RENCONTRE AVEC LILLY WOOD AND THE PRICK

 Photos, Fanny Latour-Lambert pour Paulette


Depuis 2006, Nili Hadida et Benjamin Cotto forment les Lilly Wood ant the Prick, un groupe aux inspirations pop folk qui évolue dans un univers enfantin et féerique. 
Après s’être fait connaître du grand public en 2008 grâce à une reprise de L.E.S Artistes de Santogold, ils sortent en 2010 Invicible friends, leur premier album. Succès immédiat. Rencontre avec deux jeunes artistes talentueux qui gardent la tête froide et ne se prennent pas au sérieux.
 
Paulette : Vous venez de faire l’Olympia, comment ça s’est passé ? 
Nili : C’était hyper impressionnant ! Jamais je n’aurais imaginé qu’un jour on jouerait à l’Olympia. C’est un vrai symbole, on avait vraiment envie d’être à la hauteur du lieu. 
Ben : Il y avait beaucoup d’émotion, le public était très généreux. On ne pensait pas qu’on le ferait un jour, ça faisait partie de nos rêves. 
 
Vous avez fait un sacré bout de chemin depuis votre premier Rock en Seine en 2009. 
Nili : Oui c’est clair, depuis on a sorti un album, on a fait un an et demi de tournée et on a été récompensés aux Victoires de la musique. En deux ans, on va dire qu’on n’a pas perdu de temps (rires) !
 
Est-ce que tout n’est pas allé trop vite justement ?
Nili : On n’est pas Stromae, on ne peut pas dire qu’on est de gros vendeurs de disques. On a beau être disque d’or, tout reste relatif. 
Ben : Il s’est quand même écoulé huit mois entre la sortie de l’album et la Victoire de la musique et un an entre l’album et l’Olympia… 


Faire l’Olympia un an seulement après l’album c’est quand même remarquable non ? 

Nili : Oui c’est vrai, mais je pense qu’on a simplement su s’entourer des bonnes personnes. Notre label a bien fait son travail, notre tourneur a réussi à nous dégoter deux fois de suite les Francofolies et notre éditeur a permis que notre titre Love Song soit la bande originale de la pub de Guerlain. On peut dire que tout s’est bien enchaîné !
 
Ça fait quoi d’avoir son titre dans une pub Guerlain  ? 
Nili : C’est juste dingue, quand tu allumes ta télé et que tu entends ta propre musique c’est une sensation très bizarre.
 

Comment ça se passe la collaboration dans le groupe ? 

Ben : Il n y a pas de règles précises… Nili écrit la totalité des textes… 
Nili : Ben arrive avec des structures déjà toutes faites ensuite on discute de la mélodie et après j’écris. J’écris en anglaiscar je trouve que ça colle mieux avec la musique qu’on a choisi de faire. Et puis l’anglais est ma langue maternelle, j’ai des origines israéliennes, quand j’étais petite mon père me parlait toujours en anglais. Après, en ce qui concerne les textes, je m’inspire de mes histoires personnelles. J’arrive mieux à écrire quand je suis nostalgique ou triste. Quand je suis heureuse j’ai plutôt envie d’aller boire des verres avec mes potes (rires). 
 
Quand on pense Lilly Wood and the Prick on pense forcément au hibou que l’on retrouve dans vos clips, sur vos photos… Pourquoi ?  
Nili : C’est Alex Turvey, le réalisateur de notre premier clip, qui nous voyait comme des hiboux et des chats. Tout est parti de là. Je précise que moi je suis le chat, un chat sauvage… 
Ben : Et moi le hibou ! Un oiseau de nuit qui sort toujours au même endroit. 
 

Qu’est ce qu’on peut vous souhaiter pour la suite ?
Nili : De faire ce que l’on aime le plus longtemps possible. Maintenant ça se passe très bien mais on est conscients que le vent peut tourner et ce serait très triste…
Ben : Là on va partir tous les deux en septembre pour préparer notre deuxième album et écrire de nouvelles chansons. On veut continuer à faire de la musique et encore plein de concerts !
 
 
BONUS


Les marques de fringues préférées de Nili
> Mal-aimée
> Pantheone 
> Heimstone
Les trois péchés mignons de Ben
> Les lasagnes
> Les nanas
> Les chemises

Leurs trois endroits préférés 
> Le Plastic, 13 rue Jean Beausire Paris 4e
> Grazie, 91 boulevard Beaumarchais Paris 3e
> Le Jardin des Plantes

LILLY WOOD & THE PRICK :: INVINCIBLE FRIENDS
Cinq7
 
Concerts :
14/07 – Francofolies, La Rochelle
22/07 – Les Esacales du Cargo, Arles
30/07 – Les nuits de Fourvière, Lyon
04/08 – Festival de Carcassonne
28/08 – Rock en Seine, Saint-Cloud
 

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOUVEAUX.LLES LEADERS N°48

CONNECT & FOLLOW