PIETA, DES BARREAUX À LA MODE

En marge de la société, ils et elles créent. C’est comme ça que des détenus de Lima ont fait émerger Pietà, une marque de prêt-à-porter engagée. Derrière les barreaux, la mode artisanale se réinvente, version libre et sans frontière, véhicule d’espoir bousculant les diktats.

 
Couture, tricot, broderie, maroquinerie, le petit atelier frémit chaque jour au rythme d’une fabrication pensée, sentie, vécue. Ici, pas d’aliénation, de chaînons répétés, mais des pièces uniques, réalisées en exemplaire limité, jusqu’à porter la signature des petites mains les ayant conçues. A la précipitation ininterrompue d’un marché reniflant le profit, ils et elles répondent par des sweats, cardigans, pulls, baskets, de composition organique locale, de représentation un poil – d’alpaga – insolente, dans l’air du temps.

 
Quelque slogan tape à l’oeil – la misère, le mépris, la crainte, l’ombre, l’abîme -, toujours le détail bien fait, la forme minimaliste comfy qui tape dans le mille.

Zonia, Soraya, León ou Samuel font dans l’art de l’éthique qui réhabilite, et ça, ça nous botte. Il ne reste plus qu’à découvrir les déclinaisons féminines, maintenant conquises par cette collection mixte, éco-responsable et diablement cool.
 
Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *