Seriez-vous prêt·e à tenter l’expérience ? 24 heures pour apprendre à se connaître, sans photo. Laissez parler votre imagination et succombez à la personnalité et à l’humour plutôt qu’au physique. C’est ce que vous propose l’appli de rencontre WE. Une nouvelle manière d’aborder le coup de foudre en ligne !

La rencontre en ligne, en France, connaît un véritable succès. Et pourtant, en 2020, selon une étude menée par YouGov Pls pour Once auprès de 4 076 personnes de plus de 18 ans, 83 % des utilisateur·rice·s d’appli de rencontre se disent être insatisfait·e·s de leur expérience actuelle. Pourquoi cela ? Quelles solutions ? WE se lance le défi de répondre à ces questions.

Réhumaniser la rencontre en ligne

Aujourd’hui, les applis poussent les internautes à la « consommation ». C’est une frénésie du like et du scroll à droite ou à gauche, selon la photo qui s’offre à elleux. WE se distingue en prenant le contrepied : pousser l’utilisateur ou l’utilisatrice à se tourner d’abord vers la personnalité de l’autre. Pour ce faire, un chronomètre entre en jeu, lorsque la discussion est lancée. Ici, le corps et l’esprit ne sont pas uniquement réduits à une seule photo, mais plutôt à une description plus spontanée, à un enregistrement pour entendre le son de la voix. Place à l’autodérision, à l’humour et à l’extraordinaire. Draguons par nos mots et nos personnalités singulières…

La fin de l’algorithme du match

En téléchargeant WE vous ne vous préoccupez plus de faire bonne figure, vous vous intéressez plutôt à l’autre. Dites quels traits de caractère vous attirent chez l’autre et laissez la magie de la description opérer… Pas de profils proposés selon des standards de beauté mais plutôt selon l’âge et la localisation. Vous pouvez « liker » la description de l’autre et entamer une discussion. Au bout de 24 heures, l’application vous dévoile la photo de votre match et propose 3 options. D’abord, l’arrêt de la discussion. Cliquez sur « nope ! » et le profil disparaît. Ensuite, le « sans pression ». Ici, vous choisissez de continuer à discuter en tant qu’ami·e·s, pour voir où cela vous mène. Et enfin, le fameux « crush ». En cliquant sur ce bouton, vous signifiez avoir un crush et vouloir « plus si affinités » ! 

Et les chiffres parlent d’eux-mêmes… Sur les 327 membres (44,8 % de femmes et 55,3 % d’hommes) ambassadeurs qui testaient l’application, seulement 19 % d’entre eux et elles avaient un blocage pour le système « à l’aveugle ». Après avoir testé WE, 71 % de ces dernier·e·s ont changé d’avis.

Alors, allez-vous rejoindre la team WE et vous plonger dans l’obscurité amoureuse ? 🥰

Article de Margot Hinry