Ah… le nail art ! L’une de nos innombrables passions. Parce qu’on admire beaucoup les nail techs – qui sont d’ailleurs de vrai·e·s artistes, aucun doute là-dessus –, on voudrait également les soutenir un peu. Voici notre sélection de nail arts préférés pour 2021. Et, oui, vous pouvez en abuser.

On ne sait pas vous, mais pour nous, qui dit retour du printemps (et donc du beau temps), dit également retour des manucures. Et cette année, que vos ongles soient longs ou courts, ça n’a pas d’importance. Le plus important (vous l’aurez compris), c’est le nail art ! Exit les manucures monochromes, on utilise plusieurs couleurs, on laisse parler sa créativité, et surtout : on ose ! Parce qu’en 2021, on arrête de trop réfléchir : tout est permis.

Les couleurs pastel

Elles ne nous quittent plus. Déjà très présentes en 2020, les couleurs pastel comptent bien nous accompagner encore quelques temps. Que ce soit sur nos vêtements, dans nos cheveux, notre maquillage… Ou même jusqu’au bout de nos ongles ! On les retrouve d’ailleurs souvent sur les ongles abstract art, dont on vous parle juste après. Et on ne s’en lasse pas.  

Précédent
Suivant

Le abstract art

Il semblerait qu’on ait trouvé notre trend favori de cette année ! Depuis janvier, on voit ces ongles de partout – et sur tous·tes nos influenceurs·ses. Le concept ? Comme son nom l’indique, est de dessiner des formes abstraites sur nos ongles (et souvent sur du vernis nude). Géométriques ou non, on peut même y imaginer des visages. Et on a un gros coup de cœur pour les versions duo chromes !

Précédent
Suivant

La manucure animale

Comme pour les vêtements, la tendance de l’imprimé animal a fait son grand retour. On connaissait – et adorait – le léopard et le zèbre… Mais en 2021, la tendance est à l’imprimé vache ! Trop mignon. Et sur des ongles, c’est d’autant plus canon ! Côté positif, cela va avec tout…

Précédent
Suivant

Les french revisitées

Ok ok, on connaît ces ongles depuis un bon moment. Mais on l’adore tellement qu’on ne veut pas voir cette tendance s’éteindre. Les french manucures sont aujourd’hui colorées, carrées ou arrondies, bref, elles s’adaptent à tous les goûts.

Précédent
Suivant

Les fleurs vintages

Grand retour du côté des fleurs ! On n’y aurait jamais pensé, mais finalement c’est assez concluant. Et surtout : c’est impressionnant. Imaginez les nail artists dessiner tout ça à la main…

Précédent
Suivant

Alors, pour quel type de manucure allez-vous craquer ? N’oubliez pas de nous partager vos nail techs préféré·e·s ! 

Article de Clémence Bouquerod

2020. Finalement, il y a bien un point positif que nous pouvons relever de cette année : avoir pu profité du temps passé majoritairement chez soi, pour prendre davantage soin de soi. Savourer son corps, apprendre à le comprendre, à mieux le connaître, et surtout : apprendre à l’aimer. Voilà ce que nous désirons en 2021, un esprit sain dans un corps sain. Effectivement, cet objectif semble plus facile à dire qu’à faire. Mais heureusement, la « clean beauty », cette nouvelle trend responsable, devrait nous aider à y parvenir.

La « clean beauty », qu’est-ce que c’est ? 

En français, « clean beauty » signifie littéralement « beauté propre ». Pour la plupart, cette expression attise la confusion notamment à cause de la notion vaste de propreté. A cet égard, une question taraude les esprits : « Que sous-entend réellement  le mot propre ? » Eh bien, derrière ce terme se cache simplement un engagement écoresponsable de l’industrie cosmétique qui vise à proposer des produits plus respectueux de notre peau mais surtout de l’environnement. D’après le site Bon plans écolo, « Dans le monde, 3500 euros de produits sont vendus chaque seconde. En France, il se vend en moyenne pour chaque minute : 360 gels douches, 650 shampoings et après-shampoings 120 produits de maquillage, 30 tubes de crème solaire… »  En voyant ces chiffres faramineux, on peut le dire : il était temps ! 

