PROMIS, J’ARRÊTE DE ME RONGER LES ONGLES

 
Si vous vous rongez les ongles, vous avez forcément du entendre les mêmes remarques que moi à savoir :

"C’est quand même dommage de ne pas avoir de jolies mains !" ; "Ce n’est pas très féminin tout ça" ; "Tu veux mes doigts peut-être ?"…

Chacun y va de sa remarque, plus ou moins agaçante, de son conseil, de son expérience et on a juste envie de leur demander d’arrêter. On le sait qu’on a de vilains petits doigts boudinés et on aimerait bien que ça change mais malheureusement on n’y arrive pas.
 
Ce n’est pas qu’une question de volonté.
Si ça l’était cela voudrait dire qu’on ne craquerait jamais en passant devant un fast-food, qu’on ne s’enfilerait pas de paquets de gâteaux entiers en accompagnement de notre infusion détox et qu’on ne ferait pas non plus demi-tour au bout de cinq minutes lors de notre jogging quotidien (euh…mensuel).
 
Il existe plein de solutions pour arrêter de se ronger les ongles, et, la plupart du temps, on les a déjà toutes essayées. Alors pourquoi ai-je décidé de vous parler de tout ça ? Tout simplement parce qu’après une bonne vingtaine d’années à me grignoter les phalanges j’ai enfin réussi à arrêter.
 
Il parait que le plus important pour y arriver c’est d’identifier les causes qui nous poussent à cette sale manie.
Pour la plupart des Paulette le stress est certainement la principale raison, mais, dans mon cas, c’était davantage la longueur qui me posait problème. Le vernis avec un goût immonde ne m’a jamais dérangé, je rongeais quand même mes ongles dès qu’ils poussaient d’un millimètre, je ne supportais pas qu’ils soient longs, j’avais l’impression qu’ils allaient s’accrocher partout…

Un jour j’ai fini par me faire poser des faux ongles, en capsules.
Bizarrement, j’étais très fière de mes nouvelles mains, la longueur ne me dérangeait plus. Et surprise, quand j’ai retiré les capsules, mes ongles avaient poussé sans que je ne m’en rende compte et je trouvais cela très esthétique. Même si le coût de la pose et des remplissages étaient importants, le jeu en valait vraiment la chandelle… Que les petites bourses ne s’inquiètent pas, il existe des écoles de stylisme ongulaire qui cherchent régulièrement des modèles, la pose est parfois plus longue, mais c’est gratuit, ou presque ! 

Retrouvez Anais sur sur son blog, Paillettes et futilités : www.blogbeaute.com

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *