SOUS LES JUPES DES FILLES


Voici venir le courant d’air qui se glisse sous les jupes et dévoile malicieusement les petites culottes.
Il en révèle des noires, des colorées, en coton, en soie, sur des filles grandes, des plus petites, des minces ou des rondes : un festival de clichés plein de dessous !
 
Celle qui se cache derrière ce projet photo original c’est Hippolyte Prigent de son pseudo, une jeune photographe lyonnaise qui a une cette idée folle un jour de montrer des guibolles…nues. La reine des amazones photographie les femmes dans la rue et dans leur plus bel apparat : le naturel ! Cette exposition, qui respire la liberté est une ode à la beauté, la spontanéité et à la féminité.
 
Osons une minute, chères Paulette, une approche un tantinet sociologique du travail d’Hyppolite en regardant au delà du cadre photo. On peut alors y voir un message de tolérance, d’acceptation de soi et de la différence, le tout saupoudré d’une touche d’audace. Dans certains endroits du monde où les droits des femmes sont parfois restreints, c’est une sorte de pied de nez aux restrictions et aux dictats.


 

Curieuses ? Vous pouvez jeter un œil sur le site ou suivre la jeune demoiselle sur Facebook où elle met à jour l’évolution de son travail et les lieux où elle expose.
 

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *