RENCONTRE : STUCK IN THE SOUND

Photo,  Enzo Rachid Adi pour Paulette

Après une hibernation de 6 mois dans leur studio d’enregistrement parisien, Stuck in The Sound revient avec un tout nouvel album, Pursuit. Un troisième opus qui marque à la fois les 10 ans du groupe mais aussi leur évolution et ouverture musicales. Rencontre avec José (leader) et Emmanuel (guitariste).

Paulette : Pour ce 3ème album, vous vous êtes lancés dans la construction de votre propre studio d’enregistrement. Était-ce nécessaire pour le groupe afin de déclencher l’inspiration et aboutir à ce nouvel album ?
José : Il s’agit surtout d’un rêve présent depuis le début du groupe. Nous avions à l’époque entre 18 et 19 ans. Notre but était vraiment de devenir totalement libres et indépendants afin de pouvoir créer nuit et jour autant de chansons que nous le souhaitions. Du coup, après nos deux premiers albums, nous avons enfin pris la décision de nous lancer dans ce projet. Durant 6 mois, nous avons bâti de nos propres mains ce joli studio de l’Est parisien. Ça a porté ses fruits puisqu’on n’a jamais eu un album qui sonne aussi bien !

Emmanuel : Et puis surtout c’est une satisfaction d’avoir fait ça soi-même !
 

"HEUREUSEMENT, IL N’Y A PAS DE NOEL GALLAGHER DANS LE GROUPE"
Vous fêtez vos 10 ans de vie commune avec ce 3ème album. Qu’est-ce qui vous forge autant ? Qu’est-ce qui vous lie autant ?
José : Le secret restera toujours la passion commune pour la musique. Et puis on a de la chance, il n’y a pas de Noel Gallagher dans le groupe ! (rires)

Emmanuel : Nous sommes avant tout des amis avec des tempéraments qui s’accordent. Chacun a un rôle précis donc ça coordonne le fonctionnement du groupe. Toutes les décisions et toutes les compositions doivent être validées par tout le monde, sans exception.

José : Même si ça frustre un des membres, il est important de prendre en compte l’avis de tous.

Emmanuel : Et au final ça peut aboutir à quelque chose de meilleur que la composition de départ.



On note une réelle énergie et une belle âme créative dans les deux premiers clips de l’album. Le titre Brother, qui s’inspire de l’univers manga mais aussi le titre Pursuit, qui évoque les grands classiques du cinéma américain. Qu’est-ce qui vous a inspiré ?

José : Nous avons eu la chance de rencontrer les bons réalisateurs au bon moment. Par exemple, pour Pursuit, c’est un ami qui a eu l’idée de réaliser un clip rigolo pour un mariage où il avait remplacé le visage de Christophe Lambert (Highlander) par le visage du marié. On a eu un déclic et on s’est dit qu’il fallait totalement adapter ce concept pour un de nos titres. Nous avons donc choisi les grands classiques qui ont marqué notre enfance.  

José : Concernant le titre Brother, nous avons rencontré des petits génies des Gobelins qui voulaient enfin réaliser leur premier clip, le collectif Se7en. Ils ont d’ailleurs déjà travaillé avec Is Tropical et Birdy Nam Nam.

Comment décririez-vous ce 3ème album ? On note quand même différentes influences et différents styles musicaux…
Emmanuel : Nous nous sommes réellement fait plaisir sur cet album. Nous avions pendant longtemps une idée assez fermée de notre style musical mais après 6 mois d’isolement et de BTP, sans musique ni répétition, nous nous sommes vraiment ouverts. On retrouve par exemple différentes ballades sur l’album ainsi que des morceaux assez pop. On assume totalement cet album totalement éclectique !


Depuis votre Release Party au Bus Palladium, les retombées presse sont impressionnantes ! Ça vous fait quoi autant d’engouement après 6 mois de boulot ?
José :  Ça nous fait vraiment bizarre parce que les médias ont totalement changé avec notamment la démocratisation de Facebook et de Twitter, qui n’étaient pas aussi présent en 2009 lors de la sortie de notre 2ème album. Nous sommes bien sûr très flattés par toutes ces retombées mais nous attendons surtout le retour de nos fans, sur notre prochaine tournée par exemple.


Quelle est la chanson que vous préférez jouer sur scène ?
Emmanuel : "Purple" ! Une chanson bien agitée qui nous rappelle nos débuts.

José : Je dois avouer que j’étais assez stressé lors des premiers live de cet album. C’était assez difficile de ne devoir jouer que des morceaux calmes sur scène… C’est un réel apprentissage. Lors de notre dernier live au Midem Festival, nous avons réussi à trouver un juste milieu entre le bourrin et la pop et j’ai pris beaucoup de plaisir à jouer Silent and Sweet ainsi que Tender.

Quelles sont vos ambitions ?
José : Nous ouvrir à l’étranger ! Nous allons tenter l’aventure en Septembre prochain avec comme objectif les Etats-Unis et l’Amérique Latine notamment. Nous avons d’ailleurs déjà fait un concert à Taiwan devant 30 000 personnes lors d’un festival. Et nous avons été numéro 1 il y a 3 mois en Colombie avec le titre Bandruptcy.

Paulette : Une dédicace pour Paulette ?
Emmanuel : Paulette c’est ma tante. Paulette ça fait longtemps que je ne t’ai pas vue !

 

STUCK IN THE SOUND :: PURSUIT                    
It’s Record, Discograph

Sortie le 30 janvier 2012

Facebook
Twitter
Site

Concerts
15/02 : La Vapeur, Dijon
16/02 : Inde’Rock Festival, Tours
24/02 ; Le Splendide, Lille
22/03 : La Cigale, Paris

 
Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *