Map de la France et des évènements des Journées Européennes du Patrimoine
© Site des Journées Européennes du Patrimoine

Expo photos, peintures, visites historiques… voici la sélection de la team Paulette pour les Journées européennes du patrimoine à travers la France. 

Malgré la pandémie, l’envie de profiter des Journées européennes du patrimoine ne nous passe pas. Parce que c’est toujours l’occasion d’un week-end fort en culture et en nouveautés. Alors, hop ! On met son masque, on prend son gel et son sourire, et on va visiter tout en respectant les gestes barrières ces 19 et 20 septembre. 

Dancefloor expérimental dans les jardins de la Maison des Sciences – Île-de-France

Pour la première fois, la Maison des Sciences ouvre son jardin au public et y organise un dancefloor expérimental. Quésako ? Pour l’occasion, ils y ont créé des « espaces sonores paradoxaux aux sonorités immersives, pulsées par Daniel Picciola, doctorant spécialiste de la spatialisation des musiques de free parties« , détaille le lieuLe but est aussi de faire se rencontrer le public et les chercheur·se·s, pour « faire entendre, […] faire connaître, […] partager. »

Exposition photographique au Centre culturel canadien – Île-de-France

Pour tous les fans de photo around here, vous allez adorer l’exposition au Centre culturel canadien.  Au rendez-vous, des photos inédites de 36 artistes canadiens et de 50 citoyens canadiens et français. « Né [pendant] le confinement, ce projet propose le nouveau regard d’artistes professionnels comme amateurs, qui nous offrent une vision actuelle et personnelle de leur monde. […] L’exposition rend aussi hommage […] à l’amitié Canada-France ». Une description qui donne envie.

Exposition Corpus Animae d’Agathe Toman au Château de Lantheuil – Normandie

Peintures Time et Silence par Agathe Toman
Time et Silence par Agathe Toman – © Agence Stéphanie Protet

Encore deux jours pour profiter de l’exposition Corpus Animae d’Agathe Toman ! Et pour retrouver cet univers noir et blanc si particulier, il faut se rendre au Château de Lantheuil. On y découvre un corpus complet de son œuvre, des peintures aux poèmes, en passant par les photos et dessins. Corpus Animae – ou le Corps de l’Âme – est une « histoire du monde de l’après. […] Dans ce monde comme dans un prisme, tout semble être absorbé par le noir, omniprésent, origine et conséquence. » Et pour les journées du patrimoine, vous pourrez assister à des visites et des peintures en musique live. 

Exposition d’Art Contemporain à la Synagogue de Delme – Lorraine

Synagogue de Delme et Gue(ho)st House
Synagogue de Delme et Gue(ho)st House – © OH Dancy / Site de la Synagogue

Dans cette synagogue au style orientale de Delme se niche un centre d’art « dédié à la création contemporaine » depuis 1993. « Les artistes en ont fait la renommée par des créations exceptionnelles, pensées spécialement pour cette architecture. » A ses côtés, une maison aux allures fantasmagoriques, la « Gue(ho)st House », également ouverte au public. Au programme ? Des visites et des rencontres avec des artistes, pour mieux comprendre ce lieu atypique. 

Visite du Château Saint-Martial – Nouvelle-Aquitaine

Si vous habitez dans le coin, vous devriez passer jeter un coup d’oeil au Château Saint-Martial et son parc de style néo-Renaissance. Datant de 1880, il a été imaginé selon les plans de l’architecte Henri Parent – qui a aussi signé le musée Jacquemart-André, à Paris. En plus, vous pourrez y retrouver une exposition de la collection des peintures Leroux. 

Exposition de Vivienne Westwood au musée des Tissus et Arts décoratifs de Lyon – Rhône-Alpes

Exposition Vivienne Westwood. Art, mode et subversion. La collection Lee Price au musée des Tissus
© Site du Musée des Tissus et Arts Décoratifs de Lyon

Avis aux Lyonnais·e·s : les différentes expositions du musée des Tissus et Arts décoratifs sont accessibles, et notamment celle (commentée) sur Vivienne WestwoodVivienne Westwood. Art, mode et subversion. La collection Lee Price au musée des Tissus, c’est « plus de 200 pièces textiles, costumes, accessoires, chaussures, objets d’art, tableaux et dessins [qui] embarquent le visiteur de la genèse de l’œuvre de la styliste de la période punk, à ses créations illustrant […] son regard décalé sur l’aristocratie […], sa fascination pour le costume des XVIIIe et XIXe siècles jusqu’aux combats écologistes actuels.« 

Et pour tous les curieux à qui cette sélection ne suffit pas, voici le site internet du programme. Attention à bien voir s’il ne faut pas réserver avant d’aller visiter ! 

Article de Clémence Bouquerod