PILULE DU LENDEMAIN : TOUT CE QU’IL FAUT SAVOIR

HRA Pharma a souhaité dresser un état des lieux des connaissances des européennes en matière de contraception d’urgence en lançant une vaste étude dans 20 pays portant sur les femmes âgées de 16 à 36 ans. Si les résultats indiquent que 77% des européennes connaissent l’existence de la contraception d’urgence comme un recours permettant d’éviter une grossesse non désirée, ils montrent en revanche que près de 30% des Françaises sont démunies en cas de rapport sexuel à risque pouvant aboutir à une grossesse non désirée. En réponse à ce chiffre surprenant, HRA Pharma a décidé de mettre en place un numéro vert pour répondre aux questions que les femmes peuvent se poser.

> “Il ne reste plus qu’à croiser les doigts”

À la question spontanée “Que feriez-vous en cas de rapport à risque (sans contraception ou avec un échec contraceptif) pour éviter une grossesse non désirée ?”, 65% des Françaises interrogées déclarent qu’elles prendraient une contraception d’urgence mais 20% répondent qu’elles auraient recours à un avortement.
Plus surprenant encore compte-tenu de la disponibilité de la pilule du lendemain directement en pharmacie depuis plus de 15 ans, 11% des Françaises répondent qu’elles ne savent pas ce qu’elles feraient et 9% qu’elles ne feraient “rien” sinon “croiser les doigts”.

Pour le Docteur Jamin, gynécologue endocrinologue, ces chiffres qui laissent supposer une méconnaissance de la contraception d’urgence chez près d’1/3 des Françaises doit interpeller : “Même dans un pays comme le nôtre où les femmes bénéficient d’une solide offre contraceptive les situations de possible grossesse non désirée suite à un rapport à risque sont si déstabilisantes qu’elles peuvent se sentir perdues. Cela peut expliquer la proportion de Françaises qui déclarent ne rien faire face à un risque de grossesse non désirée. Les 20% à citer l’avortement et 11% à déclarer ne pas savoir ce qu’elles feraient m’interpellent particulièrement, parce qu’en filigrane de leur réponse, c’est le besoin constant de mieux informer sur l’existence de la contraception d’urgence, son mécanisme, son innocuité, son accessibilité et sa délivrance facilitée qui transparait.”

> La contraception d’urgence : une solution indispensable pour les Françaises

88% des Françaises citent la pharmacie comme l’endroit le plus approprié pour se procurer la contraception d’urgence (contre 1% sur Internet). Un chiffre qui témoigne de la pertinence de la proposer en accès direct en officine pour Luc Massart, Directeur Général d’HRA Pharma France : “Ces chiffres ne me surprennent pas, ils viennent valider, s’il était besoin, le bien-fondé de la mise à disposition sans ordonnance et dans toutes les pharmacies européennes de l’ulipristal acétate, dernière contraception d’urgence mise sur le marché. Les femmes savent que le pharmacien est un professionnel de santé proche d’elles et disposé à les renseigner et les accompagner. Elles tiennent à son encadrement parce qu’elles abordent la contraception d’urgence avec le plus grand sérieux et ne veulent faire aucun compromis sur ce point.”
D’ailleurs, les Françaises sont 84% à déclarer qu’elles achèteront la contraception d’urgence la plus efficace, même si elle est vendue à un prix plus élevé.

On note par ailleurs que 94% des Françaises jugent important de faciliter l’accès à la contraception d’urgence en officine, notamment le dimanche grâce aux pharmacies de garde. Cette accessibilité est une vraie chance pour agir le plus vite possible, au plus près du risque, comme le rappelle le Docteur Jamin : “L’ulipristal acétate est efficace au plus proche de l’ovulation. Il bloque ou retarde l’ovulation, même s’il est pris juste avant le pic de LH, ce qui la différencie radicalement de l’ancienne contraception d’urgence. Cette spécificité en fait la contraception d’urgence la plus efficace sur le marché, d’autant plus qu’elle est prise rapidement après le rapport sexuel mal protégé, idéalement dans les premières 24 heures.”

> Urgence Pilule du Lendemain

Depuis sa création et le lancement de la première « pilule du lendemain », HRA Pharma s’est engagé à fournir l’information la plus complète possible aux professionnels de santé et aux femmes confrontés à une situation d’urgence liée à un risque de grossesse non désirée. Bien que les acquis sociaux dans ce domaine (délivrance gratuite et anonyme aux mineures en pharmacie, délivrance en situation d’urgence dans les établissements scolaires et les universités) aient, depuis, permis à la contraception d’urgence d’entrer dans les mœurs et d’être ainsi mieux connue, les chiffres de la présente enquête montrent que des lacunes subsistent. C’est pour aider à les combler qu’un numéro vert vient d’être lancé : 0 800 881 755 * ouvert de 9h00 à 18h00
Ce numéro permet aux femmes et aux jeunes d’être sensibilisées et informées avant qu’une situation à risque ne se présente.

* Numéro vert gratuit depuis un poste fixe

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *