Vous êtes un.e habitué.e de cette gare située à Paris ? Si bien que ses murs vous paraissent vident de sens ? Eh bien, l’artiste Levalet va vous donner envie de les contempler ! 

Une collaboration qui égaie vos déplacements

Après avoir créé en 2016 trois œuvres qui interpellent les 500 000 voyageurs qui fréquentent chaque jour la gare de Paris Saint-Lazare, Levalet revient dans le cadre d’une nouvelle collaboration. SNCF Gare & Connexions et la maison de production d’art urbain Quai 36 proposent une œuvre sur la thématique du voyage. Le but étant d’intégrer l’art urbain au quotidien. Que chaque jour votre regard puisse se porter sur une oeuvre qui distrait votre trajet. Du moins, c’est ce que la SNCF tente d’apporter à ce lieu qui rythme votre quotidien. La collaboration avec Quai 36 permet de repenser l’urbanisme de nos villes trop souvent conçues au regard de leur seul fonctionnalité. Grâce à l’art, leur travail offre une expérience humaine et esthétique à chaque nouveau projet. 

Levalet et le voyage 

Les oeuvres de Charles Leval dit Levalet sont avant tout un travail de dessin et d’installation. Il met en scène ses personnages dessinés à l’encre de chine dans l’espace public, dans un jeu de dialogue visuel et sémantique avec l’environnement présent. Les personnages interagissent avec l’architecture et se déploient dans des situations frôlant souvent l’absurde. Pour cette collaboration, Levalet propose un triptyque sur la thématique du voyage et invite le spectateur à l’évasion grâce à une œuvre qui se lit presque comme une bande-dessinée. L’artiste a travaillé au préalable dans son atelier situé à Reims pour réaliser ses dessins à l’encre de Chine puis ses collages, avant qu’ils ne soient installés en gare. 

Dorénavant, lorsque vous passerez par la gare Saint Lazare pour prendre votre métro ou simplement visiter Paris, vos yeux pourront admirer des oeuvres d’art, à la portée de tous et de toutes.

Pour suivre le travail de Levalet, rendez-vous sur son site ou bien son Instagram.

Article de Juliette Boulegon