REPORT : MAI LAN NOUS RACONTE SON PREMIER COACHELLA

Cette année j’ai eu la chance d’aller au célèbre Festival Coachella en Californie. C’était ma première fois, une expérience très particulière. Au programme : une story snapchat avec Paulette, du stress et beaucoup de rires… Je vous dis tout !

10:00

Bus call, Los Angeles, fatiguée.

J’ai pas beaucoup dormi parce qu’on a fait la fête dans les Hills à Los Angeles la veille, je me demande si tout cela est bien professionnel… Je me fais un make-up bonne mine dans le tour bus, pour que les snapchaters de Paulette ne se rendent compte de rien !

13:00

Arrivée à Coachella, on est directement propulsés dans la vibe. Chaleur écrasante, vent poussiéreux et basses qui bourdonnent, les filles sont toutes plus belles les unes que les autres, elles sont aussi toutes plus nues les unes que les autres, on se rend compte qu’on regarde pas beaucoup les mecs du coup !

On se pose dans les loges entre Ellie Goulding et LCD Soundsystem, ça fait bizarre ?

15:00

On se balade dans le festival, les gens sont super excités, l’ambiance du premier week-end est toujours beaucoup plus speed que celle du 2e, il y a plus de jeunes, de presse, de stars et d’after shows. On va voir ce qui se passe du côté catering, c’est carrément cool, des montagnes de nourritures…

17:00

Dans les backstages, le décor c’est ambiance camping hippie deluxe avec des caravanes décorées aux noms de tous tes artistes préférés. Tu croises que des stars, au début tu fais “Han y’a le mec d’Outkast ! Ho pinaise la chanteuse de The Internet, trop bien !” et après tu fais plus vraiment gaffe tellement ça devient normal.

Ça chill pas mal là dedans, tout le monde est peace, on t’offre des cadeaux hi-tech quand tu passes devant des stands, c’est super cool.

18:00

On va faire un tour dans le public, cet endroit est gigantesque, au loin les fameux palmiers et la roue se découpent dans le ciel, les gens sont en mode kiffe/selfie/MD/rôtisserie (coche ton préféré). On monte sur une structure en bois pour avoir une vue d’ensemble. Je me rends compte du monde devant lequel on va jouer, je fais moins la maline.

19:00

On se réunit dans les loges. Je décide enfin de ma tenue, ça fait des mois que je sais que je vais faire ce concert mais j’avais esquivé la question, je sais pas pourquoi, par superstition je crois… Tout le monde se prépare, ça se piétine dans la loge, échauffements de doigts, de mains, de cordes vocales. J’ai une bonne grosse pression, je suis beaucoup moins excitée que sur les snaps de l’après-midi haha.

La nuit tombe.

19:55 / main stage

Câlin général avant le show avec le band <3
Les 40 000 personnes qui attendent de l’autre côté se mettent à hurler, c’est exaltant as fuck. Je mets mes oreillettes, règle le volume à fond, un petit remontant et hop “Tu donnes tout ce soir ma chouquette” !
Sur scène, un vent de malade donne une dimension théâtrale au show, j’ai les cheveux dans les yeux mais je sais que ça le fait trop ! J’arrive à faire lever 40 000 bras (bon allez 30 000 avec le taux d’abstention), les gens ont l’air super contents, je sens une énergie folle. Ça passe super vite mais qu’est-ce que c’est intense…

23:00

On finit avec le concert de LCD Soundsystem qui est une pure folie. Après quelques verres, je redescends de mon pic émotionnel, je ne sais plus très bien comment je m’appelle mais c’est tout simplement génial !

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *