RAPHAËL DANTCIKIAN, CRÉATEUR D’EAKAN : UNE NAISSANCE, UN BIJOU

Raphaël et Johanna Dantcikian sont créateur·rice·s d’une marque de bijou, nommé Eakan. Son concept ? Créer des bijoux de naissance, que les parent·e·s peuvent porter ! Interview.

Vous êtes parent·e, connaissez des gens en phase de le devenir ? Cet article est fait pour vous. Eakan, c’est une marque de bijoux particulière, intime, qui fera le parfait cadeau de naissance. En effet, Raphaël et Johanna Dantcikian proposent de créer des bagues personnalisées de la taille d’un nourrisson, et de les intégrer autour d’une chaine ou d’une bague d’adulte. C’est trop mignon, c’est fait artisanalement et en France, et la genèse du projet est trop touchante ! Du coup, on a interviewé Raphaël, cocréateur. Il nous raconte.

Raphaël et Johanna Dantcikian
Raphaël et Johanna Dantcikian - © Magali Selvi
Raphaël et sa fille
Raphaël et sa fille - © Magali Selvi

Bonjour Raphaël ! Peux-tu te présenter et nous parler de ta marque de bijoux Eakan ?

Bonjour Clémence ! Je suis Raphaël Dantcikian, cofondateur de la marque de joaillerie Eakan. Eakan, c’est une aventure que je vis en couple, avec ma femme Johanna. Moi, je suis joaillier créateur. J’ai travaillé pendant plus de 20 ans pour des marques de joaillerie comme Cartier, Chanel, Van Cleef, Tiffany… Johanna, elle, est diplômée d’une école de commerce et travaillait comme diamantaire quand je l’ai rencontrée. En 2011, alors que nous attendions notre premier enfant, nous avons décidé de retrouver notre région natale : la Côte d’Azur. Et nous avons ouvert une boutique-atelier à Cannes : Raphaël Dantz.

 

En parallèle, nous avons lancé Eakan en avril 2021. Il s’agit d’un concept inédit, d’une collection personnelle et poétique, composée de mini bagues à porter en pendentif ou en bague – pour la version décalée. C’est une marque de joaillerie française, fabriquée à la main par mes soins, pour toutes les belles histoires d’amour ! Toutes nos mini bagues (mini solitaires, chevalières et alliances) sont en or et diamants et elles sont personnalisables… Afin de rendre chaque pièce unique – et symbolique pour celui ou celle qui la porte.

Bague avec mini chevalière
Bague avec mini chevalière Eakan - © Magali Selvi
Collier Eakan
Collier Eakan - © Magali Selvi

Peux-tu nous raconter la genèse de votre projet et sa création ? D’où vous est venue l’idée ? 

L’élément déclencheur a été la naissance de notre fille, Mia. À sa naissance, il était essentiel pour moi de lui créer son bijou… Comme un ébéniste qui fabriquerait le berceau de son nouveau-né. Je lui ai créé un mini solitaire de la taille de son doigt, que Johanna porte autour du cou sur une chaîne. Face à l’engouement de notre entourage, j’ai décidé de décliner le concept et d’en faire une collection à part entière. Pour faire écho au mini solitaire, j’ai créé une mini chevalière pour mon fils, Sacha. Puis est venue la mini alliance, plus neutre. Eakan signifie « essentiel » en arménien, un clin d’œil à mes origines. L’essentiel peut commencer !

Eakan, c’est des bijoux avant tout Made in France. Quelles sont vos autres valeurs ?

En effet, nous sommes une marque française. Mais avant tout, c’est l’artisanat qui est au cœur de notre projet ! Contrairement à la plupart des marques de joaillerie, c’est moi qui crée et fabrique mes modèles. Nous sommes aussi dans une démarche de proximité, de durabilité et d’écologie. Fabriquer des bijoux en or, c’est fabriquer un objet durable, qui va se transmettre et peut aussi être transformé. J’utilise de l’or certifié et Johanna sélectionne les diamants qui viennent d’Anvers. Nos sous-traitants (sertisseur, graveur) sont des ateliers Français. Enfin, nous avons souhaité avoir un packaging durable [ndlr, des pochons en velours d’Italie], ce qui n’est pas une mince affaire !

Bijoux Eakan
Bijoux Eakan - © Magali Selvi

Acheter un bijou Eakan, c’est acheter un bijou qui est passé entre mes mains. Cela change beaucoup de choses. C’est laisser une trace… J’ai toujours beaucoup d’émotion quand je vois la réaction des client·e·s qui découvrent leur bijou. J’image ces pièces que j’ai fabriquées les accompagner, puis se transmettre à la génération d’après…

 

Merci beaucoup Raphaël ! On a hâte de voir ce que la suite vous réserve…

 

Génial, non ? Pour jeter un œil à leur collection (il n’est jamais trop tôt pour prévoir un cadeau de naissance), vous pouvez aller jeter un œil sur leur site Internet !

 

Article de Clémence Bouquerod

Vous pourriez aimer...