POURQUOI ABSOLUMENT ALLER VOIR LES HABITANTS, DE RAYMOND DEPARDON

C’est l’événement culturel à ne pas manquer au cinéma. Le maître Raymond Depardon, expert du documentaire, photographe dès ses 12 ans, nous livre un film sur les Français, Les Habitants, avec leurs accents, leurs particularités, sans langue de bois, tout en dialogues. Drôle et réaliste, on adore.

Au cinéma depuis le 27 avril, Les Habitants fait suite à un précédent long-métrage de Raymond Depardon, Journal de France, sorti en 2012. Le réalisateur, grand photographe de notre temps, a parcouru quinze villes, de Calais à Fréjus, à la rencontre dans sa caravane d’habitants, de couples, de frères et sœurs, d’amis. Le concept ? Les laisser dialoguer sans les perturber par la caméra ou un dispositif cinématographique. Résultat ? On s’attache à des personnages bien réels, des grands-mères, des adolescents, des dragueurs, des travailleurs, avec humour et tendresse. Ces dialogues, dynamisés par des accents prononcés, sont parfois crus – être une fille dans une cité, ce n’est pas forcément de tout repos, ou bien vivre à Nice avec les grands-mères légèrement racistes, ce n’est pas folklorique !

Bref, on se régale à se voir, nous habitants, avec nos tocs et nos bonnes pensées. En huit semaines de tournages, Raymond Depardon a su mettre en confiance ces témoins de notre société, grâce aussi à un montage fin et ingénieux, donnant un ton rigolo à chaque intervention. Comme une télé-réalité, ou un bon épisode de Strip-Tease (émission documentaire de France 3), le réalisateur photographe nous donne un bel aperçu de ce que nous sommes, nous, habitants de la planète France. Et sa technique d’approche à de quoi surprendre par sa spontanéité, « Nous accostions des gens déjà en train de discuter et leur demandions s’ils étaient disponibles une demi-heure, pour parler devant la caméra des sujets qui les motivaient, les préoccupaient ou les enthousiasmaient. Pendant qu’ils poursuivaient leurs conversations à l’intérieur de la caravane, isolés des regards et des bruits extérieurs, assis face à face sur des tabourets de chaque côté d’une petite table, avec entre eux une large fenêtre sur la rue, je les filmais de profil. » À voir absolument !

JEU CONCOURS

Gagnez l’intégrale des livres de Raymond Depardon en version poche.
Quel(les) habitant(es) êtes-vous ? Comment pourriez-vous vous décrire en fonction de votre ville, votre rythme de vie ou vos sujets de conversation ? Tirage au sort parmi les réponses les plus originales ci dessous..

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *