« SCANDALE ÉCO-LINGERIE EST UN MESSAGE D’ESPOIR ET FAIT BOUGER LES LIGNES DE FAÇON RESPONSABLE »

Marque emblématique des années 60, Scandale revient et se pare dun nouveau nom : Scandale éco-lingerie composée de fibres à 80% recyclées. Plus responsable, plus inclusive, plus abordable... Edouard Roche dirige cette renaissance avec une sensibilité particulière - éthique et respectueuse de la planète : il est temps de faire bouger les lignes et de pousser l'industrie textile à réétudier ses processus de conception comme de production.

Le nom vous dit quelque chose mais vous rappelle surtout de vieilles affiches et campagnes publicitaires de l’époque de votre grand-mère ? C’est normal, Scandale fait partie de ces belles endormies qu’il fait bon de réveiller.

Lancée par Robert Perrier en 1932, l’enseigne avait pour réputation de bousculer les codes de la société dans les années 30 et 50, quitte à franchir le politiquement correct. Sa priorité ? Libérer la femme du corset en “inventant de l’élasticité, de la durabilité et de la légèreté”. Une envie d’affranchir les personnes ayant besoin d’une gaine, d’un soutien gorge ou de dessous apportant un maintien certain, sans jamais lésiner sur le confort et l’accessibilité. Et si sa magie n’opérait plus depuis bien des années, la marque a retrouvé le devant de la scène avec fierté grace à Edouard Roche qui a rejoint le groupe Hop Lun.

Scandale lingerie retrouve ses codes mais ajoute l’éco-responsabilité à son ADN

Pour cerner cette renaissance et ce re-positionnement, nous avons pu nous entretenir avec le dirigeant. Passionné par l’histoire de Scandale, Edouard Roche s’est donné comme mission de donner un nouveau souffle à la marque pour conquérir les marchés européens. Après 18 années chez L’Oréal, Ralph Lauren ou Burberry à des postes de direction, Edouard Roche a accepté de piloter la réinvention de Scandale avec un beau challenge, celui de créer une véritable éco-lingerie. Il réinvente l’enseigne autour de piliers honorant le passé de Scandale tout en ajoutant les principes et la discipline de l’éco-responsabilité, éthique et respectueuse de la planète.

Scandale lingerie
Scandale lingerie

« Avec de réelles innovations, notamment le latex solide dans les années 30 et le lycra dans les années 60, Robert Perrier voulait trouver des solutions pour proposer une seconde peau aux femmes, avec un confort et un effet naturel. C’était ‘une véritable source d’inspiration” nous explique Edouard Roche, installé en Chine à Hong Kong pour être au plus proche du processus de recherche et de fabrication des produits de la griffe. Scandale, aussi connue pour son implication dans le monde de la couture, comme aux côtés de la maison Dior par exemple, revient donc au premier plan avec quelques points de vente, notamment aux Galeries Lafayette (Haussmann, BHV Marais qui cartonnent), LaRedoute, 3Suisses, par le biais de son e-shop qui suscite le désir, et bientôt sur ASOS ou encore Zalando.

« On se concentre sur une collection permanente et contemporaine, avec une vraie sensibilité environnementale et sociale. Nous avons voulu créer une empreinte  CO2 résolument réduite. Notre recette: des fibres recyclées à 80% et du coton organique. Nous avons sélectionné 2 fournisseurs de fils/tissus et 2 manufacturiers certifiés pour réaliser notre collection » ajoute-t-il.

scandale éco lingerie

La collection permanente en vente de Scandale éco-lingerie se compose de 105 produits, tous inspirés de trois quartiers de Paris. Six coloris dont un blanc non-teint, pour s’adapter à toutes les carnations de peau, ont été pensés par la marque et les tailles de ces petites merveilles se déclinent du XS au XXL pour les bas et bodies puis du 85A au 100 E pour les soutiens-gorges (quelques modèles en 105 E). Une ode à l’inclusivité mais aussi à la mode française, à laquelle la marque tient tout particulièrement. Ce qui explique les thèmes de sa collection : Palais Royal, Saint Germain et Montmartre. Des dessous proposés à des prix très abordables, mariant romantisme à la Française et risque à la Parisienne.

Alors, prêt·es à découvrir la marque ? Rendez-vous ici.

Vous pourriez aimer...