RENCONTRE AVEC WE ARE ENFANT TERRIBLE

Photo par Vincent Sannier

Ils sont trois, Clotilde la chanteuse, Thomas le guitariste et Cyril le batteur et s’appellent les We are Enfant Terrible. Rencontre avec ce trio qui séduit grâce à leur musique envoûtante aux tonalités cosmiques. 

Paulette : D’où vient le nom de votre groupe We are Enfant Terrible ?
Clotilde : Je lisais un bouquin en anglais et j’ai repéré l’expression "enfant terrible" dans le texte, utilisé un peu comme l’expression  "femme fatale", "rendez-vous", "Champs Élysées", "mon fiancé"  (ndlr : à prononcer avec l’accent so british). Je trouvais ça assez cool que ça reste écrit en français dans le texte. Aux USA, ils ne comprenaient pas du tout. On a donc rajouté le "we are" à "enfant terrible" au singulier pour montrer que l’on formait tous les trois un enfant terrible, c’était le principe au départ, c’était le grand n’importe quoi, on mélangeait plein de trucs. 
 
Paulette : Comment vous vous êtes rencontrés ? Quelle est la petite histoire du groupe ?
Cyril : Le tout début ? 2 octobre 1982, ma mère Monique m’accouche… 
 
Clotilde : M’accouche… Mais ça ne va pas du tout ! A accouché de moi plutôt… 
 
Cyril : Oui, a accouché de moi. Non, sérieusement, je faisais de la musique 8-bit à l’origine, tout seul, et avec une Game boy et un micro j’obtenais un son punk électro. Thomas, le guitariste du groupe, m’a vu sur scène et m’a dit "Wow, c’est trop cool, est-ce que tu veux que l’on fasse un truc ensemble ?"… 
 
 

Photo par Barbara Lechner

Paulette : Vous êtes tous Lillois ?
Cyril : Oui ! Nous sommes tous les trois Lillois mais Clotilde s’est expatriée à Paris depuis quelques années. Thomas m’a donc proposé de faire des trucs ensemble, je lui ai répondu pourquoi pas, j’en avais marre d’avancer tout seul. Thomas connaissait Clothilde, ils avaient fait des trucs ensemble, des vieilles chansons…
 
Clothilde : … En tout bien tout honneur ! 
 
Cyril : J’ai ensuite ajouté de la voix sur la batterie, donc sur la guitare et la Game boy. 
 
Clothilde : Et ça a fait des chansons, ou à peu près. On les a enregistrées l’été 2008, on les a mis sur Myspace, un site très important dans la cotation des sites…
 
Cyril : Oui les jeunes, vous n’avez peut-être pas connu Myspace, vachement important (rires).
 
Clothilde : Finalement on a été contacté par ce moyen, la première personne qui nous a envoyé un message nous a dit "Est-ce que vous voulez faire un concert au Showcase à Paris ?", et c’était la manageuse de Peaches, et on a fait leur avant-première. 
 
Paulette : Quelles sont vos inspirations, à qui aimeriez-vous ressembler ?
Clotilde : On a essayé de ressembler à plein de gens mais on n’a jamais réussi ! Musicalement, je suis vraiment inspirée par Air, Daft Punk, Broadcast, on m’a dit une fois d’ailleurs que ma voix ressemblait à celle de la chanteuse, je me suis dit :  "C’est bon, je peux arrêter la musique ! "
 
Cyril : On ne tente pas de ressembler à un groupe en particulier, on n’a pas forcément envie de faire un groupe copie 4, ça n’a pas d’intérêt. 
 
Clotilde : En plus, on a tellement des inspirations différentes tous les trois que cela serait difficile de trouver une influence commune sachant que moi, personnellement, j’écoute de l’électro, Thomas est plus dans le rock indé, Cyril est d’avantage dans la funk musique. 
 
Cyril : Lorsque tu croises les trois univers musicaux, rock, électro et funk, tu as un tout petit bout où tous les trois on se retrouve et ça, c’est notre musique. 
 

Paulette : Clotilde, si tu devais décrire un peu Cyril, tu dirais quoi ?
Clotilde : Cyril c’est comme Obélix, petit il est tombé dans une marmite, pas de potion magique mais d’un truc énergétique un peu bizarre. Il fait toujours quatre trucs en même temps, il est sur actif. Par exemple, pendant le concert il joue, il téléphone à sa mère, il mange une banane… Le pire, c’est être en voiture à ses côtés, il met un CD, en même temps il conduit, il appelle quelqu’un et il mange toujours quelque chose ! 
 
Paulette : Une exclusivité rien que pour les Paulette ?
Cyril : On va jouer à Montréal, le 24 septembre en première partie de Chromeo pour la pop Montréal ! 
 
Paulette : Et une dédicace… 
Cyril : Oh oui dédicace à mon club de badminton ! 
 
… Aux Paulette ! 
Clotilde : Paulette, t’es aussi belle que t’es chouette !
 
Cyril : Un gros bisou de Tonton Cyril pour toutes les lectrices de Paulette qui portent des épaulettes et qui mangent des épaulettes de veau fermier glacées au four !

 

WE ARE ENFANT TERRIBLE :: EXPLICIT PICTURES
Last Gang Records
 
Concerts :

6/08 : Festival Uvas Pavas, Merdrignac
27/08 : Festival Transhumances, Briançon

17/09 : Bordeaux 
22/10 : St Nazaire

Myspace
Facebook


Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *