REPORT : LE FESTIVAL MUSIC VILLAGE ET DE CINÉMA EUROPÉEN DES ARCS


Romuald Maginot, Julie Ihler, Barbara Hinderholtz

Cap sur les Arcs ! Pour la troisième année consécutive, Paulette débarque à la montagne pour le Festival Music Village et de Cinéma Européen. Au programme, beaucoup de neige mais aussi et surtout, de la musique. L’occasion pour la Team Paulette de rencontrer Cézaire, Zimmer et Darius du label Roche, Chomsky et oOgo de La Fine Équipe, Cät Cät, et Club Cheval du label Bromance. Immersion.

Ni une, ni deux, moonboots aux pieds et pantalon de ski enfilé, nous sommes prêtes pour le festival. À peine arrivées à la station les Arcs le vendredi 11 décembre, pas le temps de se reposer que les festivités commencent déjà. Le coup d’envoi du Festival Music Village est donné par Naughty J et Cät Cät à la boîte Le Carré. Rien à dire, une fois derrière les platines, l’un comme l’autre donnent tout. L’ambiance n’a d’ailleurs pas tardé à prendre dans toute la salle.

Tout schuss sur les pistes.
Le lendemain, nous décidons de switcher la carte “clubeuse” pour la “sportive”. Après des chutes répétées pour Barbara et un chasse la neige hyper contrôlé pour Julie, nous finissons tant bien que mal à arriver en bas des pistes à l’Igloo où nous assistons sous un soleil de plomb au live de Dabeull.

Dans un cadre aussi idyllique que ce dernier, nous filons ensuite au Lodge pour assister à la Roche Musique Label Party avec Cézaire et Darius.

Parce que les Arcs ce n’est pas que le festival de musique, nous courons à l’ouverture du Festival De Cinéma Européen. Salué par la présence de l’ambassadeur français de la Norvège (mis à l’honneur cette année par le festival), nous avons même le droit à un cours bref, mais très drôle, de norvégien. Invité d’honneur, l’acteur Niels Arestrup déclare en fin de cérémonie l’ouverture officiellement du festival.

Musique et vin chaud.
Le soir, c’est sur la Place Haute des Villards que le rendez-vous est donné. Dehors, malgré les petons congelés et le bout du nez frigorifié, La Fine Equipe parvient à ameuter la foule pour un dj set de deux heures. Au départ un peu timide, les festivaliers finissent par mettre le feu au dancefloor. Clou de la soirée : les feux d’artifices à la fin de leur live !

Au Festival Music Village, la fête ne s’arrête jamais. Direction, Le Carré pour se réchauffer au son de Darius et Zimmer. L’un après l’autre, les deux artistes du label Roche Musique mettent le feu à la boîte. La nuit a beau être bien entamée, les gens en redemandent encore !

Bouquet final.
Le lendemain, les grandes skieuses que nous sommes décidons de laisser le matériel au chaud pour se rendre en oeufs au Lodge. Faut dire que danser en chaussures de ski, ce n’est pas très pratique aussi ! Sous un soleil toujours en très grande forme, le label Bromance nous offre trois heures de live exceptionnel. Vin chaud commandé, nous apprécions les performances de Brodinski, Club Cheval, LOUISAHHH!!!. Alors que la nuit et les températures commencent à tomber, les skieurs se laissent aller de plus en plus au rythme de la musique. Les plus timides finiront même par quitter leur transats pour se lâcher sur la piste de danse.

Si toutes les bonnes choses ont malheureusement une fin, comme cette Bromance Records Label Party, Zimmer et FKJ ont réussi à faire oublier la nostalgie des dernières heures. Derrière son piano, basse à la main, FKJ assure le show. Il paraît qu’on garde toujours, “le meilleur pour la fin”, c’est chose faite Les Arcs !

> Interviews

Entre deux raclettes et du vin chaud, pendant un set où au coin du feu, la team Paulette a profité de rencontrer Cät Cät, Cézaire, Zimmer et Darius du label Roche, La Fine Équipe du label Nowadays Records et Club Cheval du label Bromance.

Cät Cät

Paulette : Fondue, tartiflette ou raclette ?
Cät Cät : Raclette. J’aime bien la tartiflette et la fondue en dernier. C’est un peu chiant la fondue, tu manges que du pain et du fromage alors que la raclette, tu as plein de truc avec le côté très convivial.

Ski ou snow ?
À pieds ou en bus (Rires). Je ne skie pas du tout, j’ai fait une classe de neige quand j’avais douze ans, mais depuis plus rien.

En haut des pistes, tu es plutôt vin chaud ou café ?
Le vin chaud, je suis pas fan à cause de la cannelle… Alors plutôt pastis !

La chanson que tu écoutes en haut des pistes ?
Mon coup de coeur du moment, le titre Five Minutes de HER en regardant le coup de soleil.

Et celle, au coin du feu ?
Mon titre Coucou tu veux voir ma b*te (Rires). Faut bien que je fasse du placement de produit.

Ton film spécial hiver ?
ELF avec Will Ferrell. Pour l’hiver, mais pas que. Il est incroyable ce film !

Parles-nous de ton actualité cette hiver ?
La sortie de ce nouvel EP que j’ai enregistré en collaboration avec un artiste qui vie à Josuah Tree, en plein milieu de rien. Je pars prochainement en Corse et en Turquie. Je vais au soleil, stop la neige (Rires).

Un petit mot pour les Paulette ?
Paulette c’est Polux.

Zimmer

Paulette : Fondue, tartiflette ou raclette ?
Zimmer : Raclette, directe ! C’est plus complet avec le fromage, les pommes de terre et la charcuterie.

Ski ou snow ?
Ski, mais vraiment par défaut. Je préférerai faire de la luge. Mon niveau en ski c’est “éternel débutant” (Rires).

Parles-nous de ta plus grosse chute en ski.
Je ne tombe pas. Pas parce que je suis un bon skieur, juste parce que je fais que des pistes bleus du coup, c’est impossible de tomber…

Ton film spécial hiver ?
Titanic que je regarde en famille avec mes cousines.

Un mot aux Paulettes ?
J’aimerais bien plus les connaître. Les deux que j’ai rencontré étaient trop cool. Longue vie à Paulette !

Cézaire

Paulette : Fondue, Tartiflette ou raclette ?
Cézaire : Fondue savoyarde, avec pleins de fromages différents. À la fin tu mets un jaune d’oeuf et tu fais une omelette avec le fromage qui reste. C’est ma petite recette secrète.

Ski ou Snow ?
Snow, c’est plus fluide pour moi ! En ski tu as une vraiment une sale dégaine (Rires).

En haut des pistes, tu es plutôt vin chaud ou café ?
Vin chaud, quoique plutôt petit thé. L’alcool ça fait mal.

Parles-nous de ta plus grosse chute en ski.
C’était hier. Je commençais à maîtriser à fond le tout schuss et là, catastrophe !

Est-ce la première fois que tu joues à la montagne ?
Oui, hier à l’Igloo ! C’était énorme, le son est pur, j’ai rarement joué dans un spot aussi stylé.

Sam Tiba et Myd de Club Cheval

Paulette : Fondue, tartiflette ou raclette ?
Sam Tiba : La première question est déjà hyper compliqué (Rires). À trois, on dit ensemble ce qu’on préfère. Un, deux, trois…
Sam Tiba et Myd : Fondue !
Myd : La tartiflette, c’est pas trop notre truc. En fait, on aime les activités. La raclette avec le petit tiroir et la fondue avec le gage.

Vous êtes plus ski ou snow ?
Sam Tiba : Honnêtement, je n’ai jamais skié de ma life.
Myd : Et moi, je skie comme un enfant de 5 ans.

Une anecdote à la montagne à nous raconter ?
Sam Tiba : J’ai fait un Dj set une fois avec Myd. Je me retourne et il était entrain de pleurer. En fait, il avait éternué, mais il avait une vraie larme, j’étais inquiet (Rires) !

Parlez-nous de votre plus grosse chute en ski.
Myd : C’était dans le nord de la France près de Lille, sur la piste artificielle. C’est du plastique et tu descends avec des skis spéciaux. Là-bas, j’ai fait une chute de malade, j’ai carrément arrêté de respirer (Rires).

La chanson que vous écoutez au coin du feu ?
Myd : Un petit guitare voix. On adore l’album acoustique Believe de Justin Bieber.
Sam Tiba : Son dernier album Purpose aussi !

Votre film spécial hiver ?
Myd : Elf avec Will Ferrell
Sam Tiba : Maman, j’ai râté l’avion. Il passe tous les ans, quatre fois sur TF1.
Myd : Et si tu as pas de chance, tu tombes sur le deux (Rires).

Un mot aux Paulettes ?
Sam Tiba : On aimerait trop être vos Georges.
Myd : Nous serons vos quatre Georges. On adore les Paulette !

Darius

Paulette : Fondue, Tartiflette ou Raclette ?
Darius : Raclette, j’en mange plus souvent.

Tu es plus ski ou snow ?
Je préfère pas prendre trop de risque, donc je continue le ski.

Parles-nous de ta plus grosse chute en ski ?
Pendant les vacances. C’était le matin, la neige était verglacée. Du coup, j’ai fait tout une piste verte sur le dos, c’était cool (Rires).

Est-ce la première fois que tu joues à la montagne ?
Oui et honnêtement, c’était vraiment inespéré comme expérience.

Quelle est ton actualité cet hiver ?
Je finalise mon album qui arrivera courant 2016. Je bosse dessus depuis quelques mois, mais je me donne décembre et janvier pour le terminer. C’est comme une histoire d’amour et là, je commence enfin à voir une vision plus précise. Ça fait plaisir !

Un mot aux Paulette ?
J’aime beaucoup le magazine, c’est très esthétique et élégant. Continuez, faites-vous plaisir et surtout ne changez rien. Merci pour cet interview aussi (Rires).

La Fine Équipe & Green

Paulette : Fondue, Tartiflette ou Raclette ?
oOgo, Green et Chomsky : Crosiflette ! La tartiflette à base de pâtes.

Vous êtes plus ski ou snow ?
Chomsky : Rien, moi je regarde.
oOgo : Les deux.
Green : Moi, je suis plutôt fondue et charcuterie (Rires).

En haut des pistes, vous êtes plutôt vin chaud ou café ?
Les trois : vin chaud !

Est-ce la première fois que vous jouez à la montagne ?
Chomsky : Non, ce n’est pas la première fois. Par contre, c’était vraiment la meilleure parce que Paulette était là, alors merci !

Plutôt farniente au soleil ou sports d’hiver ?
oOgo : Franchement, les deux. J’ai la chance d’avoir de la famille un peu partout, ça aide.

Un mot aux Paulette ?
Chomsky : Aux lectrices, continuez de kiffer !
oOgo : Surtout, continuez ! Avec Paulette, vous faites un truc super cool. Mais parlez un peu plus de musique !

> Article de Barbara HINDERHOLTZ et Julie IHLER

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *