important dans le mouvement Pride. Mais on ne vous en dit pas plus, allez la voir !

L’expo se trouve à la mairie de Westminster.  Elle est gratuite et ouverte tous les jours.

Trayer + Elementary, le nouveau bar tendance 

Ouvert en juin 2019, ce bar à cocktail est l’un des deux gagnants du prix « Priceless cities best new bistro », rien que ça ! Une ambiance hip hop, des cocktails innovants et sophistiqués. La déco minimaliste contraste avec la musique. 

La touche Trayer + Elementary ? Ils aiment mixer le champagne et le jasmin. Le bar se situe au 152 Old Street, London EC1V 9BW, non loin de la City.

https://www.instagram.com/p/ByINxS_FqSi/

Comment se rendre à Londres ? 

La team Paulette vous recommande de prendre l’Eurostar, vous y serez en 2h30. Les billets sont à partir de 34 € sur le site eurostar.com. Bon séjour !

Les samedi 7 et dimanche 8 mars prochains, à l’occasion de la Journée Internationale des Droits des Femmes, cinq cheffes pâtissières se sont donné rendez-vous à l’initiative de Muriel Tallandier et de Julie Mathieu, les créatrices de Fou de Pâtisserie.

Vous aimez la pâtisserie ? Rendez-vous rue Montorgueil, le samedi 7 et dimanche 8 mars. Cinq cheffes de talent sont attendues. Pour l’occasion, elles vont présenter chacune une création inédite, qui sera vendue au prix unique de 6,50 €. Paulette vous dit tout sur ces femmes exceptionnelles !

Sophie de Bernardi et sa créativité débordante

Aujourd’hui cheffe pâtissière de l’Intercontinental Paris Grand Hôtel, elle a travaillé auparavant aux côtés de François Perret au Sangri-La ou de Frédéric Vardon au 39V, grands noms renommés de la pâtisserie. A seulement l’âge de 27 ans, pionnière dans son domaine, elle devient cheffe du Grand Hôtel Intercontinental et de son majestueux Café de la Paix. Elle présente à la fois des pâtisseries traditionnelles et des créations plus personnelles.

A l’occasion de l’évènement, Sophie de Bernandi a imaginé Le Chocolat El Jardi : une mousse au chocolat, un biscuit brownie, un crémeux au chocolat accompagné d’un caviar de chocolat et d’un croquant chocolat.

@sophie_de_bernardi

Myriam Sabet, un retour aux origines syriennes

Plaquer tout du jour au lendemain ? Ça vous parle ? C’est l’exploit qu’a réalisé cette pâtissière. Elle a décidé de se consacrer entièrement à la pâtisserie en oubliant son passé dans la sphère de la finance. Originaire d’Alep, elle confectionne ses pâtisseries syriennes au sein de la Maison Aleph : baklavas, feuilletés ou petits nids croustillants ultra-raffinés. 

Myriam Sabet présentera, pour l’évènement, sa tarte Kadaïfs caramélisée à la marmelade de pomelo doux de la Méditerranée, de ganache montée à la pure pistache d’Iran et suprêmes de pomelo, qui vous fera saliver.

@maisonaleph

Johanna Roques, une passionnée de pâtisserie

Après une carrière dans l’audiovisuel, Johanna Roques a choisi de se reconvertir dans le domaine de la pâtisserie. Rattrapée par sa passion, elle se forme chez les meilleurs et se lance dans le grand bain en 2014. Elle prend place au cœur du mythique marché de la place d’Aligre où elle produit chaque jour de délicieuses viennoiseries et pâtisseries, qui font vite la réputation de Jojo and Co. 

Johanna a réalisé, pour le week-end « Folles de Pâtisserie », le Cajoul’moi, un sablé sans gluten, avec un biscuit Trocadéro à la noix de cajou, au caramel et praliné de noix de cajou, accompagné d’un confit passion et mousse dulcey.

@jojoandco_patisserie

Mélanie L’Héritier et ses goûts originaux

Passionnée par la pâtisserie, elle est devenue cheffe avec son binôme inséparable à la vie comme au labo, Arnaud. Tous deux lancent dès la fin de leurs études une petite boutique à Cernay-la-ville, la renommée « Le Jardin Sucré ». Elle revisite brillamment les pâtisseries traditionnelles en mettant en avant le goût et le produit. 

