Nubia, c’est une série visuelle de 6 épisodes en cours de réalisation. Depuis déjà huit mois, l’équipe construit doucement ce recueil vivant où l’art, la création, la prose et les émotions auront entièrement leur place. Ensemble, ils souhaitent aborder différentes thématiques universelles sous le prisme de la culture africaine. Bamby Diagne, photographe parisien, est en charge de la réalisation de ce projet. Aujourd’hui, il nous parle de cette future création et fait appel à nos dons !

Nubia est une série visuelle en cours de réalisation. Elle a pour but de mettre à l'honneur la culture africaine. Crédits : ©Bamby Diagne.
Nubia est une série visuelle en cours de réalisation. Elle a pour but de mettre à l’honneur la culture africaine. Crédits : ©Bamby Diagne.

Paulette : Que veut dire « Nubia » et pourquoi ce titre ? 

Bamby Diagne : « Nubia » découle du nom de l’empire de Nubie, reconnu comme étant l’ancêtre historique de l’Égypte antique et donc la première civilisation humaine connue. Ce nom était pour nous un moyen de rendre hommage à l’origine commune de toutes les civilisations africaines.

Le nom du projet témoigne de ma volonté d’interpeller toute personne ayant un intérêt pour l’Afrique et la culture.

P : En quelques mots, Nubia, c’est quoi ? 

B.D : Nubia, c’est avant tout un projet à visée artistique, une expérience sensorielle.

Nubia c’est un voyage à travers les âges, à travers les cultures, une tentative de redécouverte de l’Afrique, via ses codes complexes et sa tradition.

P : Quels seront les thèmes abordés, si vous en avez déjà défini quelques-uns ? 

B.D : Parmi les thèmes que nous souhaitons aborder, il y a notamment la place de l’art dans la préservation culturelle, le corps dans la spiritualité ou encore le symbolisme dans la préservation identitaire.

P : Qui sont les acteurs que nous verrons à l’écran ?

B.D : Dans la mesure où ce n’est pas une fiction, on ne peut décrire les figures de Nubia comme des acteurs à proprement parler. En revanche, nous avons la chance d’avoir la participation de nombreux artistes de tous bords tels que Zana Masombuka qui est une artiste pluridisciplinaire basée à Johannesburg.

P : Vous choisissez de mettre l’art et plus particulièrement l’art et la culture africaine au centre de ce projet. Pourquoi ? 

B.D : Je considère que l’art est l’une des premières portes vers l’identité d’un peuple. Je suis convaincu que l’art et la culture ont une place capitale dans notre vision du monde et dans la direction que nous prenons. En mettant en avant les arts et cultures africains, leurs évolutions, leurs mutations, nous espérons ouvrir de nouvelles pistes de compréhension vers ceux-ci.

P : On va donc retrouver des pièces/créations africaines dans la série ? Si oui, comment les avez-vous choisies ?

B.D : Ce sera essentiellement l’un des intérêts de la série. Il est important pour nous à travers cette oeuvre de promouvoir les créations du continent.

Nous souhaitons, dans sa production, être capables de mettre en avant les jeunes artistes et entrepreneurs du continent. Être responsable dans nos dépenses est également un gros challenge. Nous sommes notamment conscients des dangers du fast-fashion et souhaitons produire et consommer dans une logique éco-responsable.

Une campagne de crowdfunding a été lancée pour venir en aide à l'équipe afin de réaliser Nubia avec minutie. Crédits : ©Bamby Diagne.
Une campagne de crowdfunding a été lancée pour venir en aide à l’équipe afin de réaliser Nubia avec minutie. Crédits : ©Bamby Diagne.

P : Y a-t-il un besoin urgent aujourd’hui de transmettre l’histoire et la culture africaine sur le grand écran ? 

B.D : Oui oui et encore oui ! Le cinéma est porteur de culture. Des tonnes et des tonnes de créations voient le jour chaque année et n’atteignent malheureusement pas le grand public et encore moins le public occidental. Le manque de références culturelles et la méconnaissance générale de l’histoire du continent africain sont selon moi l’une des causes de la persistance des nombreux stéréotypes dont souffrent encore ses cultures à travers le monde.

P : Aujourd’hui, vous lancez une campagne de crowdfunding. Qu’en attendez-vous exactement ? 

Nous espérons d’ici fin août, atteindre l’objectif que nous nous sommes fixés pour cette campagne.

https://www.instagram.com/p/CCTni5AISsR/

Pour retrouver au plus vite Nubia sur les plateformes Netflix, Nowness ou sur la chaîne TV5 Monde, n’hésitez pas à répondre à la campagne de crowdfunding en faisant un don ! 

Propos recueillis par Nina Hossein