Un retour à l’essentiel

L’essor de cette nouvelle tendance beauté, depuis maintenant deux ans, peut manifestement se traduire par un retour à l’essentiel et ce, dans tous les aspects du quotidien. De ce fait, les pratiques de consommation n’ont pas été épargnées, bien au contraire. Désormais, les consommateurs sont de plus en plus conscients. La qualité prend le dessus sur la quantité !  

Cela dit, dans la « clean beauty » la santé mentale et les cosmétiques utilisés semblent indissociables. Effectivement, Hayley Wood, la fondatrice de Therapeutic Skin Coaching estime, dans un entretien pour mindbodygreen que « revenir à l’essentiel signifie faire confiance à sa peau » mais également que « traiter la peau n’est pas différent que d’écouter nos besoins« . C’est d’ailleurs ce que soutient la dermatologue Raechele Cochran Gathers dans ce même entretien : « J’ai vraiment commencé à comprendre l’idée que la santé est la beauté. Une belle peau et de beaux cheveux viennent de l’intérieur.« 

On retiendra donc que ne pas ignorer les signaux envoyés par notre corps et prendre le temps de s’écouter sont des étapes fondamentales pour toutes les routines beauté ! 

Un article signé Exaucée Nzoigba

On vous a déjà parlé des tendances mode… Mais qu’en est-il des tendances maquillage et cheveux pour 2021 ? 

Passionné·e·s de maquillage, de coiffure ou tout simplement de tendances ? Cet article est fait pour vous. On vous a déjà listé comment être à la pointe de la mode en termes de tenues, vous le serez désormais jusqu’au bout des cheveux ! Liner graphique, maquillage aquarelle ou encore l’étonnante coupe mulet, voici ce que vous verrez passer en 2021. 

Les tendances maquillage

Niveau maquillage, 2021 sera plutôt de l’école teint naturel/yeux voyants. Même la bouche sera surtout effet croquée, et peu travaillée… Pour cause : le masque ! Forcément, il est presque impossible de porter du rouge à lèvres – et du fond de teint. Les yeux ont donc tout intérêt à être mis en avant. 

  • Liner graphique

On le voit de plus en plus : le liner graphique prend une place très importante dans le monde du maquillage. Des plus gros makeup artists aux simples passionné·e·s, Instagram et Tiktok regorgent de ce genre de look. Mais attention ! Les liners sont souvent très colorés. Pas question d’utiliser l’éternel noir… Sauf si le dessin est (très) original. 

  • Maquillage aquarelle 

À l’image d’une peinture aquarelle, le maquillage du même nom représente un halo diffus autour de la paupière. La règle d’or : un look monogramme, et pastel. Notre conseil ? Prendre votre teinte pastel préférée sur le bout d’un pinceau fluffy, et l’étaler légèrement sur votre paupière. 

  • Maquillage vintage

Mascara coloré 90’s, liner effet 80’s, look des 60’s… Bref, le maquillage aussi, s’inspire des anciennes modes ! Et ce qui revient particulièrement ces derniers temps, c’est les mascaras colorés (en accord avec le liner graphique apposé sur la paupière…) et les looks 60’s ! Nude, mais pour autant particulièrement glamour. Et le mieux, c’est lorsque toutes ces trends sont combinées… A vous de laisser parler votre créativité !

Les tendances cheveux 

Côté cheveux, le maître mot c’est « Osez ! » À bas les coupes classiques, on veut se faire remarquer, on veut oser, faire quelque chose de différent. Pas étonnant que les coupes courtes et les couleurs flashy aient le vent en poupe…

  • Coupe mulet 

Inattendue… Et pourtant ! Après avoir été très populaire en 1980 et 1990, la coupe mulet signe son grand retour en 2021. Et on pourrait parier qu’elle va rester un petit moment. Qu’on l’aime ou qu’on la haïsse de tout notre cœur, il faut tout de même reconnaître que ça va très bien à certain·e·s.

  • Cheveux rasés

Effet secondaire du confinement : beaucoup de gens·tes ont tenté de se raser le crâne. Surement parce que les cheveux longs, c’est très compliqué à entretenir. Et le mieux, c’est que ça a permis à plein de personnes de se redécouvrir. Si ça vous trottait déjà dans la tête : voici le coup de boost qu’il vous fallait. Rasez !

  • Pics de couleurs (racines, mèches…)

Vous avez déjà dû le voir passer, et en 2021, cette tendance va largement continuer. Eh oui, on parle bien des cheveux colorés – mais par parties. Arrière du crâne, mèches du devant ou les deux : la couleur y est rose, bleue, blanche. Et nous, on trouve ça hyper stylé ! 

Alors, vous pensez craquer pour quelles tendances ? 

Article de Clémence Bouquerod 

Pas besoin d’éluder sur 2020, on est tou·te·s au courant que cette année était compliquée. Voici 5 bonnes raisons de commencer 2021 du bon pied. Si si, promis. 

À part si vous avez vécu dans une faille spatio-temporelle ces 12 derniers mois, vous devez forcément savoir que 2020 n’a pas été une année de tout repos. Que vous ayez changé vos routines de A à Z ou que vous n’ayez rien fait, voici 5 raisons de commencer 2021 du bon pied. 

Qui dit nouvelle année, dit surtout la fin de 2020

Et une chose est sûre, c’est que cela ne pourra jamais être pire. Enfin, on espère ! Deux confinements, un couvre-feu, les lieux sociaux toujours fermés… 2020 a été un vrai challenge. Mais avec cette nouvelle année, on recouvre l’espoir. En effet, un premier vaccin est arrivé le 27 décembre. Et si la France prend son temps, toute la population sera vaccinée à la fin de sa stratégie de vaccination – qui se déroulera en trois étapes, priorisant les personnes âgées. On ne sait pas trop quoi en penser, mais on voit presque le silver lining ! Bye-bye, Covid-19. 

Image d'illustration - © Carson Masterson
Image d’illustration – © Carson Masterson

Nouvelle année pour se faire plaisir 

Nouvelle année = nouvelle façon de se réinventer. 2020, ça a aussi – et surtout – été l’occasion de se reposer et de prendre soin de soi. Le maître mot ? Le plaisir. Plus de culpabilité à binge-watcher une série en s’engouffrant tous ses plats préférés en livraison. Plus de culpabilité à prendre un bain de plusieurs heures, à se faire masque sur masque, à ne pas faire de sport – ou d’en faire trop ! Plus de culpabilité non plus à rester trop longtemps au lit, à jouer aux jeux vidéos au lieu de sortir, à préférer se balader dans un parc au lieu de faire du shopping – ou inversement. Et en 2021, on espère que vous garderez ces nouvelles habitudes. Fini la culpabilité, on a bien vu que chacun réagissait très différemment ! You do you, même lorsque le Covid-19 aura disparu. 

Une année de plus pour profiter de notre propre compagnie 

Apprendre à se réinventer, à se faire plaisir, c’est aussi une façon d’apprécier sa propre compagnie. De s’écouter davantage. Parce que pour beaucoup, cette pandémie mondiale a été très solitaire. Et même si ça a parfois été compliqué, essayons de voir le côté positif. Vous avez appris à apprécier votre propre compagnie. Et je le répète : à vous écouter. Peu importe si vous n’avez pas tenu vos objectifs, si vous n’êtes pas sorti·e·s depuis plusieurs mois, si vous n’avez pas ou plus d’envie. Au moins, vous aurez appris à mieux vous connaître. Et ça, c’est votre plus belle victoire. 

Image d'illustration du voyage - © Olivia Anne Snyder
Image d’illustration du voyage – © Olivia Anne Snyder

Apprécier différemment notre temps libre

À cause – ou grâce ? – aux confinements, et aux bars, restaurants, salles de sports et musées fermés, on a appris à chérir les petites choses du quotidien. Une balade. Un bon film. Cuisiner. Voir – avec parcimonie – ses proches. Traîner au lit. Surtout quand on lit que les échéances du 7 et du 20 janvier seront a priori repoussées… On saura jeudi à quelle sauce on va être mangé·e·s. Et en attendant, on n’a plus qu’à être patient·e·s, et à continuer de profiter de chaque petit moment. 

Recommencer à voyager (enfin)

Meilleure nouvelle de 2021 : on peut recommencer (doucement) à voyager. Ça n’a pas dû vous échapper, tou·te·s ces influenceur·se·s qui sont allé·e·s à Dubaï… Destination qu’on recommande, par ailleurs. Actuellement, de nombreux pays ont rouvert leurs frontières (et leurs restaurants), comme le Costa Rica, la Slovaquie, la Grèce ou encore la Tanzanie. Si un test PCR ou une assurance sont souvent obligatoires, on vous recommande tout de même de faire très attention à vous et de respecter les règles sanitaires en vigueur. 

Alors, vous voyez : 2021 ne s’annonce pas si mal ! 

Article de Clémence Bouquerod

Cette année, on ne signera que pour une chose : s’investir davantage, à notre rythme et à notre niveau, dans ces causes sociales urgentes.

2021 vient de démarrer, sonnant le glas d’une année riche en expériences et en événements inédits. C’est le cas de le dire et le compte le prouve. Une pandémie mondiale, deux confinements, deux couvre-feux, six personnes à Noël, idem au Nouvel an, cent soixante-dix masques de portés, puis de perdus, et autant de moments de désespoir devant les infos (notre cluster à nous, non pas de Covid, mais de pics d’anxiété clairement contagieux). 

En ce début de mois symbolique, notre humeur oscille entre « bout du rouleau » et « bout du tunnel ». Un doux mélange de fatigue et de sentiment d’espoir d’une ère (enfin) nouvelle ? On se demande s’il ne serait pas sage de prendre quelques bonnes résolutions, pour marquer le coup ou à l’inverse, pour faire comme d’habitude, et retrouver quelques repères nécessaires. Et puis non, on se rappelle justement que « d’habitude », la liste des objectifs auxquels on croit toujours si fort pendant quelques semaines finit abandonnée dans un coin, aussi délaissée que notre dignité lorsque les bars rouvriront. Pas de promesses qu’on ne tiendra pas, donc. 

Pourtant, on sent bien que dans notre tête, quelque chose a changé. Ces 365 jours d’incertitude n’ont pas seulement été synonymes de négativité. Au contraire. A plusieurs reprises et de plus en plus fort, des mouvements essentiels ont resurgi quand ils n’ont pas éclos. Des voix se sont fait entendre, guidant une libération de parole émancipatrice. Pavant la voie de bouleversements majeurs et révélateurs, indispensables et inévitables. 

En 2020, au milieu d’un chaos sanitaire effrayant, beaucoup se sont levé·e·s. D’autres ont suivi. Apprenant, écoutant, protestant. Dans le silence, dans le bruit, en marchant, en s’informant. Chacun·e à son rythme, chacun·e selon ses moyens. Chacun·e en prenant conscience de l’importance d’agir. Et désormais, en ressentant une volonté puissante d’être plus engagé·e. 

Un cheminement urgent

Mobilisation en soutien au mouvement #BlackLivesMatter, à Paris. Crédit : Bastian Greshake Tzovaras

Être engagé·e, ça signifie se battre pour des causes qui nous tiennent à coeur, mais qui ne sont pas uniquement liées à notre propre vécu. Ça signifie faire la place dans son quotidien afin de lutter pour que les droits et les libertés soient acquises sans aucune forme de discrimination. Ça veut dire adresser ces mêmes discriminations. Ne pas les taire, ne pas les ignorer. Ne pas les diminuer. Ça veut dire accepter qu’on ne sera pas irréprochable, aussi. Car l’engagement est un apprentissage, un cheminement pavé de maladresses, d’erreurs qu’on apprend aussi à reconnaître. Mais un cheminement urgent. Qui, à l’heure du fameux « monde d’après », ne peut plus attendre. Ne doit pas, lui non plus, être tu, être ignoré, être diminué. 

Seulement, concrètement, on fait comment pour être plus engagé·e ? Déjà, on évite de se mettre la pression, de sombrer dans une compétition contre-productive, qui a tendance à détourner du but premier : avancer ensemble. On opère par étape, avec sincérité. La formuler, cette volonté d’être engagé·e, c’est bien. C’est un bon début. Ça prouve qu’on n’a pas peur de l’assumer peu importe le cercle dans lequel on évolue. Qu’on s’affranchit du regard extérieur normatif et oppressant. Ensuite, on accompagne cette parole d’actes. De réflexes qu’on applique dans nos sphères privées comme publiques. Et à ce titre, les plus petits servent les plus grands combats. 

Oeuvrer à son niveau

Marche #NousToutes, devant l’affiche de « J’accuse », de Polanski. Paris 2019. Crédit : Jeanne Menjoulet

Par exemple, on s’engage en ne laissant plus passer les remarques sexistes, racistes, LGBTphobes, islamophobes, de ses proches. A table en famille, avec ses potes à l’apéro, avec le mec de sa cousine qui excuse ses réflexions réacs par son comportement « latin ». On fait une différence en partageant un post sur les réseaux qui dénonce les violences policières, les inégalités de genre, le harcèlement scolaire, décortique la façon dont l’histoire est enseignée et épingle ses biais coloniaux, alerte sur les ravages de l’humanité sur la planète. En relayant les appels aux dons pour les personnes les plus précaires, en y contribuant soi et en interpellant son entourage. On lutte solo en parcourant les écrits de militant·e·s, des voix nouvelles ou iconiques. Puis en les republiant, car ces analyses atteindront forcément d’autres lecteur·rice·s qui, comme nous, continueront ainsi de déconstruire leur pensée.

On se bat en sortant dans la rue, en la réclamant nôtre, en rassemblant nos forces.

On s’engage aussi en prenant soin de soi. En étant à l’écoute de ses émotions, légitimes et nombreuses quand on entreprend ou poursuit un tel boulot. On s’engage en s’aimant, en agissant avec bienveillance, en sachant quand se reposer, quand recharger ses batteries. Pour revenir plus fort·e et déterminé·e. Plus à même de prendre le relai quand on sent que nos pairs flanchent.

Finalement, l’engagement ça demande d’y croire et de ne pas lâcher, pour soi et surtout pour les autres. Alors, en 2021, on se fait cette fois une promesse qu’on tiendra : désormais, nous aussi, on se lèvera. Et on ne s’arrêtera pas là.

Chronique de Pauline Machado

Avec Paulette, « Nouvel an en petit comité » rime avec « fin d’année qui finit en beauté ». Non, ce n’est pas le couvre-feu de 20 heures à 6 heures ni les soirées limitées à six personnes qui vont nous empêcher de célébrer et d’accueillir comme il se doit, la nouvelle année tant attendue : 2021. Certes, cette fois-ci, la nuit de la Saint-Sylvestre sera différente des précédentes voire quelque peu particulière… Mais, cela ne signifie pas qu’elle ne pourra pas être tout aussi conviviale et festive. Alors voici une petite liste d’activités pour vous rassurer et vous inspirer afin qu’en l’espace d’une soirée, tous les drames de 2020 ne soient plus que de mauvais souvenirs… 

Mettez les petits plats dans les grands : un dîner plus que parfait !

Certes, le nombre d’hôtes sera réduit. Dans ce cas, c’est l’occasion de mettre les petits plats dans les grands en optant pour un repas de qualité. L’idée ? Transformer son intérieur en véritable restaurant étoilé ! Au programme, un dîner plus que parfait : déco de table sophistiquée, lumière tamisée, bougies, chandeliers… Atmosphère chic et chaleureuse garantie !

Au menu, des plats d’exceptions. D’ailleurs, pourquoi ne pas préparer le repas avec vos invité·e·s ? Histoire de savourer les bons moments du début à la fin ! Sinon, vous pouvez aussi vous régaler en commandant chez des restaurateurs. A vous de choisir ce qui vous convient le mieux. En ce qui concerne l’apéritif, CusineAZ vous propose quelques idées de cocktails fruités agrémentés de joie et d’amour.

Et la touche finale pour sublimer vos gourmandises : les paillettes comestibles que vous pouvez retrouver chez Cultura.

Une soirée cinéma 

Pour un Nouvel an chill et cocooning, une soirée cinéma c’est l’idéal. On sort les plaids, les couvertures, les poufs, les coussins, son plus beau pyjama et ses plus beaux chaussons pour se plonger dans un long-métrage dans les meilleures conditions. Et si vous avez du mal à vous mettre d’accord sur ce qui passera à l’écran, il suffit que chacun·e note le titre du film qu’il·elle souhaite visionner sur un bout de papier, puis de tirer au sort.

