Pour changer de la bonne vieille habitude du Spritz ou du soda à l’apéro, une myriade d’enseignes à la vision engagée ont tenté de remettre au goût du jour des boissons souvent restées au placard. Tour d’horizon des breuvages dont on ne pourra plus se passer.

La bière by La Parisienne

Derrière La Parisienne se dresse une brasserie artisanale, fière de brasser l’ensemble de ses créations. Outre la classique brune, blonde et rousse, un panel de bières saisonnières et éphémères est dégainé, le tout dans une démarche éco-responsable, notamment avec des houblons en agriculture urbaine et des ingrédients biologiques.

Le crush de la rédac’ : L’éphémère Paris-Boston, au style très New England !

Le vin rosé by Domaine de Fontenille

Opter pour le Domaine de Fontenille, c’est faire le choix d’un état d’esprit sain et d’une culture biologique. On recommande vivement le rosé 2018 de la cuvée Alphonse. Derrière cette teinte saumonée se cachent des notes fruitées, plus qu’appréciables durant la période estivale.

And last but not least : La version emplie de bulles avec la cuvée Les Impatients 2019. Au visuel, on découvre un breuvage à la couleur printanière. En bouche, ce sont des notes végétales, fleuries mêlées au pep’s de baies rouges au caractère acidulé. Bref, l’idéal pour accompagner des assiettes qui fleurent bon la Méditerranée.

Le cidre by Appie

Qui a dit que le cidre était réservé aux soirées crêpes ? Le cidre, c’est aussi cette boisson désaltérante, pétillante qui se mariera volontiers (toujours avec modération) à un met sucré au goûter ou à quelques grignotes à l’heure de l’apéritif.

Chez Appie, on mise sur un savoir-faire made in France, avec des pommes et poires issues de vergers français pour un résultat 100 % pur jus. L’idée ? Moderniser et féminiser un produit trop souvent considéré comme dépassé.

Parmi les 6 recettes aux robes chatoyantes, on chavire pour le brut au miel dégageant des arômes de mandarine, de cannelle et de miel. Gros coup de cœur également pour le cidre rosé à la teinte grenadine et au goût léger, sucré et acidulé, autrement dit l’idéal pour se joindre à un dessert.

Le Hard Seltzer by FEFE

Le Hard Seltzer, c’est la boisson alcoolisée en vogue à la fois fruitée et gazeuse, remplissant l’ensemble des critères de la faune branchée urbaine : fraîcheur et côté sucré, le tout couplé à une faiblesse en calories.

Avec FEFE, bien loin des gargantuesques industries du globe, on prône un savoir-faire made in cocorico. Dès lors, tout un artisanat se met en place et des pointures dans leur domaine respectif sont missionnées : alcool brassé en France à partir d’ingrédients biologiques, goût mis au point par Jean Niel et recettes dégainées par les barmans des adresses hype du Syndicat et de la Commune.

La limonade by Tomarchio

Les boissons siciliennes finement gazéifiées de la maison Tomarchio se siroteront sans aucun problème au bord de la piscine. Le plus difficile sera surement de choisir parmi la myriade de parfums en lice, avec pour base principale des agrumes biologiques de Sicile.

On fond pour l’Aranciata Rossa et sa couleur rouge rubis. En bouche, le palais se délecte de ce subtil goût à la fois frais et intense de l’orange sanguine. On apprécie également le Mandarino verde pour ses notes acidulées ; comme un aller-retour express en Méditerranée.

Le thé glacé by ChariTea

Se procurer une bouteille de ChariTea délivre un double bénéfice. D’une part, on se délecte d’un thé glacé rafraîchissant au parfum naturel et sans additifs ; d’autre part, on contribue de façon indirecte à soutenir la fondation Charitea au sein des territoires en croissance. Dernier projet en lice ? Un centre pour enfants au Paraguay.

Ici, on prend le parti pris d’une carte résolument restreinte mais de qualité. Parmi les quatre créations, on flanche directement sur le Charitea Red. On dit au revoir aux exhausteurs de goût et autres conservateurs et on accueille avec joie une infusion de thé rooibos, jointe à de l’agave, du fruit de la passion et de la fleur de sureau.

La boisson fruitée by La Boissonnerie de Paris

La Boissonnerie de Paris, c’est quoi ? Cette enseigne fait partie intégrante du projet pharaonique du Grand Paris. La crème de la crème des matières premières est sélectionnée, pour être mise en bouteille dans les ateliers de production.

Dans ce kaléidoscope de coloris arc-en-ciel, on chavire de plaisir en dégustant le pur jus de tomate de Marmande ainsi que le nectar de fraises Senga Sengana.

La cerise sur le gâteau : on pense à notre planète et les étiquettes sont imprimées sur du papier en fibres recyclées !

Ne manque plus qu’à dénicher quelques en-cas et le tour est joué pour un apéro de folie !