Pour le week-end, Mélanie L’Héritière a imaginé un cheesecake à base de cream cheese au citron, d’un gel au citron et baie de Timur, de citron confit et d’un crumble aux graines de sarrasin.

@lejardinsucre_paris 

Johanna Le Pape, la pâtissière du bien-être

Après plusieurs expériences dans le domaine de la haute pâtisserie de palace, au Lutétia et au Meurice, elle décroche le titre de championne du monde des arts sucrés en 2014. Elle collabore par la suite avec Alain Ducasse et la maison Ladurée, puis devient consultante indépendante. Elle revendique une vision « bien-être » de la haute pâtisserie contemporaine.

Pour le week-end, Johanna Le Pape a créé l’Éclat : un petit gâteau antioxydant à la vanille, au cacao cru, à l’huile d’argan et au café.

@johanna.le.pape 

Article de Sofia Rogozarski

Parce qu’on est parfois mieux seule, entourée d’un gang de copains ou de rencards d’un soir, et qu’on aime se faire plaisir, notre rédaction a dressé une liste de quelques adresses pour vous échapper le temps d’une soirée ou d’un weekend en ville ou région parisienne. Laissez-vous tenter, qu’il s’agit de festoyer, bien manger ou vous relaxer.

Papa l’a toujours répété : il n’y a pas de bonne raison pour ouvrir une bonne bouteille de champagne. Ce qu’il tentait d’expliquer au travers de ce dicton, c’est qu’il faut aussi penser à se faire du bien, à fêter ce qu’on accomplit au quotidien, et à trouver du réconfort dans chaque projet mené par nos petits soins.

Oui, car on bosse. Tous les jours un peu plus, exceptionnellement un peu moins. Et quand l’on peut enfin relâcher la pression : alors on file se gâter et l’on s’offre quelque chose qui va nous rassasier. Un joli plaisir solitaire, qui se caractérise souvent par une escapade, un bon restau, une soirée en club ou un brunch bien mérité entre copines. Retour sur ces nouveautés dans la capitale, ou en région parisienne, sur lesquelles tu devrais t’arrêter et juste TE faire kiffer.

Celle qui aimait faire la fête : MOLOKO PIGALLE

Ce week-end et parce que tu t’aimes à la folie, enfile ta tenue préférée et booke donc une table avec tes débauchés préférés au Moloko Pigalle. Concept venu tout droit de Miami, ce restaurant design niché dans l’un de nos quartiers préférés de Paris fait beaucoup parler de lui. Ambiance tamisée, intérieur minimaliste mais magnifiquement décoré et carte à tomber : ici, on déguste des petites assiettes à partager aux touches asiatiques et délicieusement sucrées. L’aubergine miso, le boeuf wagyu, les calamars et autres « sharers » sont là pour vous provoquer. Cocktails incroyables, musique branchée… Attendez la fin de soirée et les tables ne sont plus dressées pour vous recevoir à dîner mais pour danser. Moloko devient un club animé, où le beau Paris s’est apprêté.

Moloko Pigalle, 26 Rue Pierre Fontaine, 75009 Paris

Celle qui aimait les nuits à l’hôtel

Pas bien loin de La Cigale et à Pigalle, le HOY fait parler de lui dans la sphère parisienne – tout particulièrement entre celles qui rêvent d’une nuit de détente et relaxation pour échapper à un quotidien stressant et se reposer sans partir bien loin. Ce qu’on aime ? Le design des chambres et du lieu qui permettent de faire un break « métro,boulot,dodo ». Or, ce n’est pas le seul « atout » du HOY qui peut se vanter de proposer des cours de yoga d’une grande qualité et de compter une chambre d’hôtel dédiée à l’énergie, aux soins ostéo et à la gynécologie holistique dans le but de prendre soin de ses clients lorsqu’ils en ont besoin.

HOY Hôtel, 68 Rue des Martyrs, 75009 Paris

Celle qui aimait bruncher entre cops dans un lieu branché

Ouvert depuis quelques mois désormais, Break fait partie de ces petites adresses bon chic bon genre mais décontractées que l’on garde en tête pour se réunir/débriefer entre copines dans un cadre stylé. Le restaurant d’inspiration californienne, situé dans le 17ème arrondissement, propose des assiettes colorées – saines et des prix abordables pour chiller le dimanche midi. Vue sur court de tennis, avec un peu de chance on y verra quelques DILF… Notre reco ? L’artichaut à partager, sans hésiter, un spritz bien mérité et un Grilled Cheese Bowl parce que tout est permis le dimanche midi.

Break Paris, 119 Boulevard Pereire, 75017 Paris

Celle qui aimait les ateliers arty

Et si on se laissait tenter par un workshop pas comme les autres ? Non loin des Halles, on retrouve l’atelier de MiniMe. Ici, on passe trois heures délicieuses à confectionner notre chapeau – un moment d’exception pour un modèle unique accompagné des conseils de professionnels chapeliers. Historique du chapeau, confection et customisation : l’idée est de repartir avec sa création et de pouvoir en profiter toute l’année. Promis, personne n’aura le même – et tout le monde devrait vous jalouser. Dès 95 euros l’atelier.

MiniMe Paris, 75 Boulevard de Sébastopol, 75002 Paris

Celle qui aimait les cocktails

Aux manettes de l’atelier « cocktails vintage et contemporains » : Sébastien Gans, mixologue et ancien chef Barman d’établissements parisiens. Cet as du shaker distille ses précieux conseils durant une initiation de trois heures au sein de La Mezcaleria. Au programme des festivités ? S’entraîner aux multiples techniques de bar, découvrir l’éventail de spiritueux et de produits frais et enfin réaliser son propre cocktail pour trinquer avec ses potes, son ou sa chéri(e). Prêts à « shaker » comme personne ?

Toutes les infos sur les Raffineurs sont à retrouver ici

Celle qui aimait les plateaux télé de « luxe »

Parce qu’on a décidé d’inviter notre BFF et de cuisiner à la maison avec un bon verre de blanc, rendez-vous sur Fish & Shop. Ce site propose des livraisons de poissons et fruits de mer ultra-frais dans Paris, des produits d’une qualité quasi-inégalable pour des prix carrément abordables. Tiens, et cette box pour duo – promue pour la Saint-Valentin – s’annonce idéale pour notre soirée potins.

Toutes les infos sur Fish & Shop sont à retrouver ici

Article de Margaux Rouche et Marion Tabard

Cette année, la Chandeleur c’est le dimanche 2 février. Pas très longtemps à tenir donc, avant de pouvoir déguster crêpe après crêpe, un plaisir qu’on ne peut décemment pas se refuser.

Mais dans le foisonnement de restaurants et de cafés de la capitale, où aller pour être sûr de se régaler ? On vous dévoile notre Top 5 des bonnes adresses pour manger des crêpes (et ça nous fait déja saliver !)

1/ Breizh Café, l’incontournable crêperie de Bertrand Larcher

Adresse : Breizh Café, 111 rue Vieille du Temple, 75003 Paris

2/ Brutus, la plus pointue : établissement #cidrologue et #crêpophile

Adresse : Brutus, 99 rue des Dames, 75017 Paris

3/ Krugen, la bretonne authentique : sur place ou à emporter !

Adresse : Krugen, 58 Rue de la Fontaine au Roi, 75011 Paris

4/ Kasha, crêperie et bar à cocktail : la plus instagrammable

Adresse : Kasha, 9 Rue des Récollets 75010 Paris

5/ Fricotin, la plus parisienne des crêperies gluten-free

Adresse : Fricotin, 85, bis Avenue de Wagram 75017 Paris

Et si déguster toutes ces délicieuses crêpes attise votre soif, pourquoi ne pas rester local et accompagner votre repas d’un verre de cidre normand Sassy ou d’une petite coupe de champagne rémois Piper-Heidsieck entre amis ?

Une belle manière de célébrer cette fête ancienne qu’est la Chandeleur et d’entrer dans ce deuxième mois de 2020, l’esprit revigoré et l’estomac bien nourri !

Article d’Alexandra Hostier

https://giphy.com/gifs/mikado-boss-serie-26BGQEZqEXDTkfNS0

Le chocolat, la petite gâterie qui ne cesse d’émoustiller les papilles des gourmands, fut au centre de toutes les attentions ce week-end, à l’occasion du Salon du Chocolat.

Pour prolonger l’effet enivrant de la fève, la rédaction a concocté le top des adresses, pour les Paulette chocovores. Il y en aura pour tous les goûts : des créations classiques aux association les plus excentriques. Attention, âmes sensibles s’abstenir…

Comme un retour en enfance avec le riz au lait du Ritz

François Perret, tout fraîchement élu meilleur pâtissier du monde, met au centre de son travail les plaisirs ludiques, dans un écrin raffiné. On a craqué pour le trompe-l’oeil du fameux gâteau édenté rectangulaire. Ici, le biscuit sablé XXL est surmonté d’une généreuse plaque de chocolat au lait. Mais la madeleine de Proust se niche à l’intérieur : un riz au lait doux et crémeux, qui se marie à merveille avec du caramel doré… Ce voyage régressif coûtera aux amateurs 23 euros.

On ne retombera pas comme un soufflé au Beefbar

Le restaurant Beefbar, en plus d’exceller dans le choix des viandes, sait aussi ravir les palais avec des desserts de haute voltige. A la rédac’, on s’est tout bonnement laissé tenter par le soufflé au chocolat à 70 % de cacao et sésame, accompagné d’une glace basilique et gingembre pour la touche de fraîcheur. Tout y est, tant sur les saveurs explosives et pep’s, que le visuel, avec le dessert assis dans une petite cassolette cuivrée. Son prix : 22 euros.

Rendez-vous au Season, la deuxième maison des Paulette avec le gâteau choco’ n’ peanut

Pour un aller direction la Big Apple, on se hâte au Season, un lieu à la fois urbain et chaleureux. On n’a pas échappé à la dégustation de cette création ô combien divine, avec l’alliance fondante du chocolat et du beurre de cacahuètes. Pour deux généreuses tranches de gourmandise, il vous faudra dépenser 7 euros.

Le dessert d’exception : la sphère chocolat chez Neva Cuisine

Dans un cadre de bistrot décontracté et jeune, Yannick Tranchant propose à ses hôtes une sphère en chocolat façon poire Belle-Hélène. S’esquisse alors devant nos yeux ébahis toute une scénographie : le chocolat chaud de la casserole se déverse sur la coque, qui à son tour s’écroule et laisse entrevoir une surprise. La glace vanille, le caramel, les amandes effilées, le crumble au chocolat et les morceaux de poires permettent un véritable jeu de textures et de sensations en bouche. Bonus pour le chocolat grand cru de Papouasie. Son prix : 15 euros.

https://www.instagram.com/p/BC29xuVEDAJ/?igshid=1d86qe2xy5kjn

Une ganache détonnante chez Oursin, le spot de Jacquemus et Kaspia

Ambiance méditerranéenne dans ce restaurant qui vient tout juste de faire son entrée au sein des Galeries Lafayette des Champs Elysées. Le décor y est pur et chic, avec des teintes neutres et des ornements en référence direct au paysage grec. On est sûr que les Paulette se délecteront du dessert couture et plaisir : une ganache au chocolat noir, myrtille et sorbet yaourt. Du fruité et de la légèreté : que demander de plus ?

En mode foodporn avec le moelleux au chocolat des French Bastards

L’univers des French Bastards, c’est le plaisir gustatif avant tout, avec 0 culpabilité. Dans leur boulangerie-pâtisserie solaire du quartier d’Oberkampf, une création sucrée nous a tapé dans l’oeil : le moelleux au chocolat avec un coeur coulant et généreusement parsemé de noisettes torréfiées. Un classique remis au goût du jour dans une dynamique Rock’n Roll.

Avec l’hiver qui approche à grandes enjambées, on peut dorénavant réchauffer notre corps à coups de desserts bien chocolatés, et ça sans se priver !

Article de Marion Tabard