Depuis 15 ans, la marque néo-zélandaise s'illustre dans une démarche responsable. A la pointe de la science, elle propose cette fois une crème aux probiotiques.

Antipodes

Arrivée sur le marché français il y a quatre ans, Antipodes s’est rapidement fait un nom. Avec ses compositions clean et sa démarche responsable, la marque est devenue incontournable. On a testé pour vous sa nouvelle crème Culture, ultra-innovante et inspirée de la science. 

Mettre la Nouvelle-Zélande en bouteille

Elizabeth Barbalich, la créatrice d’Antipodes, tient à mettre son pays à l’honneur. La Nouvelle-Zélande, avec sa végétation luxuriante, est son havre de paix. Protégées de la pollution et peu peuplées, les deux îles qui la composent regorgent d’une nature préservée. Elles forment alors un jardin idéal, où aller puiser les meilleurs produits.

Les produits de la marque sont donc tous issus de plantes phares du pays. Et la crème Culture, petite dernière, ne fait pas exception à la règle. On y retrouve en effet des extraits de fougère noire de Mamaku. La fougère est la plante emblématique de la Nouvelle-Zélande, et cette variété est particulièrement adaptée aux soins du visage. Elle se compose en effet de sucres qui encouragent le renouvellement cellulaire. Egalement à l’honneur, le gel Harakeke, extrait de racines de lin, est un ingrédient clé pour une hydratation intense et un épiderme apaisé. 

Antipodes - fougères

Une démarche 100 % clean

La Nouvelle-Zélande bénéficie d’un habitat particulièrement pur. Et Elizabeth Barbalich s’en inspire dans l’élaboration de ses gammes beauté. Tous ses produits sont d’ailleurs extraits de la nature. Ils sont aussi certifiés cruelty free et, pour la majeure partie, végans. La crème de nuit Culture possède d’ailleurs la certification végane de la UK Vegetarian Society. L’acide hyaluronique particulièrement hydratant qu’on y retrouve est donc issu de légumes, et non plus de matières animales.

Répondant à une charte stricte, les produits Antipodes ne font pas de concessions. Ils sont 100 % naturels mais aussi particulièrement performants. Toutes les formules sont testées par des laboratoires indépendants, et subissent des essais cliniques exigeants. La marque s’insère alors pleinement dans la démarche Clean Beauty.

Une crème à la pointe de l'innovation

La crème de nuit Culture est en effet un produit de confiance. Mais elle est surtout le résultat de 18 mois de recherche. S’inspirant du fonctionnement des probiotiques, elle est donc un essentiel haute-performance. 

Les probiotiques sont des micro-organismes présents au coeur du fonctionnement immunitaire. On les retrouve également  sur la surface de la peau. Notre visage est donc un écosystème, dont l’équilibre permet de protéger l’épiderme contre les agressions extérieures (températures, pollution, radicaux libres, allergènes) et le stress. Ce sont cependant des organismes instables, complexes donc à intégrer dans des produits de beauté. 

Les laboratoires Antipodes ont alors réussi à stabiliser des organismes similaires, des postbiotiques. Ces composés innovants permettent une action intense. Les cellules du visage se régénèrent plus vite, le teint est rafraîchit, la peau est protégée, les marques de stress et les imperfections sont réduites. Un vrai produit miracle ! 

Un soin doudou

Ultra-performante, la crème Culture est également particulièrement agréable à porter. Sa texture est idéale pour la nuit, à la fois proche de celle d’une crème gel et d’une crème onctueuse, couvrante mais fraîche. Non collante, non grasse et qui s’absorbe très vite, cette texture ultra-hydratante convient à tous types de peau. 

A l’application, on a immédiatement la sensation d’avoir la peau hydratée. Et avec son parfum de rose fraîche, la porter devient une réelle expérience sensorielle. La crème Culture est idéale, et prête à rejoindre les rituels de soin apaisants de chacun·e ! 

On retrouve la crème Culture sur le site chez Oh My Cream, Sephora, et les points de vente habituels.

Un article de Shad De Bary