PHOTO-REPORTAGE : LE HOG HOG FESTIVAL DE RUOMS

Photos d’Elodie Daguin pour Paulette Magazine

Du 20 au 22 septembre 2013 a eu lieu la première édition du Festival Heart of glass, Heart of gold à Ruoms, en Ardèche.

Situé à 2h de Montpellier, 2h30 de Lyon, 3h30 de Clermont Ferrand et 6h30 de Paris, le camping Aluna Vacances de Ruoms a accueilli ce week-end plus de 600 chanceux pour un moment suspendu parsemé de concerts entre indie pop, rock et électronique, performances en plein air, lieux insolites et clubbing fiévreux, le tout porté par une démarche éco-responsable.

Dès le début des festivités, le ton était donné. A peine arrivées, on croise les membres d’Au Revoir Simone qui nous saluent dans les allées du camping, en petites robes légères, la serviette sur les épaules, prêtes à aller faire trempette.
 

Ici, tout le monde est logé à la même enseigne : artistes et festivaliers dorment tous dans de confortables petits bungalows, l’après midi, tout le monde se retrouve autour du complexe aquatique pour passer un bon moment et, le soir, c’est concert sous les étoiles autour d’une grande scène, assis  la cool sur de grosses pierres pour les uns, debout en transe dans la fosse pour les autres.

Du coup, cela donne des situations plutôt improbables. On a par exemple nagé la brasse avec les mecs d’Efterklang (pas bien frais le lendemain d’une soirée bien arrosée donc on n’a pas trop osé faire la course avec eux..), et demandé au bassiste d’I.R.O.K. de nous surveiller nos affaires pendant qu’on allait faire des bombes dans l’eau. « Coucou toi, tu continues de griller au soleil ? Si oui, tu peux surveiller nos sacs à main stp ? Merci !« . Ça change vraiment des festivals guindés avec des espaces VIP démesurés et des loges d’artistes impénétrables. Un grand bravo aux organisateurs d’avoir réussi à créer cette atmosphère ! 

Une fois la nuit tombée, même bonne surprise, musiciens et festivaliers boivent des bières sous le préau du camping, échangent entre eux, participent au Kara-okay de Retard Magazine (peut être avez-vous vu passer cette magnifique vidéo filmée par nos collègues d’Hartzine où Connan Mockasin se lâche sur Purple Rain en duo avec Romain, musicien de Pégase ?). Bref, vous l’aurez compris, c’était vraiment ambiance bon enfant. Une grande colonie de vacances qui semblait profiter d’une dernière bouffée d’air frais et des ultimes rayons de soleil de l’été indien avant de retrouver la grisaille de l’automne…

Et ça ne trompe pas, dès le lundi, une grande nostalgie nous envahissait. Mais il fallait que genèse se passe ! Désormais, on attend la deuxième édition avec impatience !

 

>Les points forts du festival :


 
– Un line-up éclectique
Summer camp, Au Revoir Simone, Pégase, Gramme, Zombie Zombie, Cold Pumas, Piano Chat, Camera, Sean Nicholas Savage, Aline, Motorama, Efterklang, Connan Mockasin, Fuck Buttons, I.R.O.K., Action Beat, Arnaud Rebotini… Folk, pop, rock, électro… Il y en avait pour tous les goûts !
 

– Une démarche développement durable

Un ingénieur spécialisé dans le domaine du développement durable a produit spécialement pour le festival une charte avec des objectifs ambitieux mais réalisables. Ainsi, des collecteurs pour le tri étaient installés un peu partout, il était interdit de jeter ses mégots par terre (des cendriers étaient répartis sur tout le site) et les produits consommés provenaient en majeure partie de producteurs locaux, avec un maximum d’aliments bio. Ça fait plaisir !

– Des bonnes tranches de rire

Ici pas de « Alors, on n’attend pas Patrick ? » ni de rouleaux papier toilettes transportés sous les aisselles. Mais la vie en camping, ça réserve quand même toujours de bonnes surprises… comme voir un ingé son se balader avec tout son matos technique dans son slip de bain laissant entrevoir le croissant de lune ou entendre Martine commenter le tie and dye turquoise d’une festivalière « Et moi, si je me trempe la tignasse dans du curaçao, ça fait pareil ?« . Un conseil ? Partez avec votre bande de potes, vous vous marrerez bien !
 

– Un pop-up market néo-hippie

Pour ceux qui voulaient faire des emplettes, il y avait le pop-up market de Lyon qui proposait différents stands : friperie, bijoux, totebags, sérigraphie… Un lieu de rencontres et de découvertes ambiance 70’s très chouette !

L’info en + : une nouvelle version de notre site arrive très bientôt, à cette occasion, on vous fera partager encore plus de photos du festival… Stay tuned !
 

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *