On était habitué à découvrir des films et séries relatant le parcours extraordinaire de militantes féministes et progressistes. Un moyen de mieux connaître toutes ces femmes ayant œuvré pour nos droits et pour l’égalité des sexes. Mais la série Mrs America nous offre une nouvelle perspective : celle d’activistes antiféministes qui se sont mobilisées contre l’émancipation des femmes.

Mrs America dresse le portrait de militantes comme Phyllis Schlafly, conservatrice et anti-féministe. Crédits : ©FX Production.
Mrs America dresse le portrait de militantes comme Phyllis Schlafly, conservatrice et anti-féministe. Crédits : ©FX Production.

La mini-série a été imaginée par Dahvi Waller, scénariste pour quelques séries comme Mad Men et Desperate Housewives. Plongée dans les années 70 alors qu’émerge le mouvement de la seconde vague, Mrs America retrace l’histoire de Phyllis Schlafly, avocate, mère au foyer et activiste conservatrice. 

Phyllis Schlafly, une militante pour que rien ne change

Profondément patriotique et conservatrice, Phyllis Schlafly, incarnée par Cate Blanchett, ne veut pas voir les femmes s’émanciper. Elle s’oppose fermement aux féministes de la deuxième vague et principalement à une de leur idée phare : l’Equal Rights Amendment (ERA). Il avait pour objectif de rétablir l’égalité des droits juridiques de tous les citoyens américains, quel que soit leur sexe. Alors Phyllis Schlafly a lancé sa campagne « STOP ERA ». Selon elle, cet amendement allait supprimer les privilèges sexospécifiques qui profitent aux femmes telles que certaines prestations sociales.

https://www.instagram.com/p/B-9zu9_l55s/

Implanter le décor dans les années 1970 

Mrs America met en lumière deux camps diamétralement opposés sans jamais en faire valoir un plus que l’autre. La série rend compte des tensions qui se sont immiscées entre les féministes et les anti-féministes. Les années 1970 sont une période charnière pour les féministes qui ont tenté de faire évoluer les droits et rôles des femmes, ainsi que les moeurs. On y retrouve notamment des figures emblématiques de la seconde vague : Gloria Steinem et Betty Friedan.

https://www.instagram.com/p/B-wxesLAyoT/

Mrs America nous permet d’avoir un autre regard sur le mouvement de libération des femmes. D’observer cette lutte entre femmes progressistes et conservatrices.

Vous pouvez dès à présent retrouver cette série sur Canal+ et Hulu.

Article de Nina Hossein.