PILULE ABORTIVE, LE DOCU INÉDIT

Détergents, eau oxygénée, vinaigre, eau savonneuse, aiguille à tricoter, queues de persil, cintre, baleine de parapluie…

Ceci n’est pas une liste de courses saugrenue, mais celles des éléments que les femmes utilisaient pour avorter, avant que l’IVG ne devienne légal en 1975. Une époque qui nous paraît aujourd’hui révolue mais qui, en réalité, ne l’est pas.

Car même si nous avons encore tendance à nous emmitoufler dans une brume de modernisme supposant que le combat du droit à l’avortement n’est plus que le fait de nos aïeules, aujourd’hui encore, une femme meurt toutes les huit minutes à cause d’un avortement clandestin.

Et cette réalité alarmante, on la retrouve dans le documentaire “L’autre-pilule, un combat pour les femmes” réalisé par Charles Castella et Ted Anspach qui sera diffusé mardi soir sur arte. Pendant 1h20, le binôme nous plonge dans l’histoire de la pilule RU 486, qui a rendu possible l’avortement médicamenteux.

Ce “récit d’un combat pour la liberté, parfois violent” est ponctué par le témoignage du père de cette révolution, Étienne Baulieu, éminent médecin et chercheur, ainsi que ceux de plusieurs de ces confrères dont la gynécologue Marie-Laure Brival de la maternité des Lilas.

En quelques minutes, on revit ou découvre pour les plus jeunes, l’époque où le conservatisme d’une partie de la population farouchement opposée à l’avortement médicamenteux a viré à la folie, causant la mort de médecins et infirmières pratiquant ce type d’interruption de grossesse. En quelques minutes, on se demande si l’on n’a pas été plongé dans un univers parallèle en entendant le médecin généticien Jérôme Lejeune déclarant que : “Le RU 486 est le premier pesticide anti-humain, qui tuera plus que Hitler, Mao Zedong et Staline réunis.”

Puis, notre mirage moderniste vole vite en éclat, lorsque le documentaire nous emmène de l’autre côté de l’Atlantique, dans l’État du Texas où le lobby Pro Life s’évertue à faire reculer les libertés acquises par les femmes concernant le droit à l’avortement. De même en Italie où l’on enseigne encore aux étudiants en gynécologie de la botte que pratiquer un avortement est un pêché mortel.

Pourtant, ce retour en arrière, nous avons failli le vivre en hiver 2014, lorsque poussé par l’envie régressiste du gouvernement espagnole de Mariano Rajoy souhaitant interdire l’avortement, de nombreux opposants à l’IVG ont déambulé dans les rues de Paris pour que la République française tente elle aussi de retirer ce droit fondamental aux femmes. Alors pour que les maux d’hier ne resurgissent pas aujourd’hui et pour que le progrès dans ce domaine reste l’une des visées sociétales prioritaires, une seule chose à faire : installez-vous dans votre canapé le mardi 2 juin à 22h20 et regardez arte.


> “L’autre-pilule, un combat pour les femmes” documentaire réalisé par  Charles Castella et Ted Anspach. Diffusé sur arte le mardi 2 juin 2015 à 22h20.

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOUVEAUX.LLES LEADERS N°48

CONNECT & FOLLOW