QUAND LA MODE SCANDALISE

 
 
> Benetton, agitateur par tradition
Rappel des faits : mi-novembre, le sulfureux groupe Benetton, friand de publicités polémiques, lançait une nouvelle campagne promotionnelle ayant pour but de prôner "la paix et la fraternité".Baptisée Unhate, cette campagne audacieuse proposait plusieurs photomontages représentants des chefs d’états et des leaders religieux s’embrassant avec fougue. Evidemment, cette publicité osée a eu son lot de détracteurs. Toujours en première ligne, comme à l’époque avec les photos d’Oliviero Toscani, le Vatican a déjà crié au scandale et réussi à censurer l’image représentant le pape échangeant un baiser passionnel avec l’imam Al-Azhar. Dommage, je perçois un potentiel sexy et drôle dans cette affiche !
 

Ce nouveau chapitre dans l’histoire des publicités polémiques nous amène à faire un petit bond en arrière et à réaliser une liste non exhaustive des pubs choc dans le domaine du prêt-à-porter et des cosmétiques. Les créatifs, toujours plus percutants, maîtrisent l’art du scandale pour mieux nous intriguer, nous fasciner et…nous faire acheter !
 
> Les pionnières
Bien que la série TV Mad Men nous transmette une image glamour des premières agences de publicité, les pubs vintages sont souvent des plus douteuses. Aujourd’hui on réclamerait la censure sans la moindre hésitation !
 

> Porno Chic
Lorsque les publicitaires s’inspirent de la pornographie, cela donne des visuels hot hot qui déclenchent la controverse. L’actrice porno Sasha Grey, en tenue d’Eve (et en plein orgasme ?), est-elle le meilleur faire-valoir pour promouvoir des t-shirts American Apparel ? Dans la même veine, que doit-on retenir exactement de la pub Tom Ford Fragrance For Men ? Qu’il s’agit d’une mixture au délicat parfum de sécrétions vaginales ? 

> Syndrome Lolita
 À la rentrée, toute la presse féminine s’enthousiasmait (ou s’offusquait) de l’arrivée des Baby It-Girls, ces jeunes filles à peine pubères que tous les créateurs s’arrachent. Retour de bâton, pour ces Humbert Humbert en puissance, les publicités comprenant des mini égéries ont été censurées dans certains pays. Parmi elles, la pub Lola de Marc Jacobs où Dakota Fanning, qui semble n’avoir guère plus de 13 ans, pose lascivement, une grosse fleur juché entre les cuisses (métaphore subtile, n’est-ce pas ?). Le même sort a été réservé à la campagne Miu Miu qui a mis Haylee Steinfeld (actrice de 14 ans) dans une posture jugée dangereuse.
 



> Sexisme
Rassurons-nous, les publicités de Calvin Klein et Dolce & Gabbana, qui suggèrent une tournante, ou celles de Gucci, basées sur le credo de la soumission de la femme, ont été censurées. Qui ces pubs peuvent-elles bien faire rêver ?
 

> Jésus 2.0
Nous avons beau être dans une société qui tend vers la laïcité, on ne peut pas toucher à la religion sous peine de vive réaction. Marithé et François Girbaud en sont la preuve avec cette affiche créée par l’agence Air qui a entraîné de nombreuses polémiques. 

> Meurtres
Voici deux pubs qui ont été toutes deux censurées dans certains pays. Paraît-il qu’elles insufflent le mauvais exemple… Je vous laisse juger par vous-même !
 

"Tout s’achète : L’amour, l’art, la planète Terre, vous, moi". Frédéric Beigbeder
Grâce à des budgets colossaux dépensés chaque année dans la publicité, les publicitaires ont le pouvoir de faire exister des images susceptibles d’influencer nos comportements, de marquer notre époque ou même de faire passer un message nouveau. Rares sont les personnes qui ont la capacité de diffuser un propos à une si grande échelle. Il en résulte donc une réelle responsabilité : quelle notion de l’éthique ont les auteurs d’affiches qui mettent en scène de très jeunes filles sexuées ou valorise des comportements destructeurs ? Même lorsque le message est positif, il reste ambigu à l’image de la campagne Unhate de Benetton. L’objectif de cette campagne est-il vraiment de transmettre un message de réconciliation à travers le monde ou bien  de provoquer pour assurer à la marque une place de choix dans nos conversations ? Le débat est ouvert !
 
Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *