QU’EST DEVENUE LA JEUNE FILLE DE LA LAMBADA ?


Tous les garçons qui ont mon âge (la vingtaine), se souviennent forcément des effluves provoqués par le mouvement du bassin de Roberta, la jeune blondinette qui se déhanche naïvement au son d’un l’accordéon dans le clip de La Lambada. Vingt-trois ans plus tard, voilà-t-il pas que je me demande soudain ce qu’elle a pu devenir. Ne pouvant répondre à cette insoutenable question, je ne pouvais que me laisser divaguer à d’étranges présages, purement fictionnelles forcément.

 
De Romeo + Juliette de Baz Luhrmann à La Ligne Verte de Frank Darabont, de Into The Wild de Sean Penn au Secret de Brokeback Mountain d’Ang Lee, les destins brisés ont donné de belles histoires au cinéma. Côté Tubes de l’été, le schéma est encore plus cruel. Entre Filip 2 Be 3 Nikolic décédé il y a deux ans et Véronique Jeannot, humiliée l’année dernière dans l’affligeante Danse avec les stars après avoir été la reine du "Désir Désir" aux côtés de Laurent Voulzy, la liste longue.

 
Est-ce pour cela que les seules images qui surgissent lorsque je pense à la jeune Roberta (qui ne doit plus être si jeune que ça) de La Lambada, ce ne sont jamais celles d’une mère de famille en survêtement en train de changer les couches de ses trois grosses ou de réchauffer un steak Charal à son mari ? Non, pour moi, elle serait plutôt entourée de petites frappes aux tatouages pas très nets ou trainant les rues avec une fente buccale artisanalement remodelée.
 
 
Je le conçois aisément, cette vision peut paraître curieuse, d’autant plus quand on sait que quelques années plutôt la belle était dotée d’un déhanché à faire pâlir les formes généreuses de Shakira. Mais voilà, j’ai beau me forcer, aucun de mes scénarios ne voit en rose le parcours de Roberta. L’un des plus flatteurs pour elle serait celui où elle finit droguée dans les ruelles de Rio avec le jeune garçon Kinder, lui aussi sujet récurrent de mes délires mentaux. Mais bon ça, c’est une autre histoire…
 
"BON EN VRAI, ROBERTA SERAIT ACTUELLEMENT MARIÉE"
Et dire que tout avait si bien commencé pour elle. Lorsque le clip de  La Lambada  débarque à l’été 1989, l’Europe entière est à ses pieds (ou sous sa jupe, à voir). Suite au succès, la miss baigne dans un monde idyllique où tout le monde sourit, où les hommes sont musclés, où les filles, bronzées, se baladent en bikinis en faisant du frotti-frotta avec les passants, qu’importe alors qu’ils s’agissent de vieux aux allures perverses. Malgré les ressemblances, cela n’a rien d’un énorme film érotique. Il s’agit simplement des stéréotypes utilisés universellement pour illustrer un tube de l’été. Enfin, tout ça c’était avant le drame bien entendu : bien avant que je ne l’imagine en train d’uriner comme un vrai petit bonhomme dans son propre lavabo. Bref, on est loin des tee-shirts "Roberta, on t’aime" ou  "Roberta forever".
 
Bon, en vrai, Roberta serait actuellement mariée et parfaitement heureuse en tant que vétérinaire dans un cabinet de Brasilia. Mais avouez que les happy-ends sont nettement moins excitants. Non ?
 
Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *