REPORT : LE BLUE FESTIVAL


Photos de Stéphanie Chermont et Valentine Cinier
 
Blue Festival a réuni des milliers de passionnés d’art numérique et de musique électronique au Dock Pullman, vendredi 10 et samedi 11 avril.
 
Dans cette immense espace de 3500m², 10 000 personnes se sont amassées tout au long de la nuit dans un esprit joyeux et plutôt bon enfant. À minuit, ça jouait des coudes dans les files d’attente pour pénétrer l’antre de l’électro.
 
> Un line up convaincant

10 DJs de renommés mondiales se sont succédés sur une scène digne des plus grands clubs berlinois. Une plate-forme qui surplombait une foule éclectique. Derrière les platines, on a pu apprécier les sons brillants de Cesko, Gaiser, Paco Osuna, Paul Ritch, Coyu, John Digweed ou encore Claptone. La soirée fut rythmée par un jeu de lumière, de lazers et de néons créé par le duo technique Remote & Artefact.
 
Derrière cet événement XXL, le duo Thomas Rallo et Nathan de Oliveira Maia de La Douce Productions ont la volonté d’apporter une dimension spectaculaire et magique à leurs soirées pour “mettre en lumière la musique”. Résultat plutôt satisfaisant même si le #BlueFestival a plus l’air d’une boom géante que d’une rave party Made in Berlin.


Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *