La peur au ventre lorsque l’on rentre seule le soir est un problème de société majeur. Il touche beaucoup d’entre nous, à tout âge. Alors Ludivine Romary pense et conçoit un bijou révolutionnaire. MyÉli, une application connectée à un joli bracelet. Il n’en a pas l’air comme ça, mais il peut vous sauver la vie.

© MYELI
© MYELI

Eh oui, les apparences sont trompeuses. Et c’est bien là toute l’utilité de ce bijou. Conçu comme une sorte d’arme d’autodéfense, il cache, sous sa pierre, une puce connectée. En un clic au poignet, vous alertez vos proches en cas de danger imminent. En deux clics, vous les avertissez par message que vous êtes bien rentrée.

Une bulle sécuritaire à portée de main

Sincèrement, qui n’a jamais ressenti cette vague de stress lorsqu’iel rentrait chez lui, tard le soir ? On baisse les yeux, on accélère le pas, on ne croise aucun regard. L’objectif : rentrer chez soi rapidement ! La crainte, c’est de tomber sur quelqu’un de mal attentionné. À 26 ans, l’ancienne étudiante de Sup de Pub lance sa startup. « Je souhaite apporter ma pierre à l’édifice d’un monde meilleur ! », explique-t-elle.

Pour ce faire, elle travaille pendant des mois avec le CATIE -Centre Aquitain des Technologies de l’Information et de l’Electronique- pour réussir à concevoir des composants électroniques capables de tenir à l’intérieur du bijou. Pour l’instant, il est disponible en précommande et sera commercialisé pour Noël prochain ! Un joli cadeaux à offrir à vos ami·e·s…

© MYELI
© MYELI

Mais comment ça marche ?

Si une situation de danger vous entoure : un clic sur le bracelet. Votre position GPS est envoyée aux contacts de secours que vous aurez préalablement rentrés sur l’application MyEli. Vous pouvez choisir entre un et cinq contacts d’urgence. Puis, deux options s’offrent à vous. Dans les réglages de votre smartphone, choisissez l’alarme sonore et/ou l’enregistrement audio. La première se déclenche automatiquement lors de votre premier clic et diffuse un son qui repoussera l’agresseur et alertera votre environnement du danger.

La deuxième offre une possibilité de témoignage de l’agression et des paroles à rapporter aux autorités compétentes. Enfin, au deuxième clic, c’est l’option Home Safe qui est engagée. Plus besoin d’envoyer votre fameux « Bien rentré·e ! » à votre entourage. MyEli le fait pour vous.

© MYELI
© MYELI
© MYELI

Un joli bijou

C’est une vraie innovation technologique, renfermée dans un bijou esthétique – argenté ou doré, selon vos goûts. En fait, la fondatrice a réussi à allier la sécurité à l’esthétisme ! Défi réussi, le bracelet est super discret, très élégant et renferme des composants électroniques permettant d’avertir vos proches et surtout, d’éloigner l’agresseur.

Ludivine Romary se refusait catégoriquement de concevoir un vulgaire bracelet électronique. Il s’agit là d’un travail avec un designer de bijou français, Font’Art Créations, qui a relevé le challenge imposé. Imaginé dans un atelier en Ardèche, le bijou se vend à 85 € et 90 €, selon le modèle de cette première collection nommée L’Intrépide. Vous savez quoi mettre sur votre wishlist !

Cependant, il est important de souligner que le harcèlement et les agressions de rue doivent cesser. Ce n’est pas à nous de nous protéger en inventant des solutions, mais bien aux agresseurs, de s’éduquer.

Disponible en précommande juste ici.

Un article de Margot Hinry

La marque australienne se lance un nouveau défi en dévoilant une gamme de bijoux solaires et versatiles. 

Une première donc, pour la marque qui s’était fait connaître pour ses lunettes tendance et accessibles. Et pour présenter cette nouvelle collection événement, le label a fait appel à Camila Coelho, l’entrepreneuse au 8 millions de followers.

Après les lunettes, Quay Australia développe sa gamme d’accessoires. Et c’est un pari réussi, avec des designs plaqués or à destination de la femme moderne. C’est d’ailleurs ce que représente Camila Coelho, qui a par ailleurs développé sa propre ligne de prêt-à-porter The Camila Coelho Collection, disponible sur la plateforme Revolve, et une autre de cosmétiques vegan baptisée Elaluz. Des bijoux à destination des Girl Boss, à porter de jour comme de nuit. 

Camila Coelho porte la collection Quay Australia

C’est aussi une collection abordable, comptant des chaînes, des charms et des boucles d’oreilles à partir de 35 €. Une sélection à s’approprier sans hésiter, en mélangeant les pièces pour s’emparer de l’esprit bohème de Quay Australia. En effet, celle-ci tire son inspiration des tenues des festivalier·e·s et des artistes. De quoi retrouver un peu de légèreté en attendant la réouverture des salles de concerts !

C’est aussi l’occasion de soutenir son engagement en faveur de la communauté aborigène. Une belle initiative, à découvrir ci-dessous.

Une collection à retrouver sur le site de Quay Australia à partir du 27 janvier.

Un article par Shad De Bary