De plus, la machine à pop corn et le mini vidéoprojecteur seront vos meilleurs alliés pour transformer votre intérieur en véritable cinéma 2.0 ! Pour finir la soirée en douceur et dans la bonne humeur, vous pourrez aussi créer un petit diaporama dans lequel chaque invité·e montrera ses plus belles et ses pires photos de l’année.  Le tout, avec l’incontournable plateau télé rempli de petites gâteries. Par contre, attention à ne pas s’endormir devant le film pour ne pas louper les douze coups de minuit !

Une soirée Karaoké 

Rien de mieux que l’incontournable soirée karaoké pour célébrer avec optimisme 2021 ! On doute que vous soyez très nostalgique de quitter cette année… Alors, rassemblez tous vos hits préférés dans une playlist, échauffez votre voix, sortez les micros et révélez la superstar qui est en vous ! C’est parti, vous êtes prêt·e·s à rayonner tout au long de l’année qui arrive à grands pas !

D’ailleurs, le micro BAM Karaoke to go sera génial pour faire raisonner le joli timbre de votre voix.

Une soirée jeux de société 

Le célèbre blind test pour tester et enrichir sa culture musicale, le Loup garou pour peaufiner vos talents de stratège, le Jungle Speed pour amplifier votre réactivité, l’incontournable Qui suis-je ? ou encore les jeux de carte dont on ne se lassera jamais tels que le Uno ou le Kems. Vous avez l’embarras du choix. Quoi qu’il en soit, vous verrez à quel point « jeux de société » rime avec « convivialité » !

Un concert virtuel 

Des artistes ont également pensé à vous. Il sera possible de fêter le réveillon en leur compagnie grâce à des concerts à distance. Ce sera le cas de Justin Bieber, Patti Smith, Jean-Michel Jarre ou David Guetta, par exemple. Il ne vous reste plus qu’à préparer la piste de danse !

Dans un lieu insolite 

Perché·e·s dans un arbre, sous un igloo ou dans une tente Tipi, pour innover vous pouvez passer Nouvel an dans un lieu complètement insolite ! Le site Abracadaroom est spécialisé dans ce domaine, impossible de ne pas trouver son bonheur !

Loin des yeux, près du coeur 

On peut le dire, la technologie aura vraiment été salutaire. Oui, même si il est toujours impossible de fêter la nouvelle année accompagné·e de tous nos proches, les appels vidéo seront là pour préserver le lien. En plus, les plateformes sont multiples : Skype, Zoom, Messenger, Snapchat, Instagram, Teams, Google Meet, FaceTime… Cependant, rien ne vous empêche de passer un simple coup de fil, d’envoyer un message ou une petite carte pour souhaiter vos meilleurs voeux !

Nouvel an solidaire 

Selon l’association helloasso, « en France, cinq millions de personnes sont seules, et un Français sur dix se sent exclu, abandonné ou inutile durant les fêtes de fin d’année. » C’est la raison pour laquelle nombreux collectifs et organisations s’engagent à mettre en place des dispositifs pour lutter contre l’exclusion. C’est le cas de la Fondation de France qui, chaque année, soutient près de 150 réveillons de solidarité. Il nous est également possible d’encourager cette démarche, soit en étant bénévole d’une association de quartiers ou nationalement renommée telle que La Croix Rouge, Les Restos du Coeur, ou Le Secours populaire, soit en déposant un dossier pour y participer.

Crédit : helloasso

Finalement, en 2020, nous avons compris à quel point il est important de prendre soin de ses proches, des un·e·s des autres et de rester plus solidaires que jamais. De ce fait, nous espérons de tout coeur que cette nouvelle année soit remplie de bonté !

Un article signé Exaucée Nzoigba

2021 arrive à grands pas, et deux envies ne nous quittent plus : se détendre, et se faire plaisir. Pour ça, voici une sélection de petits délices à s’acheter pour cette nouvelle année.

On l’a assez dit, mais cette année 2020 a déjà été bien assez difficile pour se prendre la tête. Alors, si vous voulez commencer 2021 en dégustant de bons produits, on vous comprend. À l’inverse, si vous êtes en pleine crise de foie et avez envie de manger des bouillons, on compatit. Il n’y aura plus qu’à attendre quelques jours, et hop vous pourrez à nouveau en profiter ! 

Champagne Lanouvelle

Si vous avez envie de rester dans l’esprit des fêtes, on vous conseille le Champagne LanouvelleProduit en plein cœur de la Champagne, cette maison (et son créateur) ont voulu moderniser et démocratiser cet alcool. Trop souvent réservé aux grandes occasions et aux cadres solennels, le Lanouvelle s’invitera plus facilement à nos tables. Wanna pop ?

Thé et infusions Greenma

L’hiver, rien de mieux qu’une bonne tisane ou un bon thé pour se réchauffer. Et pour remplir vos placards, la marque Greenma est notre petite chouchoute. Ce qui est particulièrement bien, c’est leur engagement zéro déchet. Mais pas seulement ! Leurs infusions et thés sont également très bons, et leurs bienfaits très spécifiques. Nos préférés ? La Mama Relax et la Magic Mama (« élue meilleure infusion 2019 »). En termes d’infuseur, celui en verre est incontournable ! 

Box à vin Le Petit Ballon

Pas fan de bulles, mais quand même adepte de vin ? On a un bon plan pour vous. Le petit ballon vous propose une box de dégustation de vin. Du « bon rapport qualité-prix-plaisir » aux vins d’exception, en passant par les bouteilles bios, vous trouverez la box idéale. Et vous pourrez aussi y (r)acheter vos bouteilles favorites. 

Les desserts de Yann Couvreur

Le pâtissier parisien Yann Couvreur propose pour cette fin d’année (et début 2021) différents desserts gourmands. Si la bûche de Noël nous a largement fait saliver, on a maintenant très envie de goûter ses derniers marrons glacés… Et surtout Le Merveille Praliné. Dessert signature, il ravira tou·te·s les fans de chocolat et de praline. En plus, il fera sensation sur votre table !

Mozzarella Ottanta

Adepte de mozzarella ? Vous devez absolument considérer d’acheter de la production française. Fior di Latte ou Di Bufala, l’important : c’est qu’elle soit créée avec amour. Et pour relever vos plats – qu’ils soient italiens ou non, on vous recommande celle d’Ottanta, bio et créée par une Italienne qui avait envie de montrer l’excellence des Pouilles aux Français·e·s.  Auvergne-Rhône-AlpesBretagneIle-de-France… De nombreuses productions de mozza se sont installées dans nos régions, pour notre plus grand plaisir. 

Huile à la truffe Artisan de la Truffe

Ah ! La truffe. On l’adore ou on la déteste, il n’y a pas de juste milieu. Si vous l’adorez, vous adorerez aussi cette idée. Pas de doute, l’huile à la truffe sera à consommer avec parcimonie. Mais chaque goutte pourra faire de votre plat ordinaire un plat d’exception. Une salade à la truffe ? Miam. Un gratin de macaronis à la truffe ? Miam aussi. Vous l’aurez compris, c’est celle de l’Artisan de la Truffe qu’on vous conseille.

Et vous, vous êtes de quelle team ? Team on se fait plaisir ou team crise de foie ? 

Article de Clémence Bouquerod 

Ilaria Sgaravato de Moustier est professeure de yoga et coach de vie. Et elle propose de commencer 2021 avec une toute nouvelle énergie, grâce à son challenge Brain Pills. Interview. 

Maman de 32 ans, Ilaria Sgaravato de Moustier est professeure de yoga et coach de vie pour sa propre entreprise Happy Healthy IlaPlus jeune, elle ne se serait pas imaginée faire ça. « Je pars d’un univers assez standard. J’ai travaillé quatre ans dans le business de mode et le luxe. » Un jour pourtant, l’Italienne a décidé de tout quitter, « pour partir en Inde six mois avec un sac à dos. C’était mon rêve. Puis, j’ai eu besoin d’un moment de pause pour m’écouter et laisser parler ma tête. Je me suis isolée deux mois au somment d’une montagne avec des bouddhistes qui ne parlaient pas ma langue, et ça a déclenché en moi une expérience très forte et très positive. C’était très challenging et très dur, mais je suis revenue avec une nouvelle énergie, et c’est là que ma reconversion professionnelle a été évidente ». C’était il y a trois ans. Depuis – et après avoir vécu à New York, Shanghaï, et même au Brésil, elle vit en France. Cette année, elle propose pour la première fois son challenge Brain Pills en français. Et on en a profité pour lui poser quelques questions. 

Pouvez-vous présenter rapidement Happy Healthy Ila 

Grâce à une formation, j’ai appris à faire du développement personnel, de la neuroscience et du coaching. J’ai donc créé mon entreprise, qui s’appelle Happy Healthy Ila et se focalise sur le bien-être de la personne. Je l’accompagne sur le plan physique à travers le yoga, sur le plan mental à travers le coaching, et sur le plan énergétique à travers la méditation, l’ouverture des chakras et les pratiques holistiques. Et là, évidemment, je m’appuie sur d’autres professionnels du secteur. Je développe aussi énormément le côté expérience avec des retraites, pas seulement autour du yoga mais aussi autour de l’holistique.

En quoi consiste le challenge Brain Pills ?

Brain Pillsc’est trois semaines de préparation pour bien commencer 2021. On va axer sur trois piliers : le mental, le cœur et le ventre. Pourquoi ceux-ci ? Parce que selon moi et selon la communauté scientifique, sans l’un de ces piliers, on ne peut pas être à 100 % bien. Par exemple, même si on mange bien et qu’on fait du yoga, si on est quelqu’un de très pessimiste, cela ne peut pas fonctionner. L’objectif final, c’est de remettre la personne en équilibre émotionnel, mental et physique, pour commencer la nouvelle année avec une nouvelle lumière et une nouvelle énergie. Surtout que cette année, l’énergie a été un peu plus basse. Avec 2021, on a envie de voir le monde évoluer dans la bonne direction.

Ilaria Sgaravato de Moustier
Ilaria Sgaravato de Moustier – © Ilaria Sgaravato de Moustier

Comment se déroule ce challenge ? 

Chaque semaine est dédiée à un thème. La semaine n°1 au mental, la semaine n°2 au cœur et la semaine n°3 au ventre. Il y a trois rendez-vous hebdomadaires qui vont explorer plusieurs disciplines. Ce sont des rendez-vous live qui se passent sur Zoom tôt le matin, et si la personne ne peut pas, il y a la possibilité de voir un replay disponible pendant 48 heures. Mais le but du challenge, c’est de le suivre. Je trouvais que c’était dommage que ce type de contenu soit plus souvent disponible en anglais, alors cette année j’ai décidé de le faire aussi en français. Jusqu’au 25 décembre, il coûte 165 euros, pour faire un beau cadeau de Noël. Après cette date, il coûtera 195 euros.

Quelques conseils pour commencer bien l’année 2021 ? 

Se fixer des objectifs réalisables au quotidien. Ne pas se dire de bonne résolution trop frustrante, car même si on part avec plein de bonnes attentions, on ne peut pas forcément s’y tenir. Surtout, se les fixer au quotidien, parce que notre cerveau a besoin d’y aller par étapes. Chaque jour, faire le bilan et se demander comment on peut faire mieux. 

Des conseils en cas de mauvais mood ?

Si on vit un échec, il faut l’accepter, ne pas le considérer comme un échec. C’est un peu ce que je dis toujours : « il n’y a pas d’échec, ce sont des étapes vers la réussite ». Winston Churchill disait : « le succès, c’est d’aller d’échec en échec, sans perdre de l’enthousiasme ». Et je pense qu’il n’y a rien de plus vrai. La vie n’est pas parfaite, mais au lieu de le prendre mal il faut essayer de ne pas perdre le cap. Essayez d’avoir une mission claire dans votre tête, souvenez-vous en, et ne vous focalisez pas sur les petits détails. Sinon, pratiquer la méditation et la respiration en pleine conscience peut aider, pour vous faire sentir plus alignés.

Quand on perd nos good vibes, c’est qu’on s’est laissé prendre dans un vortex négatif, qu’on s’est un peu perdu. Trois minutes par jour suffisent pour se recentrer, observer ses émotions et son intérieur. Et puis évidemment, nourrissez-vous de bonnes choses. Pas pour maigrir mais pour avoir de l’énergie. Essayez de connaître les nourritures qui vous donnent de la joie, et celles qui vous rendent mal.

On espère que vous commencerez 2021 avec une nouvelle lumière !

Article de Clémence Bouquerod