POURQUOI ON AIME LES PRÉPUBÈRES

Mettez Justin Bieber de côté un instant et oubliez tous vos préjugès sur les petites têtes blondes qui, à même pas 15 ans, connaissent déjà le succès. La jeunesse, ça a parfois du bon, la preuve avec cette sélection spéciale de talents prépubères !

À 14 ans seulement, Odilon, Clément et Victor forment le groupe de rock The Teeers. Et, même s’ils sont encore au collège et qu’ils ne dépassent pas le 1m60, ces trois baby rockeurs assurent !

Après avoir fait ses premiers pas au Lautrec et avoir joué au festival Rock sur Marne en 2011, le groupe se produit désormais dans des petites salles parisiennes avec, en première partie, leurs copains The Pear Jackets (tout jeunes eux aussi). Avec leurs têtes d’ange et leur musique incroyablement mature, ils sont vite devenus la coqueluche des Paulette. À côté, les BB Brunes et autre Second Sex font office d’ancêtres.

The Teeers n’est pas le seul groupe à manger des Chocapics le matin et à porter la mèche sur le côté. En Allemagne, le groupe Apollo 3 fait vibrer les midinettes. Du haut de leurs 15 ans, Henry, Dario et Marvin ont déjà sorti deux albums et assuré de nombreux concerts. Bon, leur style vestimentaire est un peu douteux mais on leur pardonne vu que leurs frimousses sont tout simplement à croquer !

Si on oublie le rock et qu’on se tourne vers le punk et l’électro, on trouve le duo de frère et sœur Carbon Airways. À respectivement 15 et 14 ans, Eléonore et Enguérand ont déjà tout des grands et réussissent à soulever les foules, en témoigne la réaction des Festivaliers aux Transmusicales de Rennes, complètement séduits par le beat survitaminé du duo. Originaire de Besançon, Carbon Airways risque de faire parler de lui dans les années à venir, foi de Paulette !

Outre-Manche, deux groupes s’affrontent pour savoir qui remportera la palme du meilleur boys-band d’ados à savoir The Wanted et One Direction.

Le premier a été créé en 2009 par cinq jeunes hommes originaires du Royaume-Uni et d’Irlande dont le plus jeune d’entre eux a 19 ans. Après avoir enregistré un premier album éponyme en 2010, The Wanted a sorti le très populaire Battleground fin 2011 dont le single Glad you came vient tout juste de débarquer sur les ondes françaises. Franchement, ça a beau être un boys-band formaté pour le succès, nous ça nous rappelle l’époque des 2Be3, des World’s apart et des Backstreet Boys et on a qu’une seule envie, sauter sur notre lit en petite culotte et chanter leur chansons jusqu’à l’épuisement !

Surtout que les paroles ne sont vraiment pas compliquées ! Allez, les Paulette, égosillez-vous  "The sun goes down, The stars comes out, And all that counts, Is here and now, My universe, Will never be the same, I’m glad you came…".

Et si on parle de "soleil", d’"étoiles" et d’"univers" chez The Wanted, c’est le "ciel" et la "kryptonite" qui sont évoqués dans la chanson One Thing de One Direction : "Shot me out of the sky, You’re my kryptonite". Quand on vous disait que c’était la guerre entre les deux groupes, à croire que le thème astral fait vraiment vendre !

One Direction est un boys-band issu du télé crochet britannique X Factor. Même si les cinq adolescents n’ont terminé que troisième de la Septième saison, ils ont quand même signé un contrat avec le très gros label de Simon Cowell Syco. Petits protégés du producteur -devenu par la suite leur mentor et leur manager-, le groupe a rapidement sorti son premier album, Up all night,  directement classé numéro 1 des ventes au UK !

En France, l’album est dans les bacs depuis le 6 février 2012 et promet de grimper rapidement dans le classement. De là à détrôner Lana del Rey, il n y a qu’un pas (ou pas). En tout cas, nous on craque pour ces adolescents de 18 ans propres sur eux aux dents blanches et aux cheveux dorés. C’est notre côté Alliage qui ressort. On en a certes -un peu- honte mais à croire que l’époque Star Club nous manque vraiment…

Est-ce aussi votre cas ? Est-ce que des fois vous avez envie de retapisser vos murs de posters et d’acheter des tee-shirt floqués G-squad ?

 

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *