POURQUOI LES BALLERINES NE DEVRAIENT PAS EXISTER

Vous l’avez sans doute remarqué, la lutte contre les ballerines s’organise sur les réseaux sociaux…

Sur Facebook, un évènement propose d’ériger la date du 14 juillet comme la “Journée internationale contre la ballerine”. Une lutte qui semble réunir plus de personnes que pour la loi travail, puisqu’il recense plus de 20 000 participants et 32 000 intéressés ! Et en cherchant un peu plus, ce ne sont pas une, mais bien plusieurs pages Facebook qui luttent contre le port de la ballerine ! Le “Parti politique anti ballerines”, “La Ligue anti ballerine”, le “Comité contre les ballerines” ou encore la page “Contre les ballerines je préfère encore les moignons”… Chez Paulette, on se range du côté des anti, et on vous explique pourquoi.

Les ballerines, ça pue. Quelle fille n’a jamais glissé son pied dans une ballerine un beau matin, avant d’entamer sa journée toute guillerette ? Malheureusement le soir venu c’est une toute autre histoire, lorsqu’il s’agit de retirer ses chaussures ! Alors que nos proches crient à la mort et partent en courant, c’est l’exil obligatoire à la salle de bain le temps d’une douche rapide. On laisse l’objet du malheur sur le pas de la porte ou sur le bord d’une fenêtre, et on passe la serpillière partout où on a posé ses pieds contaminés…

Les ballerines, c’est pas très beau. D’abord, c’est la chaussure la plus plate du monde. Et sa forme ronde moyenâgeuse et son petit nœud sur le dessus nous laissent complètement perplexes. Sans compter que ça ne fait pas forcément un joli pied… A moins de mesurer 1m75 et d’avoir des petits petons très fin !

Les ballerines, c’est démodé. Déjà, les souliers et chaussures n’occupent plus le devant de la scène. La tendance est aux baskets si vous aimez les chaussures plates. Pire, les slippers et espadrilles ont complètement volé la vedette aux ballerines. A tel point que la ballerine est en train de devenir un accessoire associé à notre jeunesse…

Et vous, vous êtes pro ou anti ballerines ?

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *