Solaires, singuliers et intemporels. Les bijoux de la marque parisienne 4 Crosses ont cette sophistication contemporaine qui donne du baume au coeur. Après 18 années passées dans l’univers de la haute joaillerie, Sophie Vallois Gouard, créatrice et directrice artistique de la marque, décide de dessiner et de confectionner des bijoux à son image, avec l’aide d’artisans de talent, made in Paris. Un parti pris dont cette grande passionnée nous explique les raisons…

PK pour Paulette : Comment votre marque de bijoux 4 Crosses est-elle née ? 

S : J’ai longtemps travaillé dans le monde du luxe et j’ai toujours eu envie de créer des bijoux. C’est lors d’un de mes nombreux voyages en Suède, et dans le cadre d’un changement de vie, que j’ai décidé que le temps était venu de me lancer ! 4 Crosses (4 croix en anglais) reprend 2 symboles forts pour moi : le 4 est mon chiffre et la croix (non pas religieuse) symbolise l’équilibre. D’ailleurs, la croix a 4 branches, et il y a une croix dans le 4.

PK : Quelles ont été les sources d’inspiration de votre dernière collection ? 

S : La femme est une vraie source d’inspiration pour moi ! Ses courbes, ses traits de caractère. J’aime aussi l’accident, la singularité, comme l’asymétrie, qui créent toujours la surprise. Les références classiques, comme les bestiaires ou les médailles, m’intéressent également. En fait, l’idée germe parfois d’un simple détail qui devient inspirant et décide à lui seul d’un bijou ou d’une collection.

Sophie, la fondatrice de 4 Crosses

PK : Une fois inspirée, comment se déroule le processus de création d’une collection ou d’un bijou en particulier ?

S : D’abord, je dessine un modèle et je vois avec l’atelier ce qui est techniquement possible. Je fais attention au confort, au poids et à la praticité. Mais, je peux aussi sauter l’étape du dessin et travailler avec tout mon petit capharnaüm de bijoutiers (anneaux, fils métalliques, pierres, etc). Ce processus de création me permet de mettre en forme tout de suite une idée. Ensuite, l’atelier procède au prototype, et une fois le bijou validé, nous lançons la production, à la main ou en fonte, et toujours à Paris. Le bijou brut est envoyé ensuite à la dorure.

PK : Pourquoi est-ce important pour vous de confectionner vos bijoux à Paris ?

S : Dès la création de la marque en 2013, j’ai eu cette évidence pour une fabrication française, et à Paris (où je vis). Il y a encore des artisans avec un savoir-faire incroyable ! Aujourd’hui encore, toute la collection est réalisée dans notre atelier parisien.

PK : C’est souvent un vrai casse-tête de s’avoir quel bijou porté avec telle ou telle tenue. Auriez-vous une astuce ?

S : Je préconise de jouer la rupture, les contraires entre le look et le bijou. Par exemple, un pantalon en cuir avec un bijou de style ancien : chez 4 CROSSES ça serait la manchette Bird (comme une dentelle poétique). À l’inverse, une tenue plus casual sera complimentée par un bijou sophistiqué, graphique, comme des boucles d’oreilles asymétriques.

PK : Sur votre site Internet, vous proposez également des bougies. 4 Crosses a-t-elle l’ambition d’évoluer en une marque lifestyle ?

S : Oui, nous avons l’envie très forte de développer notre marque en proposant sur notre site des objets déco ou des accessoires. Pour l’heure, je viens de faire une collaboration avec les sandales WITH MY SANDS. Un modèle inspiré de notre boucles d’oreilles et bague EDEN.

PK : Pour conclure, où peut-on retrouver et acheter vos beaux bijoux ?  

S : Principalement sur notre site www.4crosses.fr, sans oublier des boutiques en France, en Italie, à Chypre, au Japon et bientôt aux USA.

Propos recueillis par PK Douglas