RENCONTRE AVEC ALIX PETIT, CRÉATRICE D’HEIMSTONE

Crédit, Faustine Cornette de St Cyr

Morgane est allée interviewer Alix Petit, la créatrice de la marque Heimstone ! Plongez dans son univers brut et sensuel, qui invite au voyage.

Comment est né Heimstone ?
Heimstone est né en janvier 2007 avec une collection de robes. Avant ça, en juin 2006, nous avons décidé de lancer une ligne de maillots de bain fait dans des tee-shirts vintage et des colliers en boulons industriels.
Nous avons monté Heimstone à deux (je suis seule depuis maintenant deux ans et demi), nous avions envie de créer des vêtements pour des filles comme nous, et nous voulions surtout que les collections soient différentes de tout ce que nous avons l’habitude de voir. L’aventure a vraiment débuté sur un coup de tête, et un coup de cœur !

Quel est ton parcours ?
J’ai fait une école d’art après mon bac, j’adorais dessiner, j’aimais les couleurs, les matières, toucher les choses, tricoter. Je me suis inscrite dans une école de stylisme- modélisme juste parce qu’ils avaient un atelier maille !
J’en suis sortie avec mon diplôme à 22 ans, et j’ai commencé à travailler pour un créateur français, j’étais responsable de la maille pour ses deux lignes, et c’est là que  j’ai rencontré mon ex-Partner. Au bout d’un an, nous avons toutes les deux démissionné et monté Heimstone !

Quel est l’esprit de la marque ?
L’idée de base c’était vraiment de créer des vêtements différents pour des filles différentes. Du coup, les collections n’obéissent à aucune règle et ne rentrent dans aucun moule.
Je dessine vraiment ce qui me passe par la tête, je fais des tests, des expériences, ça passe ou ça casse. Je voyage beaucoup, j’ai besoin d’être loin de Paris pour aimer Paris, et pour trouver un nouveau souffle dans chacune de mes collections qui sont donc très inspirées de mes voyages. J’essaie de faire en sorte que les collections soient le plus personnelles possible, je développe mes propres imprimés en rapport avec mes voyages comme les Google maps par exemple (cf collection SS11).
Mes collections restent une proposition, un souvenir, c’est comme un carnet de voyage, on regarde, ça plaît ou non ! Après il y a certains codes Heimstone que j’essaie de véhiculer de saison en saison car c’est l’essence même de la marque : le mélange des matières, le souci des détails,  les pièces métalliques, etc.

Collection Printemps/Été 2011

Tes collections appellent au voyage, quelles destinations t’inspirent ?
Les grands espaces, la nature, les odeurs, plus que les villes, je pique dans chaque endroit ce qui me plaît, et plus ça n’a rien à voir ensemble, plus j’aime.

On retrouve au fil des saisons du cuir, de la soie… Tu accordes une attention particulière au choix des matières ?
Oui tout à fait, c’est très important pour moi. J’aime le toucher, j’aime les matières nobles, j’aime les matières classiques et les travailler de telle manière qu’elles deviennent particulières.
Le cuir pour moi, c’est la matière la plus géniale à travailler parce qu’elle est vivante, elle se forme, elle vieillit, elle a une odeur. J’adore.

Le boulon, assez brut, est l’emblème d’Heimstone. N’est ce pas un peu paradoxal ?
Pour moi la soie, le cuir et les boulons ça va de pair, ce sont des matières brutes et naturelles. Plus il y a de paradoxes plus j’aime, je ne veux pas rentrer dans une petite boîte. Pour moi, tout est logique mais pas forcément relié directement…

Y-a-t-il un créateur qui t’inspire ?
J’adore Proenza Schouler.

Portrait chinois : une chanson, un livre, un lieu, une matière, une couleur ?
Pour la chanson, Bill Withers "Lean on me". Un livre ? Sur la Route de Mc Carthy. Pour le lieu, euh… je ne vais pas prendre de risque et je vais être large les États-Unis, le Colorado, la nature, l’espace. Une couleur ? Le bleu marine.

Quelle est selon toi la pièce indispensable dans le vestiaire d’une Paulette ?
Pour les Paulette fortunées, un perfecto Russel, et pour les Paulette pauvres, un sac Charlie en cuir !

As-tu des projets futurs ?
Oui des millions, il me faudrait des journées de 36 heures pour tout faire (mais je ferai tout). Je veux avoir mille vies en une seule. Cette semaine déjà j’en ai réalisé un petit, la e-boutique Heimstone !
 

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOUVEAUX.LLES LEADERS N°48

CONNECT & FOLLOW