REPORT : LE MORE FESTIVAL


Photos de Matthew J. Oliver

C’est sous un soleil brûlant que le MORE FESTIVAL, en plein cœur de Venise, nous a fait fondre une fois de plus avec sa formule magique : 4 jours arty et party !

 
En journée, après avoir savouré un shakerato (le café frappé vénitien) face à la lagune,
on sillonne la merveilleuse Venise à travers ses nombreux canaux. D’ailleurs on ne manquera pas de se perdre un peu. On vogue alors en vaporetto jusqu’à la Biennale d’art contemporain et là, on en prend plein les yeux et la tête.
 
Il est 16h00 il fait 36°degrés, c’est l’heure du sorbet.  3 boules plus tard, on s’émerveille à nouveau en contemplant l’architecture si harmonieuse de cette ville.
 
19h00 changement de décor, on embarque dans une navette réaménagée en mini club avec Dj set italien et bar à Spritz… Direction l’ile de San Servolo où est installée la scène principale du More Festival.

 
Notre spritz à peine terminé qu’on nous en propose déjà un nouveau avec une vue à couper le souffle car c’est sur un rooftop qui domine le lieu du festival que l’on apprécie le fameux coucher de soleil sur la lagune.

 
> Place à la musique, Venise devient électrique
 
Toute la nuit s’enchainent sur scène des Djs internationaux : Âme, Spiller, Matias Aguayo, Synapson dans un décor à ciel ouvert …

On danse pieds nus sur la pelouse, on se vautre sur les canapés, on se fait comme nouvel ami l’excellent Erlend Oye en le félicitant de son showcase de la veille (le seul concert live programmé de cette édition, un peu dommage…) et on discute Biennale dans la file d’attente des toilettes. Puis on recommande un Spritz et on recommence !

 
Au milieu de la nuit, tandis que l’air se rafraichit, on en profite pour rentrer avec le dernier vaporetto avant de se perdre à nouveau dans les dédales de la Sérénissime…
 
Baci baci !
 
 
Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *