QUIZZETTE : ROBERT FRANCIS

Photo de Pauline Darley pour Paulette mag

Robert Francis, ça vous dit quelque chose ? La chanson Junebug, numéro 1 des tops pendant plusieurs semaines en 2010, c’est lui ! A 25 ans, le jeune Californien sort déjà son troisième album, Strangers in the first place. Rencontre avec ce chanteur pop folk au regard mélancolique et aux bras tatoués…

Paulette : Qu’est-ce que tu aimes le plus au monde ?
Robert Francis : J’adore être avec mon chien, loin de L.A, loin de la foule, dans la forêt, au milieu des séquoias immenses qui me font paraître tout petit… Et si en plus, si j’entends le bruit des vagues pas loin, alors c’est la perfection.
 
Qu’est-ce qui te fait rire ?
Quand je rends mes amis heureux.
 
Qu’est-ce qui t’énerve ?
Le fait de voir que certains artistes se disent chanteurs de blues alors qu’ils font juste du mauvais rock et qu’ils utilisent la méthode du "slide" sur leurs guitares !
 

Photos de Maxime Stange pour Paulette mag


Tu as pris des cours de guitare avec John Frusciante, un des meilleurs guitaristes au monde. Comment on se sent quand on se retrouve face à une telle pointure ?  

Quand j’ai appris que j’allais le rencontrer je suis devenu fou. Je me suis mis à courir dans toute ma maison ! Le jour J, j’étais très angoissé. Je venais tout juste d’avoir 16 ans et donc je n’avais pas le permis de conduire. C’est mon père qui a dû me déposer chez John. Donc en plus d’être stressé, j’étais tout honteux d’être amené par mon "gentil papa". Une fois chez lui j’ai été très impressionné, sa maison est immense, il a des centaines et centaines de guitares. C’était une expérience incroyable.

Je vois que tu as plusieurs tatouages sur les bras. Peux-tu m’expliquer la signification de certains d’entre eux ?
Celui qui est sur mon bras gauche représente El Santo Nino de Atocha. Beaucoup pensent que c’est une référence religieuse mais en réalité c’est un symbole pour ma mère et sa famille, originaires de Mexico.
 
Quelle a été ta plus grosse honte ?
Ah ben tiens, justement, parlons-en ! Ça s’est passé en France ! On était invités avec mes musiciens à la radio pour interpréter un de nos morceaux.
On était dans les loges, tout se passait bien, on était prêts et là, en montant sur la scène, le batteur découvre que sa batterie n’est pas branchée. Il fallait que l’on fasse du playback sur notre CD ! L’horreur. Il était trop tard pour faire demi-tour. Et le pire dans tout ça, c’est que le CD a sauté. Il a buggué au milieu de la chanson… Un enfer. 
 
Quel est selon toi le sentiment le plus partagé au monde ?
La tristesse.
 
"J’AI TRES PEUR DE CROISER LEA SEYDOUX"

Photo de Maxime Strange pour Paulette mag

Qui as-tu peur de croiser dans la rue ?
Léa Seydoux. La première fois que je suis venu en France, le label a voulu me présenter une actrice française, ils hésitaient entre Eva Green et Léa Seydoux. J’aurais finalement dû rencontrer Léa mais ça ne s’est pas fait.
En guise de clin d’œil, j’avais écrit son nom sur mon tee-shirt lors de ma prestation à Taratata… Si je la croisais aujourd’hui ce serait très très bizarre !
 
Quelle est la chanson que tu préfères dans ce nouvel album ?
"It first occured to me". Je la trouve cool, et je pense aussi que ce sont les meilleures paroles que je n’ai jamais écrites (rires). Et surtout, le batteur qui a joué dessus est celui qui a joué sur la chanson de Bob Dylan Knockin’ on Heaven’s DoorIl est légendaire !
 
Si tu devais écrire un livre, quel en serait le titre ?
Et bien figure-toi que je suis justement en train d’écrire un recueil de poèmes dont le titre sera certainement "Predatory children".
C’est la première fois que j’en parle à quelqu’un, c’est un scoop pour Paulette !
 

"ROBERT VA DEVENIR LE PRÉNOM LE PLUS SEXY AU MONDE"

Robert, en France, ton prénom n’est pas du tout sexy, mais alors pas du tout… Est-ce que tu peux dire un mot à tous les Robert pour les soutenir ?
"À tous les Robert, sachez que votre prénom, s’il a été sexy un jour – même s’il y a très longtemps -reviendra à la mode sous peu. Robert va devenir le prénom le plus sexy au monde ! En tout cas, moi je n’ai jamais eu aucun problème avec les filles…"
 
Ton expression française favorite ?
"J’aime la bouffe !"
 
Une dédicace à Paulette ?
"Soyez vous-mêmes, ne pensez pas à ce qui peut être cool ou pas ! Et la prochaine fois que je viens à Paris je compte sur vous pour venir me faire un petit coucou !"
 
 
STRANGERS IN THE FIRST PLACE          
Virgin/EMI
Sorti le 4 juin
 
 

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *