RENCONTRE AVEC MARC-ANDRE GRONDIN

Photos, Pauline Darley pour Paulette.

Un accent canadien très mignon, une barbe de trois jours, une veste en cuir qui tombe à la perfection et une décontraction à toute épreuve.

Il n’en fallait pas davantage pour que le charme opère. Rencontre avec Marc André Grondin, un acteur drôle et sensible qui ignore tout de son pouvoir de séduction.

 
Paulette : Tu es actuellement à l’affiche de Mike, de Lars Blumers. Parle-nous un peu de ton personnage. 
Marc-André : Je joue le rôle de Mike, un jeune de 20 ans qui habite un petit village isolé à la frontière entre la Suisse et l’Allemagne. C’est un adolescent un peu mou que rien n’intéresse à part les bagnoles. Il a un côté très enfantin et vit au jour le jour sans jamais penser à l’avenir. De fil en aiguille, des évènements vont venir bouleverser son quotidien et vont l’obliger à prendre ses responsabilités et à changer sa façon de vivre. En dépit de tout ça, il va rester un adolescent insouciant…

Mike enchaîne les conneries : vol de voitures, chute en moto, braquage de banque. Est-ce que ton adolescence était similaire à la sienne ? 
Rien à voir, j’étais un garçon très sage ! Bien sûr il m’est arrivé de péter des câbles à l’adolescence mais rien de comparable. Je n’étais pas du genre à découcher sans rien dire, à me retrouver dans des situations compliquées ou à finir en garde à vue…

C’est quoi la plus grosse connerie que tu aies jamais faite ? 
Il y a un truc que j’ai fait qui était vraiment énorme, mais énorme de chez énorme, sauf que je ne peux rien dire (rires).

Quoi donc ? Mais ça ne se fait pas de nous mettre l’eau à la bouche comme ça !
Disons que j’avais tendance à fumer pas mal et pas forcément que des cigarettes…  Ma mère devenait folle car j’étais une vraie loque humaine. Allongé dans mon lit, je fumais mes joints, j’écoutais les mêmes albums en boucle et je mangeais comme un porc !  Mais c’est fini ce temps là  (rires) !


À l’opposé de ton personnage dans la série Bus Palladium, où tu fais la fiesta à gogo… 
Ado, je faisais pas mal la fête, je sortais beaucoup. J’habitais en banlieue de Montréal, du coup, quand je sortais, je sortais vraiment ! Quand je suis à Paris, j’essaie de profiter un maximum et de bien faire la fête. De toute manière, je n’ai pas le choix car ici je n’ai pas tout le confort d’une maison. Je trouverais ça vraiment ridicule d’aller à l’épicerie m’acheter une énorme bouteille d’huile d’olive alors que j’en utiliserais 3ml seulement ! Je préfère aller au resto.

Tu vis toujours à Montréal c’est ça ? 
Plus pour très longtemps, j’ai décidé de venir habiter en France. J’en ai marre de faire sans cesse les aller-retour. En plus, je viens de me séparer de ma copine donc je suis libre de venir m’installer à Paris dès cet hiver

Double bonne nouvelle ! Quel est ton style de fille ? Je suis sûre que certaines Paulette seront intéressées…
Discrètes ! Je n’aime pas les filles qui montent sur les tables et qui essaient de se faire remarquer. 

Dans Mike, ton personnage a un coup de foudre pour Sandy, une jeune étudiante interprétée par Christa Théret. Est-ce que cela pourrait t’arriver dans la vie de tous les jours ?
Bien sûr ! J’ai d’ailleurs déjà eu un coup de foudre… 

Il n’est donc pas impossible que tu craques prochainement pour une petite Française !
… ou Québécoise ! Si j’ai réellement un coup de foudre alors je pourrais me lancer corps et âme dans une relation avec elle. Malheureusement, ce n’est pas tous les jours que ça arrive et que le cœur se serre au point de se sentir prêt à sauter d’une falaise.

À 27 ans, n’es-tu pas lassé de jouer des rôles d’adolescents ? 
J’ai beau avoir 27 ans, je me vois toujours plus jeune que je suis. Les matins où je me rase et que je me regarde dans le miroir, j’ai l’impression de faire à un flash back.  J’ai une gueule d’adolescent, c’est comme ça… Alors forcément, mes rôles se confondent souvent dans la même trame dramatique : le passage à l’âge adulte, la prise de responsabilité… Mais au final ce n’est pas plus mal, j’ai le temps pour jouer des rôles de grands-pères (rires). 


Un petit mot pour les Paulette ? 
Abordez les garçons ! Certains sont très timides, comme moi, et n’osent pas forcément faire le premier pas... Et allez voir Mike ! J’adore ce film. On l’a fait avec très peu de moyens et le résultat est génial. Il faut y aller tout de suite et ne pas attendre qu’il passe à la télévision. Ce film est fait pour être vu sur grand écran, les lumières sont magnifiques et l’histoire est belle. Vous ne serez pas déçues…



MIKE :: LARS BLUMER

avec Marc-André Grondin, Christa Theret…        

Sorti le 22 juin 2011

Voir la bande-annonce

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *